Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|
















Discussion et manigance entre filles ( with Charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Sam 19 Sep - 21:12



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


Reprendre peu à peu une vie normale, tenté d’oublier cette peur qui la tirailler sans cesse depuis plusieurs semaines maintenant. Néron, la balle, sa mère. Elle ferma les yeux un instant, agaçait contre elle-même. Pourquoi fallait-il qu’elle ressasse sans arrêt le passé, pourquoi n’arrivait-elle pas à occulter ses mauvais moments passés tout simplement et avancé ? Elle soupira, se retournant sur le côté, admirant les rayons du soleil se refléter contre la vitre de sa chambre. Elle expira longuement, puis ferma les yeux. Le calme, la grasse matinée. C’était sans doute le moment qu’elle appréciait le plus dans une journée. Elle soupira d’aise, balayant d’un claquement de doigts ses sombres pensées. Puis vint à elle un nouveau flot de pensées, la liste. Elle soupira de nouveau, se positionnant sur le dos, fixant le plafond, une main sur son front. Mais dans qu’elle merdier avait-elle atterri. Peut-être devaient-ils envisager de quitter Washington DC ? Recommencer une nouvelle vie encore une fois ? très lin de tout ça, de toutes ses histoires. Adrian, Néron, sa mère. Oui, mais cela impliquerait de laisser derrière elle sa meilleure amie Jordan et Peggy. Elle ne pouvait pas se le permettre. Elle tenait trop à elles.

Marah le petit déj' est prêt ! . Elle sortit de ses pensées, jetant un coup d’oeil à la porte. J’arrive dans cinq minutes ! . Son frère. Anthe. Le baiser. Une terrible migraine la prit d’assaut. Seigneur que sa vie était devenue compliquée c’est dernier temps. Qu’avait-elle fait pour mériter tout ça ? Elle qui n’aspirait qu’à une vie simple, tranquille. Obtenir son diplôme de droit, peut-être rencontré quelqu’un qui l’aimerait pour ce qu’elle était, en qui elle aurait aveuglément confiance, un confident, un amant, un meilleur ami, quelqu'un qui comprendrait par quoi elle était passée. Quelqu’un qui la respecterait.

Au lieu de ça, elle avait eu droit à une série d’évènements de plus en plus dure à gérer. Et fallait l’avouer, sa vie ressemblait plus à un champ de bataille qu’à une vie bien rangée d’une jeune adulte. L’ASG était toujours à leurs trousses. Se cacher, changer régulièrement d’endroit d’habitation, ou encore mentir sur son identité telle était le quotidien de Marah, depuis plusieurs années maintenant. Romane et elle faisait davantage attention, devenant presque paranoïaque. À la longue c’était fatigant. Se retourner sans cesse à chaque pas, s’inquiéter d’ouvrir un peu trop la bouche et de susciter un peu trop l’intérêt d’une personne.

Elle soupira. Beaucoup de choses avaient changé en si peu de temps, si bien que la jeune femme avait quelques peut perdre ses repères. Tout d’abord, le retour de sa mère Katarina, celle qui les avait trahis il y a de cela dix maintenant et qui n’avait finalement pas autant changé que cela puisqu’elle les avaient de nouveau retournés sa veste, en dévoilant à l’ASG ou sa propre fille travaillée. À présent, elle se retrouvait désormais sans emploi et joindre les deux bouts devenait de plus en plus difficile pour les jumeaux. Roman quant à lui, continué ses petits boulots pour Anthe, en opérant dans la plus grande discrétion, ce qui n’était pas chose aisée depuis la surveillance accrue des environs par des humains se disant « contre les mutants ». Un climat d'angoisse régné dans les rues de DC . Puis enfin cette liste sur internet. Une sorte de liste noire. Sur celle-ci se trouvait on pouvait y voir inscrit son prénom, son nom, celui de son frère également, ainsi que quelques autres noms de personnes qu’elle connaissait. Des mutants pour la plupart, des amis. Résultat des courses, tous se retrouvaient dans une position plus qu’inconfortable est une marche de manoeuvre assez serré. Il fallait trouver rapidement une solution au problème.

Elle se leva à contre-coeur, repoussant l’intégralité de ses draps, s’étirant de tout son long avant de finalement se diriger vers la salle de bain, d’un pas trainant. Il fallait l’avouer Marah n’était pas du matin. C’était un véritable supplice de ce levé, un samedi à neuf heures du matin, mais que voulez-vous, la fin justifie les moyens. Une fois sortie, elle enfila rapidement les premiers vêtements qui lui tombèrent sous la main et finit par rejoindre son frère pour déjeuner. Aujourd’hui, la jeune femme était attendue par son amie Charlie dans un petit bar pour discuter de cette liste et de ses conséquences.
Lorsqu’elle poussa la porte de celui-ci, elle sentit immédiatement la présence de la rouquine. Un sourire aux lèvres, elle salua son amie d’un petit signe de main avant de s’approcher d’elle. Désolé, je suis en retard. Encore et toujours mon frère… il a eu du mal à me laisser partir avec toute cette agitation en ville. . Elle prit un siège, déposant ses affaires près d’elle avant de reporter son attention sur son amie. Se mordillant la lèvre inférieur, anxieuse. Et toi … comment tu le prends ?

Spoiler:
 




electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Dim 18 Oct - 15:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Dim 20 Sep - 23:34

BETTER HIDE × ft. MARAH
Le silence. Un silence glacial. Charlie se frotta les tempes. Elle n'avait envie que de crier, crier sa rage, crier son incompréhension et crier sa douleur. Tout se passait vite, trop vite. Elle avait l'impression que tout s'écroulait autour d'elle. Maintenant qu'Anthelme lui avait expliquer pour la liste, Charlie restait constamment avec cette colère et cette peur au ventre. Jamais elle ne s'était sentie aussi vulnérable. Elle se pencha, prenant le sac qui reposait sous on lit. Elle le posa sur ses genoux et se contenta de le fixer. Ce sac contenait son échappatoire en dernier secours. Elle l'ouvrit et regarda ses papiers, du moins, les papiers qu'elle aurait besoins si elle changeait d'identité. Ses doigts frôlèrent les papiers. Elle remit brusquement les papiers dans le sac avant de jeter ce dernier sous son lit. Elle se redressa aussitôt filant dans la salle de bains pour se laver le visage. Inspire. Expire. Elle répéta ce mantra dans sa tête jusqu'à ce qu'elle se calme. Elle pourrait peut-être se mettre à la méditation. Cela lui permettrait de se calmer et avoir un meilleur contrôle de sa mutation. Une meilleure santé mentale lui permettrait d'avoir un meilleur contrôle sur sa mutation. Surtout que ces derniers temps, elle l'utilisait beaucoup trop souvent. Elle songeait même à se tourner vers Anthelme pour prendre ces médicaments débiles pour l'ADN. Elle se frotta les mains dans une serviette et par la suite, son visage. Elle enfila une charmante robe fleurie et attrapa son manteau avant de sortir dehors. Elle bondit sur son vélo et prit la route menant à la ville. Elle savoura la sensation que lui procurait le vent roulant sur sa peau et le picotement de ses cheveux qui lui fouettaient le visage. Elle s'arrêta un moment tentant de calmer la douleur qui s'était réveillée dans ses blessures.
« T'es pire qu'une enfant », se dit la jeune mutante en soupirant.
Sa robe laissait voir ses bandages à quelques places. Un s'entourait autour de son mollet, l'un entourait son avant-bras alors qu'elle avait un carré sur son ventre, mais ce dernier n'était pas visible. Elle pouvait cacher les bleus, mais les pansements, c'était impossible à moins qu'elle les couvrait avec des vêtements sauf qu'il faisait trop beau et trop chaud en cette journée pour mettre un habit long. Elle tourna enfin un coin de rue de la ville pour apercevoir le petit bar où elle avait rendez-vous avec son amie. Elle attache son vélo après un arbre devant la bâtisse et rentra. Marah n'était pas encore là. Elle alla s'asseoir à une table pour deux en commandant un chocolat chaud, sa boisson habituelle. Elle sut que Marah était là avant même que cette dernière entrait dans le petit bar. Ses sens s'électrifièrent. Elle fit un petit sourire à son amie. Celle-ci semblait anxieuse, elle-même l'était. En fait, tout les mutants devaient être sur les nerfs. Cette foutue liste que ce petit hackeur à la noix avait posté compromettait tout le monde.
« Désolé, je suis en retard. Encore et toujours mon frère… il a eu du mal à me laisser partir avec toute cette agitation en ville. »
Charlie eut un sourire. Le jumeau de Marah était très protecteur envers celle-ci et Charlie le comprenait. La rouquine avait ce même côté protecteur envers ses amis, mais elle le refrénait mieux que Roman.
« Tu sais bien qu'il ne veut que ton bien », dit avec douce voix Charlie.
Marah s'asseya, son amie savait sûrement qu'elle avait raison, mais cela n'enlevait pas le côté ''lourd'' de la chose. Charlie commanda une petite pâtisserie pour accompagner sa boisson chaude.
« Et toi … comment tu le prends? » Demanda Marah.
Comment était-elle sensée le prendre? Son nom était sur une liste qui la condamnerait prochainement. Elle était sûre maintenant que la tentative de l'ASG de la ramener était liée à cette liste. Cette liste mettait en danger Tyler, Anthelme et tant de mutants. Charlie fronça les sourcils et laissa glisser son doigt sur les bords de sa tasse. Elle leva son bras dévoilant le pansement.
« Cet idiot d'hackeur vient de faciliter la vie à l'ASG. C'est comme si on se promenait avec des cibles dans le dos », marmonna Charlie avec colère.
Elle frotta son pansement inconsciemment. Elle dégageait de la colère, mais pourtant, la peur s'enroulait autour d'elle.
« Nous allons tous y passer tu sais. Tu sais, tout comme moi, ce qui se passe là-bas. Imagine si ces idiots ont tous les mutants. Ce sera Noël pour eux avant l'heure. » Continua Charlie dans un murmure.
Elle massa ses tempes. C'était la dure vérité pourtant. Elle craignait que l'ASG les aient tous et elle savait que Marah était au courant de ce qui passait à Kanatrix. Charlie y avait passé cependant des années et non son amie. La rouquine avait un ami là-bas qui l'aidait à tenir le coup et vu que c'était le fils du généticien, on les laissait faire ce qui avait été le contraire de Marah, séparée de son jumeau durant ces longs mois. Charlie soupira de découragement, se sentant dépassée par tout cela.
« Et toi? Comment tu le prends de voir toi et ton frère sur cette liste mortelle? » Enchaîna Charlie.
code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Mer 23 Sep - 22:39



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower



« Tu sais bien qu'il ne veut que bien ton bien » Un sourire vint se nicher au creux de ses lèvres tandis qu’elle répondait à l’affirmative je sais bien. Mais parfois il est un peut trop sur mon dos. Remarque-je dois sans doute être pire que lui dans les moments de crise. Je vais donc arrêter de me plaindre ! . En même temps, avec toutes ses choses qui se passaient, Marah ne savait plus vraiment où donner de la tête. Voir son frère surveiller les moindres faits et gestes rendait la situation encore plus … perturbante qu’à l'habitude.

Ces dernières semaines les choses eurent rapidement pris une nouvelle tournure si bien qu’ils étaient devenus quasi paranoïaques. Par chance leurs fausses identités étaient restées intactes, mais pour combien de temps au juste ? Elle se promit mentalement d’appeler Peggy. Combien de fois leur avait-elle fourni une nouvelle identité ? A vrai dire, elle ne comptait plus vraiment. Se sentir démunie face à ce genre de situation, était devenue quasi quotidien, changer d’identité, changer de lieu de travail ou même encore changer régulièrement d’appartement, studio. Bref, ils étaient passé par bon nombre de lieux d’habitation tous aussi miteux les uns que les autres, sans réellement avoir leurs affaires à eux. Oui, un simple sac, parfois une valise - avec un peu de chance- pour pouvoir partir léger en quatrième vitesse si l’ASG retrouvaient leurs traces.

Oui, parce qu’il fallait s’y attendre, Adrian Docanov n’était pas du genre à laisser tomber ce qui pourrait potentiellement l’enrichir - et ce, même s’il devait faire du mal à autrui. Les mutants comme Charlie, Marah, Roman et j’en passe pourrait être le début d’une toute nouvelle espèce, et l’armée ne serait sans doute pas prête à faire une croix sur leur A.D.N si précieux. Les mutants étaient donc la solution, encore fallait-il qu’ils réussissent à stabiliser leur A.D.N. Perdue dans ses pensées, elle en ressortie aussi vite sentant comme un tiraillement, une gêne chez son ami non…attendait plutôt de la colère. Marah fronça les sourcils, suivant du regard les mouvements de son ami jusqu’à ce rencontré l’objet de sa gêne. Un pansement se trouvait sous les vêtements de la jeune femme. « cet idiot d'hackeur vient de faciliter la vie à l'ASG. C'est comme si on se promenait avec des cibles dans le dos » C’était certains, ce pauvre type les avait mis dos au mur. Sincèrement n’avait-il rien d’autre à faire ? Il faut qu’on fasse quelque chose avant qu’on y passe tous… Charlie n’avait pas tort, mais d’un autre côté si on y réfléchissait bien. Il venait de signé son arrêt de mort lui aussi, puisqu’il s’était directement attaqué aux petite manigance d’Adrian. Tôt ou tard quelqu’un ferais le rapprochement entre les noms figurant sur la liste et …. Kanatrix Corporation. Si on est dans la merde, lui aussi il l’est. A l’heure qu’il est il vient sans doute de se mettre a dos l’ASG c’est sûre. Tu sais, sur cette liste. Il y avait un nom, Néron Erisson. C’est lui qui m’a tirer dessus il y a quelques semaine et crois-moi il fait bel et bien partie de l’ASG et ce n’est pas du tout un mutant. Il est humain. Ho oui, cette pourriture était bel et bien un humain. Roman lui avait d’ailleurs mis la raclée de sa vie. Elle espérait seulement qu’il s’en était pris plein la figure lorsqu’il était rentré bredouille de sa mission. Une chose vint soudain attirer l’attention de la jeune femme, tout en continuant de fixer son amie, Marah se sentit soudain en colère.

Elle fronça alors les sourcils, fixant son amie intensément. Non en réalité ce n’était pas elle qui était en colère mais … Charlie. D’ailleurs celle-ci dévoila un pansement qui attira l’attention de la brune soudain inquiète pour la rouquine. «  Charlie, d’où vient ce pansement ? » Après tout elle avait été attaqué par Néron il y a quelques semaine elle aussi. Est-ce que l’ASG avait tenté quoi que ce soit sur Charlie ? «  Me dit pas qu’ils ont essayé de t’avoir toi aussi ? » Priant secrètement qu'elle ne lui réponde à la négative.

Il y a peut-être quelques mois, elle était persuader que les agents de l'ASG serait incapable de leur tiré dessus, voir de les neutralisé définitivement, mais avec ce genre de type, à la gâchette facile comme Néron, tout avait changer. Croyez-moi, elle avait passé un véritable calvaire. « Nous allons tous y passer tu sais. Tu sais, tout comme moi, ce qui se passe là-bas. Imagine si ces idiots ont tous les mutants. Ce sera Noël pour eux avant l'heure. » ! Ho oui, elle imaginait déjà la scène. Elle l’avait déjà vécu après tout. Peut-être moins que Charlie, mais les six mois retenus captifs l’avait profondément marqué et changé. « Et toi ? Comment tu le prends de voir toi et ton frère sur cette liste mortelle ? »   A vrai dire, elle se sentait perdue face à tout ça. La liste, sa mère, Anthé. Une seule envie partir très loin avec son jumeau, laisser tout s'ennuie derrière elle est recommencé une nouvelle vie ailleurs. Jusqu’à ce que, bien entendu l’ASG leur tombe une nouvelle fois dessus. Elle balaya donc rapidement cette pensée. C’était inutile de fuir. Ils allaient tôt ou tard devoir les affronter. C’était certains. Sincèrement ? euh... En faîtes j’hésite entre tout laisser derrière moi, partir très loin et… affronter l’ASG une bonne fois pour toutes. Ce qui en soi serait totalement stupide !

Spoiler:
 




electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Dim 18 Oct - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Jeu 24 Sep - 19:51

BETTER HIDE × ft. MARAH
« Charlie, d'où vient ce pansement? »
Un frisson parcourut la colonne vertébrale de la rouquine en se remémorant les événements. Elle avait failli y retourner. Elle mordilla sa lèvre, son regard balayant le petit bar où elles étaient. L'air empestait la bière et la sueur, mais une douce fragrance de nourriture rendait l'environnement plus tolérable. Elle fit parcourir ses doigts sur son pansement.
« Me dit pas qu’ils ont essayé de t’avoir toi aussi ? » Enchaîna Marah.
Charlie y lu l'espérance qu'avait son amie que ce soit faux. Charlie se contenta hausser les épaules avec un petit sourire désolé. L'ASG se déchaînait ces derniers temps contre tout les mutants alors la jeune femme à la chevelure flamboyante devait s'y attendre. Personne ne restait longtemps cachée de l'ASG, elle vous retrouvait, peu importe où vous étiez. C'est d'ailleurs une des raisons pourquoi les mutants accordaient difficilement leur confiance, même à leur pairs. C'était... Triste. Un spectacle aux tons de gris qui semblait s'éterniser et un jour, le rideau tomberait faisant disparaître ceux derrière. Le rideau étant l'ASG et les acteurs, les mutants. C'était d'une évidence terrifiante. Cette impression qu'à chaque mouvement, quelqu'un allait se douter de ce qu'ils étaient et maintenant, le moindre nom évoquer pouvait provoquer bien plus de problèmes qu'auparavant.
« Tyler m'a sortie de là. Je me suis seulement battue avec un de ces idiots de soldats au corps à corps », grimaça Charlie. « Je dois apprendre à me défendre. J'ai l'air d'une véritable empotée et ces crétins étaient couverts de la tête au pied à croire qu'ils savaient ce que j'étais capable de faire. Mon contact de l'ASG, c'est elle qui m'a trouvée »», grommela Charlie, vexée par ses propres maladresses.
Les jointures de Charlie blanchirent alors que sa main se resserrait tel un étau autour de sa tasse. Elle aurait été naïve de croire que l'ASG ne reviendrait pas un jour ou l'autre la chercher. Une pensée fugace pour Tyler rembrunit l'humeur de la rouquine. Ils ne s'étaient toujours pas reparlé. C'était peut-être mieux ainsi après tout... Elle lui attirait des ennuis sans cesse et il avait tué des personnes pour elle. Il devait regretter amèrement ce qu'il avait fait et Charlie ne voulait pas le mettre davantage dans un merdier où elle peinait elle-même à s'en sortir.
« Nous allons tous y passer tu sais. Tu sais, tout comme moi, ce qui se passe là-bas. Imagine si ces idiots ont tous les mutants. Ce sera Noël pour eux avant l'heure. » Lâcha avec presque brusquerie Charlie. « Et toi ? Comment tu le prends de voir toi et ton frère sur cette liste mortelle ? » Rajouta-t-elle finalement en se massant les tempes pour tenter de se calmer.
L'hésitation apparut sur le visage aux doux traits de son amie. Elle avait parfois l'impression de ressentir les émotions de cette dernière, mais Charlie n'avait pas vraiment d'explications pour ce phénomène, elle qui devait habituellement toucher les personnes pour percevoir les émotions ou autres. Marah était en quelque sorte une version beaucoup mieux que la rouquine sur probablement plusieurs points, mais Charlie se contentait de sa mutation, n'imaginant pas comment s'était de savoir tout des personnes sans devoir les toucher. Cela devait être beaucoup plus difficile à gérer. Charlie but une nouvelle gorgée de sa boisson chaude. Elle pensa au sac qui reposait gentillement sous son lit et qui possédait toutes ses chances de s'échapper en cas de problème grave.
« Sincèrement ? euh... En faîtes j’hésite entre tout laisser derrière moi, partir très loin et… affronter l’ASG une bonne fois pour toutes. Ce qui en soi serait totalement stupide ! » Dit finalement Marah après un moment de réflexion.
Le front de Charlie se plissa alors qu'elle réfléchissait. Ils auraient des chances, mais la majorité ne savait pas se battre incluant Charlie. Son regard se fit songeur alors qu'elle reprit le manège avec sa tasse, son doigt glissant sur les rebords de la tasse. Finalement, le cerveau de la rouquine réalisa ce qu'avait dit Marah au début. Partir? Elle se redressa.
« Tu ne peux pas partir! Je préférerais mille fois me battre contre l'ASG que de devoir fuir ou te voir partir. On ne peut pas partir, ils nous retrouveront peu importe où l'on va! Et puis, il faudra bien répliquer aux attaques de l'ASG un jour non? Les humains sont stupides de nous craindre ainsi. C'est pas comme si nous étions une réelle menace pour eux si nous nous comparons à l'ASG », dit avec énergie Charlie. « De toutes façons, ils auraient appris notre existence un jour ou l'autre si Kanatrix prévoyait nous utiliser réellement comme soldats dans des guerres ou autres », termina avec découragement la jeune femme.
C'était un jeu idiot cette histoire. Non seulement il n'y a pas que les soldats de Kanatrix qui les cherchent, mais des humains qui feraient n'importe quoi pour mettre le grapin que ce soit seulement pour un seul mutant. Et si quelqu'un mettait finalement la main sur un mutant qui fait parti des proches de la mutante? Il allait probablement le payer cher. En fait, cher était un faible mot. Tout le monde avait des peurs après tout et des phobies surtout. Mettre la main sur ce genre de sentiments était d'une aisance déconcertante. C'était des émotions fortes alors plus facile à détecter que celle, par exemple, de la tristesse et de la joie. Un faible sourire apparut sur ses lèvres et il n'était pas de joie. Elle n'aimait pas la tournure que prenait les événements et elle avait un mauvais pressentiment qui ne cessait de croître chaque jour.
« J'ai l'impression que ce n'est que le début tout ça, qu'il y aura pire. Je n'arrive pas à me débarrasser de ce sentiment. Je n'arrive pas à avancer dans mes recherches pour trouver cet idiot d'hackeur en plus. J'ai l'air d'une empotée. Ça fait quelques jours que je passe mes journées à errer à essayer de trouver une personne qui en saurait, mais Washington est une ville tellement peuplée que je n'aboutis à rien. Anthy patauge aussi selon moi. T'aurais une idée de qui serait celui qui mets nos noms sur cette liste? Parce qu'on sait que cela ne peut pas être l'ASG, comme tu as dit, ils sont aussi dans le trouble, mais beaucoup que nous... »

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Sam 26 Sep - 17:51



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


Mais yeux toujours rivés sur Charlie, je sentais en elle comme un frisson lui parcourant le long de la colonne vertébrale. Ce qui eut le don de faire frissonner à mon tour. Je resserrais alors ma veste autour de moi. C’était un des nombreux inconvénients que nous avions lorsque nous étions des pass- mentaux, nous étions connectés, attiré l’un par l’autre. Nous ressentions ce qu’il ressentait, ses émotions, ses peurs beaucoup plus facilement et malheureusement pour moi, je n’y échappai. « Tyler m'a sortie de là. Je me suis seulement battue avec un de ces idiots de soldats au corps-à-corps », grimaça Charlie « Je dois apprendre à me défendre. J'ai l'air d'une véritable empotée et ces crétins étaient couverts de la tête aux pieds à croire qu'ils savaient ce que j'étais capable de faire. Mon contact de l'ASG, c'est elle qui m'a trouvée » J’acquiesçais d’un signe de tête comme pour appuyer ses dires. Quelques semaines plus tôt j’en étais venu à la même conclusion qu’elle.

Il fallait à tout prix que j’apprenne à me battre. Néron m’était tombé dessus sans crier gare et lorsque je m’étais retrouvé à terre devant le canon de son arme, je n’avais pas fait long feu. Trop affaiblie, à utiliser mon pouvoir je m’étais pris une balle. Ok, il n’y avait pas eu que ça non plus. Je l’avais peut-être un peu trop énervé, jouer avec ses peurs, s'en prendre à son fils, même dans sa tête l’avait quelque peux bousculer et il avait perdu le contrôle. J’en avais fait les frais. Et ça faisait très mal «  Tu devrais venir avec moi à la boxe, je prends des cours du soir, vu que je me retrouve sans emploi à cause de l’ASG puis d’un autre côté le prof est plutôt assez sexy » Je marquai une pause, attirant l’attention de la serveuse, je lui fis signe de m’apporter un chocolat chaud viennois. Elle acquiesça. Je reportais mon attention sur Charlie. «  Et puis ça nous permettrai de nous entrainer avec nos pouvoirs. J’ai une amie, Marguerite Collins, je ne sais pas si tu l'as connaît ? Elle a la capacité de booster nos pouvoirs et quand je suis à proximité d’elle, c’est…juste incroyable ce que je peux faire. Ce que je peux ressentir. » Je m’avançais un peu plus, parlant à mi-voix à présent « Alors imagine si on était toutes les trois . Ce serait explosif !

L’idée de mettre une branlé à ces misérables me démangeait. Il est clair que je voulais ma revanche contre l’ASG. J’avais bien trop souffert à cause d’eux par le passé. Il m’avait volé mon adolescence et à présent ma vie d’adulte. Pensée douloureuse, un pincement au coeur vint me perturber. «  Ils m’ont tellement pris… Si j’avais Allen en face de moi, je voudrais qu’une chose : lui faire autant de mal que ce qu’il m’a fait . C’était vrai, l’ASG m’avait pris beaucoup dechoses à commencer par le fait que je ne serais jamais capable de porter un enfant, mon enfant. À cause de lui, de Bathelomet Allen, puisqu’il s’était chargé de m’enlever cette chance il y a quelques années. Il fallait être honnête je ne m’en étais jamais réellement remis. Je croyais mais non.

« Tu ne peux pas partir! Je préférerais mille fois me battre contre l'ASG que de devoir fuir ou te voir partir. On ne peut pas partir, ils nous retrouveront peu importe où l'on va! Et puis, il faudra bien répliquer aux attaques de l'ASG un jour non? Les humains sont stupides de nous craindre ainsi. Ce n'est pas comme si nous étions une réelle menace pour eux si nous nous comparons à l'ASG » dit-elle avec entrain. À cet instant une vague d’énergie me frappa, je pouvais sentir cette force, cette énergie s’échapper d’elle. Elle voulait mettre fin à tout ça, ne plus vivre dans la peur du lendemain. Repartie de zéro. Vivre tout simplement sans se soucier de regarder en arrière. «  De toute façon, ils auraient appris notre existence un jour ou l'autre si Kanatrix prévoyait nous utiliser réellement comme soldats dans des guerres ou autres » Finit-elle par conclure. Je devais l’avouer, elle n’avait pas tord.

Roman et moi avions cessé de nous préoccuper de notre avenir depuis bien longtemps. Nous avions d’ailleurs fait une croix sur beaucoup de choses. Une vie intime notamment. Pas de petits-copains, ni de petites-amies. Nous ne pouvions pas nous attacher à quelqu’un au risque que l’ASG se serve de ça contre nous. Il n’y avait que les relations d’une nuit qui marchait et nous commencions à ressentir le besoin de nous posé, d’avoir une vie saine. «  C’est vrai » Admis-je. «  ...mais comment faire comprendre à ses humains que nous sommes sans aucun danger pour eux ? Ils ont peur de l’inconnu et tu sais aussi bien que moi, combien la peur, si elle est mal géré peut-être dévastatrice. Ce hacker l’as comprit et il en joue…


« J'ai l'impression que ce n'est que le début tout ça, qu'il y aura pire. Je n'arrive pas à me débarrasser de ce sentiment. Je n'arrive pas à avancer dans mes recherches pour trouver cet idiot d'hackeur en plus. J'ai l'air d'une empotée. Ça fait quelques jours que je passe mes journées à errer à essayer de trouver une personne qui en saurait, mais Washington est une ville tellement peuplée que je n'aboutis à rien. Anthy patauge aussi selon moi. Tu'aurais une idée de qui serait celui qui met nos noms sur cette liste? Parce qu'on sait que cela ne peut pas être l'ASG, comme tu as dit, ils sont aussi dans le trouble, mais beaucoup que nous… » Je secouai la tête vivement, cachant à peine un soupirent de lasse. Anthe. Alors comme ça, il s’était lancé sur la piste de ce dingue tout seul. Je sentis mon coeur se serrait. Je ne l’avais pas vu depuis l’incident, lorsqu’il était entrée dans ma tête. Il avait vécu, vu même, tous mes cauchemars, mes peurs les plus secrètes.

De retour à la réalité j’avais été bouleversé et n’avais rien trouver de mieux que de prendre mes jambes à mon cou et de partir. Complètement perdu, alors que nous avions eu quelques minutes plus tôt cet connexion si intime, sans parler du baiser.   Non…et crois-moi si je le savais, il serait sans doute plus de ce monde. Je marquai une pause, hésitante. Il fallait que je sache … Alors comme ça Anthé s’y est mis lui aussi ?
Je me mordis la lèvres inférieur, gêné, peiné peut-être ? en fait je n’en savais rien.  Ce sentiment ne me quittait pas, ne voulais pas s’en aller. Un sentiment de … manque ? Je fronçais les sourcils, non ça ne pouvait pas être ça.

Je balayais rapidement cette idée complètement dingue de ma tête. Comme s'il pourrait y avoir un nous, un jour. C’était impossible. Il n’oserait pas avec Roman… puis l’ASG. Je sortis de mes pensées, me forçant à revenir sur terre. fait attention à toi Charlie d’accord . Et … et si tu vois Anthé dit lui que je pense à lui. Lui dis-je sans faire attention. Merde. J’écarquillais les yeux, surprise, levant la tête vers Charlie. Qu’est ce qui avait bien pu ce passé dans ma tête ? Comme un signal d’alarme des centaines de petites « cloches » se mirent à teinter au fin fond de ma cervelle tandis que les battements de mon coeur s’accélèrent légèrement. Qu’est-ce que je venais de dire ? réalisant à peine les mots qui m’étaient sortis de la bouche. «  non ... fin, dit lui de faire attention ok ? »


Spoiler:
 




electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Dim 18 Oct - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Lun 28 Sep - 1:01

BETTER HIDE × ft. MARAH
Du haut de son 5'3, Charlie était loin d'être menaçante. Elle n'était pas particulièrement en forme et elle n'avait presque pas de musculature. Frêle, fragile et délicate. Voici ce qui décrivait si bien la rouquine. Au départ, elle adorait comment elle était, mais plus les événements s'enchaînaient, moins elle était sûre d'apprécier sa petite constitution. Elle aimerait être plus forte, se sentir plus forte. Elle voulait tester les limites de sa mutation, se pousser à bout quitte à devoir s'en remettre durant des jours.
« Tu devrais venir avec moi à la boxe, je prends des cours du soir, vu que je me retrouve sans emploi à cause de l’ASG puis d’un autre côté le prof est plutôt assez sexy », commença Marah en s'interrompant pour commander une boisson chaude. « Et puis ça nous permettrai de nous entrainer avec nos pouvoirs. J’ai une amie, Marguerite Collins, je ne sais pas si tu la connaît ? Elle a la capacité de booster nos pouvoirs et quand je suis à proximité d’elle, c’est…juste incroyable ce que je peux faire. Ce que je peux ressentir. »
Dès les premiers mots, Charlie avait mis 100% de son attention sur son amie Ce serait intéressant faire de la boxe en plus des cours d'auto-défense auxquels elle s'était inscrite il y a quelques jours. Elle ne les avait pas encore commencé, mais elle avait très hâte. Déjà qu'elle devait quitter probablement son job et son appartement, elle allait devoir se trouver des occupations. Une mutante qui augmentait le pouvoir de leur mutation? Les yeux émeraude de Charlie brillèrent d'excitation à cette idée. Cela devait être... Exaltant cette sensation de puissance!
« Alors imagine si on était toutes les trois . Ce serait explosif! » Termina Marah.
Explosif était un faible mot. Deux pass-mentaux aux capacités multipliées devaient faire des ravages! Charlie s'imaginait sans mal la scène. Elles seraient sûrement capable de botter le derrière de ces soldats de l'ASG qui se croient au-dessus de tous.
« Cela me ferait plaisirs de t'accompagner aux cours de boxe! Je ne connaissais pas Marguerite, mais maintenant, je ne veux que la connaître! » S'exclama vivement la jeune fille.
Elles continuèrent de papoter ainsi un peu avant que Charlie ressente une violente vague d'émotions quand parla d'Anthelme. Cela coupa le souffle de la jeune femme. Charlie jeta un regard perdu à Marah. Elle attrapa la main de Marah en tentant de calmer cette vague d'émotions. La rouquine vit alors quelques souvenirs sans le vouloir, trop pressée de calmer ces émotions violentes. Elle retira vivement sa main voyant que les émotions étaient, du moins, moins fortes. Cependant, un sourire narquois se dessina sur les lèvres de Charlie, mais elle ne dit pas un mot. Alors elle avait embrassé Anthelme cette coquine songea la mutante.
« Non…et crois-moi si je le savais, il serait sans doute plus de ce monde », dit-elle en marquant une pause. « Alors comme ça Anthé s’y est mis lui aussi ? »
« Tu le connais! » Commença Charlie en lui jetant un regard complice. « Je suis sûre qu'il s'y aie mis. Cela le mets en danger et ça mets ses affaires en danger aussi, après tout, les mutants sont sa principale clientèle. D'ailleurs, tu en prends encore de ces médocs? » Finit la rouquine d'un ton signifiant qu'elle n'était pas d'accord avec cela.
Charlie n'était pas fan de ces médicaments. En fait, tout ceux qui étaient de l'entourage de la jeune femme le savait. Elle était contre cela même si elle ne rabrouait ses proches de l'utilisation de ces pilules.
« Fait attention à toi Charlie d’accord. Et… et si tu vois Anthé dit lui que je pense à lui », dit distraitement la mutante face à Charlie.
Charlie attrapa entre ses mains celles de Marah. Cette fois-ci, elle avait le contrôle. Ses yeux prirent une teinte plus sombre et quelques striures noires apparurent, mais sans plus. Rien de bien frappant. Elle vint pour répondre, mais une nouvelle vague d'émotions la frappa. Elle retira ses mains en grimaçant. Marah semblait vivre intensément chacune de ses émotions.
« Non ... 'Fin, dit lui de faire attention ok ? » Se rattrapa Marah.
« Tu es intense émotionnellement en ce moment », souffla Charlie en se frottant les tempes. « Marah, Anthy est indépendant, solitaire et assez impulsif je dirais. Ne crois pas qu'il ne veut plus te parler. Tu as dû le secouer un peu disons », ricana Charlie, en revoyant la tête d'Anthelme. « Désolé d'avoir regarder, c'était par accident en fait. Tu es très émotive et c'est encore nouveau pour moi ce genre de lien », se rattrapa-t-elle avec un sourire désolé. « Roman n'est pas au courant de cela je suppose? »
code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Ven 2 Oct - 10:13



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


« Cela me ferait plaisir de t'accompagner au cours de boxe ! Je ne connaissais pas Marguerite, mais maintenant, je ne veux que la connaître ! » s’exclama vivement Charlie. Chose qui eut le don de me faire sourire. Bien sûre qu’elle n’aurait pas raté une occasion comme celle-ci, booster nos pouvoirs et en plus mettre une bonne raclée à l’ASG . Comment ne pas résister ? Moi-même j’avais céder à la tentation. J’acquiesçai alors, un petit sourire au coin des lèvres. Je la contacterai dans ce cas ! pour les cours de boxe voici l’adresse, c’est 1022 Southwest waterfont. Le club s’appelle Kick-Ass boxing club. D’ailleurs il porte plutôt bien son nom, si tu veux mon avis  et mon dieu… le prof est à tomber ! finis-je par dire en rigolant. C’est vrai … autant joindre l’utile à l’agréable non ? Dragué et botté le cul à certaines personnes ne nous ferait certainement pas de mal non plus .

Les minutes filèrent alors que nous continuons à papoter de tout et de rien, de l’ASG, jusqu’au moment où dans la foulée je me mis à stresser, dégageant des émotions un peu plus forte que la normale, j'étais perdue. Charlie s'en rendit compte immédiatement, prenant mes mains dans les siennes. Je levai la tête vers elle, comprenant qu’il fallait que je me calme au plus vite. Être un pass mental exigeait beaucoup de maitrise de soi-même, de notre esprit. La plupart du temps…24h/24 et c’était épuisant. Un petit sourire gêné apparut sur mon visage, je grimaçais " Excuse-moi, en ce moment j’ai un peu de mal à me contrôler. " Lorsque je sentis qu’elle entrait à son tour dans ma tête, une fraction de seconde et je lui permettais de voir uniquement quelques bride de souvenir. Il était hors de question qu’une autre personne mette de nouveau un point d’honneur à se balader dans ma tête  et visualiser ce que j’avais vécu par le passé. Je ne le supporterai pas une nouvelle fois. Je me raidis instinctivement tandis que Charlie affichait ce petit sourire narquois aux coins de ses lèvres. Je fronçais les sourcils, la foudroyant « gentiment » du regard avant de secouer légèrement la tête. Voilà, elle avait finalement eu ce qu’elle voulait, la petite curieuse. « Pour ma défense, il paniquait, je savais plus quoi faire pour le calmer. Alors…vue que je me suis rendu compte que je lui plaisais (…) Okay... J’avoue j’en ai profiter » Concluais-je en levant les yeux aux ciels en signe de rémission. «  Et puis je te signale qu’il a quand même répondu au baiser, donc je ne suis pas la seule fautive dans l’histoire.»

« Tu le connais! » Commença Charlie en me jetant un regard complice  « Je suis sûre qu'il s'y aie mit. Cela le met en danger et ça mets ses affaires en danger aussi, après tout, les mutants sont sa principale clientèle. D'ailleurs, tu en prends encore de ces médocs ? » Je soupirai, bien sûre que j’en prenais encore, je ne pouvais hélas m’en passer. Sinon je terminerai surement six pieds sous terre. « Je sais que tu n’es pas d’accord avec ça, mais… je peux pas m’en passé. Je n'ai pas le choix. C’est ça ou je passe l’arme à gauche. Les crises sont de plus en plus rapprochées. Elles deviennent rapidement ingérables, tu sais ? ça commence doucement par mes mains qui se mettent à trembler. » Je lui montrai mes mains avant de reprendre. « Puis ma vue qui se brouille. J’ai des espèces de crise de panique, ou je ne sais quoi, en tout cas j’ai du mal à respirer puis je finis par m’effondrer par terre. C’est un peu comme… une crise d’épilepsie tu vois ? »

Les crises étaient apparues dans les alentours de 2010, soit quatre ans après notre fuite de chez Kanatrix Corp. et depuis ce jour, j’avais impression de vivre en « sursis ». La sensation que je pouvais m’effondrai par terre et mourir. C’était devenue ma hantise et celle de Roman qui s’inquiéter toujours de la tournure qu’allait prendre les crises. « Et ça m'a pauvre c’est dans le meilleur des cas. Sinon mon pouvoir peu...éventuellement ce retourné contre moi, déconné à plein régime. Je peux me projeter dans une de mes illusions mentale - et en général, elles ne sont pas très agréables. Crois-moi » Je baissai à présent les yeux, jouant avec ma serviette, prenant une grande inspiration « ça en devient même effrayant… je me retrouve à projeter mes propres peurs » Je soupirai, croisant le regard de Charlie. « Ses crises sont apparu quelques années après Kanatrix, je suis sûre qu’Allen a dû m’injecter un truc qui à aggraver mon état.»

Anthelme. Ce prénom qui revenait sans cesse depuis ses quelques jours dans ma tête et qui tourner en boucle sans que je puisse y faire grand-chose et qui m’agaçait au plus au point. Pourquoi ? Parce qu'il était rentré dans ma tête, avait mis un doigt où ça me faisait mal. Mon passé que je pensais avoir oublié pour de bon et pourtant c’était bien loin de la vérité. Une vague de colère se propagea à travers mon corps. Étais-je en colère après moi ? ou lui ?

Dans l’optique, j’étais également rentré dans sa tête sans permission et avais pu voir une partie de son passé. Alors … devrais-je vraiment être en colère après lui ? éviter ses coups de fil ? ou l’évitait lui tout cours ? Je secouai la tête, essayant de retrouvé mon calmer. Puis cette phrase qui était sortie de mes lèvres sans que je m’en rende compte. Voulait-elle dire quelque chose à mes yeux ? C’était peut-être un peu trop tôt pour se poser ce genre de question non ? En tout cas elle tourné et tourné encore et encore, en boucle dans ma tête.« Tu es intense émotionnellement en ce moment » Pour être intense, oui je l’étais. Je ne savais plus vraiment ou j’en étais, ce que j’allais faire, si je devais lui parler de ce qu’il avait vu ce jour-là, du baiser peut-être ? Est-ce qu’il voulait dire quelque chose pour lui ? pour moi ?« Désolé, vraiment. Cette histoire avec Anthe, puis ce qu'il a vu dans ma tête. Charlie écoute je... j'ai revécu les pires moments que j'ai pu passé à l'ASG, avec Allen et.. et d'autre chose. C'est comme si je revivais chaque émotions, chaque peur intensément. C'était ... fin j'ai encore un peu de mal à admettre qu'il est vu ça, qu'il m'est vu dans une position de faiblesse ... aussi vulnérable quoi. »

Charlie se masse les tempes, alors que je grimaçai de nouveau, m’excusant à demi-mots. « Marah, Anthy est indépendant, solitaire et assez impulsif je dirais. Ne crois pas qu'il ne veut plus te parler. Tu as dû le secouer un peu disons » Elle s’était mis à ricaner. Le secouai ? JE l’avais secoué ? C’était plutôt moi qui étais secoué oui ! Comment avais-je pu être aussi stupide pour me laisser aller comme ça, à cet étreinte, dans ses bras ? Il avait fallut qu'une fraction de seconde pour que tout dérape et devienne un véritable cauchemars. Je ne savais pas encore comment il avait pu y entré. En tout cas, maintenant il connaissait à présent mes secrets ainsi que mes peurs les plus profondes, comment devais-je réagir ? face à tout ça ?« C'est plutôt lui qui m'a secouai, à s'immiscer comme ça dans ma tête, mes souvenirs. J'ai quand même mis trois jours à m'en remettre. »

Je continuai à cogiter lorsque je sentis de nouveau une présence dans ma tête, je relevais vivement la tête. Charlie encore. Je fronçai les sourcils, secouant la tête, me dandinant légèrement sur ma chaise, mal à l’aise. « Désolé d'avoir regardé, c'était par accident en fait. Tu es très émotive et c'est encore nouveau pour moi ce genre de lien » A mon tour je me massais les tempes. Une légère migraine se profilant à l’horizon. Je sais c’est…étrange. Mais sincèrement évite. Je préfère te donner moi-même les détails, si tu es aussi friande de potins. lui dis-je en lui offrant un petit clin d'oeil complice. Je compris où elle voulait en venir, au début j’avais eu également du mal à résister à cette attraction que subissent malgré eux les pass mentaux, et encore aujourd’hui j’en faisais parfois les frais. Malheureusement.

Je finis par lui rendre son sourire avant qu’elle n’enchaine sur la question fatidique. « Roman n'est pas au courant de cela je suppose? » Je me mordis la lèvre, imaginant sans problème la tête que ferait mon frère s’il apprenait tout ça. « Bien sûre que non, t’imagine sa tête ? Il tuerait probablement Anthé, et moi j’aurais surement droit à un sermon. Pourtant, lui et moi on a le même âge, mais monsieur a encore du mal à concevoir la chose. » Je marquai une pause, prenant une gorgée de mon chocolat chaud avant de poursuivre. «  Et en plus de ça, il faut qu'Anthé ait le cran d’affronter mon frère. Il s'est mis dans la tête, que s'il tente quoi que ce soit avec moi, Roman pourrait lui casser la gueule. Ce qui en soit est peut-être vrai... Donc, tu vois un peu ou j’en suis ? Alors sincèrement, lui et moi… ce n'est pas gagné »

Spoiler:
 





electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Jeu 19 Nov - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Ven 2 Oct - 16:43

BETTER HIDE × ft. MARAH
« Je la contacterai dans ce cas ! pour les cours de boxe voici l’adresse, c’est 1022 Southwest waterfont. Le club s’appelle Kick-Ass boxing club. D’ailleurs il porte plutôt bien son nom, si tu veux mon avis  et mon dieu… le prof est à tomber! » S'exclama Marah.
Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la mutante. Elle n'en doutait pas! Cela la divertirait des ennuis actuels de s'amuser ainsi en apprenant bien sûr. Soudainement, la bouffée d'émotions qui frappa Charlie lui donna le tournis. Elle attrapa brusquement les mains de Marah et sans le vouloir, elle avait vu un peu plus. Ce n'était pas son intention et loin de là, elle préférait laisser aux personnes leur jardin secret, mais sous l'émotion, elle n'avait pu se retenir. Elle se mordit la langue en retirant ses mains. Charlie s'énervait contre elle-même quand ce genre d'événement arrivait. Elle savait qu'elle était capable de se contrôler, mais quand elle vivait des émotions fortes, elle défaillait en quelque sorte.
« Excuse-moi, en ce moment j’ai un peu de mal à me contrôler. »
Charlie se concentra un instant pour démêler les souvenirs qui l'avait envahi, mais un attira aussitôt son attention bien sûr. Anthelme et Marah. Un sourire en coin éclaira le visage de la rouquine alors qu'elle se retenait de ne pas rire. Elle aurait surement préféré que son amie lui parle elle-même de cela, mais l'échappement sur le contrôle de son pouvoir avait permis à Charlie de le voir avant. Marah dû s'en rendre compte.
« Pour ma défense, il paniquait, je savais plus quoi faire pour le calmer. Alors…vue que je me suis rendu compte que je lui plaisais (…) Okay... J’avoue j’en ai profiter » Dit-elle en roulant des yeux. «  Et puis je te signale qu’il a quand même répondu au baiser, donc je ne suis pas la seule fautive dans l’histoire. »
Alors ils s'étaient réellement embrassés. Plutôt, Marah l'avait embrassé et Anthelme avait répondu. Les yeux d'un doux vert de Charlie brillèrent de malice. Elle trouvait ça adorable et elle savait qu'elle pourrait taquiner Anthy avec cela pendant un moment. Elle se résumait à ça la relation entre la rouquine et le jeune mutant, qui ne fera pas pogner les nerfs à l'autre le premier. Autant ils pouvaient se crier dessus, s'insulter ou juste se lancer des piques, autant ils étaient prêts à se protéger l'un l'autre ce qui faisait la beauté de la chose après tout. Charlie considérait Anthelme en quelque sorte comme un petit frère détestable. Très détestable. La mutante à la chevelure flamboyante imaginait sans mal pourtant Marah et Anthelme ensemble. Elle roucoula presque en y songeant. Qu'ils allaient être adorable si Anthelme n'agissait pas comme un enfant!
« Vous allez être adorables », s'exclama-t-elle finalement en tapant dans ses mains.
Elles continuèrent de parler et Charlie remarqua à quel point Marah était intense émotionnellement. Tout les mutants l'étaient, mais Charlie ne le sentait pas alors qu'en ce moment, c'était comme si elle était devenue hypersensible à tout cela. Elle fit la remarque alors à Marah en massant ses tempes pour tenter de calmer le tourbillon dans sa propre tête.
« Désolé, vraiment. Cette histoire avec Anthe, puis ce qu'il a vu dans ma tête. Charlie écoute je... j'ai revécu les pires moments que j'ai pu passé à l'ASG, avec Allen et.. et d'autre chose. C'est comme si je revivais chaque émotions, chaque peur intensément. C'était ... fin j'ai encore un peu de mal à admettre qu'il est vu ça, qu'il m'est vu dans une position de faiblesse ... aussi vulnérable quoi. » Répondit son amie.
« Nous sommes tous faibles Marah », commença Charlie en pesant ses mots. « Anthelme inclus. Qu'on soit mutant ou humain d'ailleurs. On a tous des points faibles et on a tous quelque chose qui nous rends vulnérable. Anthelme aurait fini par découvrir les tiens un jour ou l'autre tu sais. Il ne faut pas t'en faire pour ça. »
C'était vrai après tout. Même le plus grand criminel, même celui qui n'a pas de coeur ou celui qui prétend ne pas avoir de points faibles en a. Charlie changea légèrement de sujet pour en revenir à la question posée plus tôt. Elles en vinrent alors à un sujet plus délicat, Roman. Charlie le connaissait de vue et elle l'appréciait pour tout ce qu'il faisait pour son amie et elle voyait bien qu'il était aussi protecteur d'elle ce qui ne faisait que rendre la rouquine plus gratifiante à son égard, mais elle devait admettre que ce dernier avait tendance à surprotéger Marah. Non pas que cela amusait la jeune mutante d'entendre toutes les histoires de Marah quand elle parlait du côté trop protecteur de son frère, mais... En fait, si, cela l'amusait grandement et elle écoutait toujours ces histoires avec joie.
« Bien sûre que non, t’imagine sa tête ? Il tuerait probablement Anthé, et moi j’aurais surement droit à un sermon. Pourtant, lui et moi on a le même âge, mais monsieur a encore du mal à concevoir la chose. » Commença-t-elle avant de s'interrompre pour boire une gorgée de son chocolat chaud. « Et en plus de ça, il faut qu'Anthé ait le cran d’affronter mon frère. Il s'est mis dans la tête, que s'il tente quoi que ce soit avec moi, Roman pourrait lui casser la gueule. Ce qui en soit est peut-être vrai... Donc, tu vois un peu ou j’en suis ? Alors sincèrement, lui et moi… ce n'est pas gagné »
Charlie inclina la tête sur le côté en souriant. Elle prit une gorgée de son chocolat chaud en réfléchissant.
« Impose tes décisions face à Roman. Tu es une grande fille après tout. » Lança Charlie en finissant avec un regard pleins de malice. « Et puis, Anthelme n'est pas quelqu'un de foncièrement méchant, Roman doit bien le savoir et il s'y fera un jour ou l'autre. Sinon, j'assisterais sans problème au spectacle de roman qui botte le popotin d'Anthy », conclua-t-elle en éclatant de rire.
Elle imaginait sans mal la scène de Roman furieux. Elle tenta de contenir son rire en mettant sa main devant sa bouche. Certes, elle souhaitait à son amie que son jumeau la laisse être en relation de tout coeur, mais Roman mettrait sûrement du temps à s'y faire si elle se mettait en couple avec... L'employeur de ce dernier.
« Et Roman devrait garder ses forces pour botter les fesses de l'ASG qui se font plus présents. D'ailleurs, tu as eu récemment une altercation avec eux...? » Questionna la rouquine.
code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Ven 9 Oct - 10:56



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


« Excuse-moi, en ce moment j’ai un peu de mal à me contrôler. » Un sourire compatissant vint se nicher aux creux de mes lèvres suivit d’un léger soupire. « Je sais combien s’est difficile, ne t’inquiète pas. J’ai mis pas mal de temps avant d’apprendre à me « contrôlé » un minimum. Ce pouvoir est tellement…fatiguant, psychologiquement parlant» J’avais conscience que c’était dur pour elle, j’avais encore parfois du mal à me contrôler. Rentré dans la tête des personnes qui se trouvaient à proximité de moi avait été un véritable calvaire à mes débuts. Prendre conscience, ressentir leurs émotions 24H/24 sans jamais pouvoir se protéger était devenue très vite fatigant. J’avais rapidement pris la décision - à cette époque- d’apprendre à « fermer » mon esprit aux personnes indésirables.

Charlie se concentra un instant, surement en train de démêler les souvenirs auxquels je lui avais permis d’accéder. C’est à cet instant que je compris qu’elle venait de mettre la mains sur ce qu’elle recherchait.   « Vous allez être adorables » S’exclama -telle en tapant des mains, visiblement très excité à l’idée. Je souris quelques secondes malgré moi. Si seulement. Peut-être avant, mais qu’en était-il aujourd’hui ? Avec les récents évènements ? Lui qui était entré dans ma tête, moi qui n’arrivais pas à oublier dans l’état ou il m’avait vu. Je secouai la tête. Cette histoire c’était légèrement compliqué et je détestais les histoires compliquées, j’en avais déjà fait les frais par le passé avec Cami, il était hors de question que je recommence avec Anthé si c’était pour être malheureuse après. Ma vie est déjà bien assez compliquée  avec l’ASG et tout le reste.

Je soupirai, tortillant encore cette serviette en papier. « Seul le temps nous le dira.» Je me perdis quelques instants dans mes pensées lorsque je reportais mon attention sur mon amie. « Pour l’instant ma vie est déjà bien assez compliqué comme ça. Je te rappelle que nous avons un problème à régler...voire deux. Le hacker et l’ASG et rien que ça nous avons pas mal de chose à faire ! En y réfléchissant bien… j’ai peut-être un contact qui pourrait nous aider mais ce n'est pas sûr, fin je vais voir si j’arrive à dégoter deux, trois renseignements ! »

« Nous sommes tous faibles Marah » Dit-elle alors que nous parlions justement d’Anthé et de sa fâcheuse tendance à me faire perdre tous mes moyens. Je haussai un sourcil, perplexe. Je le savais, mais bien malgré moi, je n’arrivais toujours pas à accepter qu’on puisse me voir aussi faible et sans défense. « Anthelme inclus. Qu'on soit mutant ou humain d'ailleurs. On a tous des points faibles et on a tous quelque chose qui nous rend vulnérables. Anthelme aurait fini par découvrir les tiens un jour ou l'autre tu sais. Il ne faut pas t'en faire pour ça. » Je fis une légère grimace, me prenant la tête dans les mains quelques secondes.

Si seulement elle avait connaissance du quart de toutes les choses que j’avais à cacher, elle tiendrait surement un autre discours « Je suis tout à fait d’accord avec toi, mais… tu sais aussi bien que moi, qu'il vaut mieux que certaines choses reste enfouie à tout jamais, des choses qu’on voudrait oublier. Et là, eh bien… je pensais m’en être « débarrassé » et en fait je me rend compte que c’est tout le contraire, quand ça m’est revenue en mémoire, c’est comme si…je n'étais jamais partie de Kanatrix.» Je marquai une pause, reprenant une gorgée de mon chocolat chaud avant de reprendre. « Tu sais aussi que... quand on sort de Kanatrix Corps on en revient changer et… j’ai clairement changé. Je suis méfiante, plus "agressive", je suis constamment sur mes gardes. J'apprend même à me battre plutôt que de passé mon temps dans les magasins. »

« Impose tes décisions face à Roman. Tu es une grande fille après tout. » lança Charlie en finissant avec un regard rempli de malice. « Et puis, Anthelme n'est pas quelqu'un de foncièrement méchant, Roman doit bien le savoir et il s'y fera un jour ou l'autre. Sinon, j'assisterais sans problème au spectacle de Roman qui botte le popotin d'Anthy » Conclut-elle en éclatant de rire. Je levais les yeux aux ciels, rigolant à mon tour lorsque je repris faussement mon sérieux. «
avoue … ça serait marrant à voir non ? Anthe se faire botter les fesses par mon frère … »
Je me mordis la lèvre, retenant un petit rire. « non plus sérieusement, je ne sais pas du tout comment ça pourrait éventuellement se passer…, depuis Cami il a tendance à se méfier des mecs avec qui je traine. Au passage, Cami c’est mon ex-fiancé. finis-je par lui dire d’un petit geste de la main signifiant que « l’histoire de Cami » avait était une véritable erreur. Cami, ce séduisant Cami. Le pass-mental au charme hypnotique, celui qui usé de son pouvoir pour soumettre sa volonté dans la tête de ses « victimes ». Victime dans le sens…conquête d’un soir - hein- Celui qui m’avait fait fondre comme neige au soleil, m’avait demandé officiellement d’être sa fiancée pour quelques semaines- du moins- puisqu’il n’avait pas tarder à oublier qu’il était momentanément engagé dans une relation avec moi en draguant ma meilleure amie. Je secouai la tête, non je n’avais décidément jamais eu de chance en amour. J’attirai les abrutis. Mais peut-être qu’Anthé était différent ? Affaire à suivre.

« Et Roman devrait garder ses forces pour botter les fesses de l'ASG qui se font plus présentes. D'ailleurs, tu as eu récemment une altercation avec eux...? » me questionna-t-elle. Je soupirai. L’altercation, oui… Celle ou Néron Erison, m’avait blessé avec son arme. Première fois qu’on me tire dessus et j’avais eu du mal à m’en remettre. C’est à partir de ce jour-là que j’avais pris la décision de m’inscrire pour apprendre à me défendre un minimum sans mes pouvoirs. Comme une humaine en somme. « Oui, je suis tombez-nez à nez avec une vieille connaissance. Celui qui m’avait emmené la toute première fois à Kanatrix, et résultat des courses je me suis retrouvé avec une balle logée dans le ventre . Roman est arrivé in extremis. J’ai tellement eu… peur. J'avais oublié cette sensation d'être...à la merci de quelqu'un, tu sais, sans pouvoir rien faire...» Je marquai une nouvelle pause, ne pouvant m'empêcher de porter ma main à l'endroit où il m'avait eu. La blessure commençait tout juste se résorber, mais j'en garder encore la trace. « Et si je le croise.... je te jure qu'il va le regretté  » . Vengeance, ce mot tourné en boucle encore et encore dans ma tête sans me douter une seule seconde que quelques jours plus tard je me retrouverai de nouveau face à lui et que cette fois-ci je ne serais pas la seule en danger.

Spoiler:
 




electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Dim 18 Oct - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Ven 16 Oct - 3:13

BETTER HIDE × ft. MARAH
Roman qui botterait le petit popotin d’Anthelme. Juste imaginer la scène faisait rire Charlie qui tentait de se contrôler du mieux qu’elle le pouvait. Elle assisterait à ça avec joie! Elle emmènerait même du popcorn. Tout est meilleur avec du popcorn après tout.
« Avoue … ça serait marrant à voir non ? Anthe se faire botter les fesses par mon frère… » Dit Marah en se mordant la lèvre pour se retenir de rire. « Non, plus sérieusement, je ne sais pas du tout comment ça pourrait éventuellement se passer… Depuis Cami, il a tendance à se méfier des mecs avec qui je traine. Au passage, Cami c’est mon ex-fiancé » Finit-elle finalement.
Charlie haussa un sourcil. Cami? Elle l’avait déjà entrevu dans les souvenirs de Marah, mais elle ne s’y était jamais attardée. Donc cet homme était l’ex-fiancé de son amie… Elle avait déjà été fiancée! Charlie était un peu abasourdie par cette information toute nouvelle pour elle. Elle ressentit les émotions contradictoires de Marah en parlant de Cami. Elle s’inclina vers l’avant en plissant son regard émeraude. Elle observait Marah dans les yeux en cherchant l’information qu’elle souhaitait avoir.
«Et ce Cami… Ressens-tu encore quelque chose pour lui? » Demanda avec lenteur la rouquine en observant avec attention la réaction de la mutante.
Après tout, si Marah l’avait fiancé, c’est qu’elle devait réellement aimer ce Cami et peut-être que quelque part, elle l’aimait encore. Peut-être était-ce cela qui la rendait si nerveuse par rapport à Anthelme? Charlie inclina la tête sur le côté, songeuse. C’était normal que Roman s’inquiète davantage concernant les garçons que Marah fréquentait. Il devait craindre qu’elle se retrouve blessée, car Charlie soupçonnait que ce soit ce Cami qui est plaqué Marah et non l’inverse. Charlie finit par secouer la tête en soupirant. Elle replaça une mèche rousse derrière son oreille.
« Et Roman devrait garder ses forces pour botter les fesses de l'ASG qui se font plus présentes. D'ailleurs, tu as eu récemment une altercation avec eux...? » Finit par demander Charlie, curieuse.
« Oui, je suis tombez-nez à nez avec une vieille connaissance. Celui qui m’avait emmené la toute première fois à Kanatrix, et résultat des courses je me suis retrouvé avec une balle logée dans le ventre. Roman est arrivé in extremis. J’ai tellement eu… peur. J'avais oublié cette sensation d'être...à la merci de quelqu'un, tu sais, sans pouvoir rien faire... » Dit Marah en portant sa main à son ventre, comme un automatisme.
Le souffle quitta les lèvres de Charlie alors que sa main se resserra sur la poignée de céramique de sa tasse. Elle serrait si fort que ses jointures blanchirent. La colère se mit à couler dans ses veines, mais la dernière phrase de Marah fit l’effet d’une douche froide pour la rouquine. Elle grimaça. Charlie n’avait pas oublié cette sensation. Ce sentiment revenait la hanter chaque nuit dans ses cauchemars. Elle revit le visage du père à William lui répéter que tout allait bien aller alors qu’en fait, tout allait mal. Cette douleur qui vous clouait sur place, ce sentiment de faiblesse et d’impuissance face à son propre sort, mais surtout cette rage de ne pas pouvoir riposter. La main de Charlie se mit à faiblement trembler alors qu’elle était plongée dans ses souvenirs. La rouquine secoua la tête reprenant contact avec la réalité. Elle cacha sa main sous sa cuisse en affichant un faible sourire désolé pour son amie.
« Je suis contente de te voir toujours en un morceau alors. Je songerai à remercier Roman aussi de te garder en vie », commenta-t-elle avec un sourire en coin.
« Et si je le croise.... je te jure qu'il va le regretté », rajouta Marah.
Marah dégageait un fort sentiment, presque aussi fort que celui de colère. La vengeance. Charlie vint pour lui déconseiller de s’en prendre à l’ASG et principalement, à cet homme, mais referma sa bouche. Elle n’était pas en position de commenter cette envie. Elle-même en était prisonnière de ce sentiment depuis la tentative d’enlèvement qu’elle avait été victime.
« Ils vont tous le regretter Marah. Et s’il le faut, j’y veillerai personnellement », dit avec douceur Charlie ce qui contrastait avec la menace qu’elle venait de proférer. « D’ailleurs, cette liste, on peut sûrement l’utiliser à double-sens non? On pourrait aider la population de Washington à faire un lien entre Kanatrix et les mutants disons… plus rapidement… » Commença Charlie avec un sourire en coin. «Les humains de Washington sont lents à la détente d’ailleurs. Je suis étonnée qu’un petit génie sorti de nulle part n’aie pas encore compris. Peut-être que l’ASG l’a tué en fait », commenta finalement la rouquine.
Elle employait un ton comme si cela ne l’étonnait pas. Un ton neutre, platonique qui, normalement, n’aurait pas réellement sa place face à l’idée qu’un meurtre ait été commis. Pourtant, la mort commençait à ponctuer le quotidien de la rouquine qui semblait devenir… Insensible à ces morts. C’était mieux ainsi, les mutants devaient apprendre à se désensibiliser à la mort. La mort les suivait et ce serait ainsi jusqu’à ce que ce soit eux qui soient morts. Charlie se figea soudainement.
« Tu crois que des humains ont été tués parce que certains les soupçonneraient d’être des mutants? » Demanda la jeune mutante, la gorge nouée.
code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Sam 24 Oct - 11:04



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


La « bombe » venait d’être lâché. La réaction de Charlie me fit presque rire. Un haussement de sourcils de sa part, lorsque je lui avais finalement dit que j’avais été fiancé avec un séduisant jeune homme, mais tout aussi très con.  « quoi ? ne me regarde pas comme ça… j’ai eu une vie avant de te connaître » rigolai-je juste avant de répondre à la fameuse question que, moi-même je n’étais pas vraiment en mesure de répondre là, tout de suite. C’était devenu… compliqué ces jours-ci. Et le voir débarqué une nouvelle fois dans ma vie n’arrangeait en rien les choses « Et ce Cami… Ressens-tu encore quelque chose pour lui ? » J’étais consciente qu’elle scrutait la moindre petite réaction, attendant surement que je dévoile mes sentiments. Mais à l’heure qu’il est, j’étais totalement perdu. Partager et je ne savais absolument pas à quoi m’attendre  « C’est… compliqué. D’un autre côté, il a été le premier homme que j’ai réellement aimé et de l’autre… j’ai envie de le tuer quand il ouvre sa bouche, c’est plus fort que moi … » Je soupirais. Il est clair qu’il ferait toujours partie de ma vie, il gardera toujours cette petite place dans mon coeur aussi insupportable et immature qu’il était. Mais de là à envisager de me remettre avec lui… Bref, j’en savais rien. Pour l’instant ce n’était pas à l’ordre du jour.

 « Et puis… il a ce pouvoir sur moi… et il en use ce petit crétin. D’habitude j’arrive sans mal à lui résister, mais… » Je marquai une pause essayant de chercher mes mots  «… quand je suis psychologiquement « perturbé » bouleversé ou autres, il sait qu’il peut m’influencer sans problème et alors résister à son pouvoir devient assez… problématique pour moi.  » J’étais consciente qu’employer « l’excuse du pouvoir » n’en était pas vraiment une. Je pouvais voir les yeux de Charlie s’arrondir sous le coup de la surprise, aussi je crus devoir expliquer « C’est un pass mental… il… son pouvoir consiste à « charmer » sa proie avec sa main ou un truc du genre. Du coup… si tu n’es pas dans de bonnes conditions et que tu te contrôle pas un minimum… disons que tu as tendance à… comment dire… faire ce qu’il veut. C'était une erreur, j'en suis consciente ! Puis je n'étais pas dans mon état normal. J’étais sortie me changer les idées… j’ai un peu trop abusé sur la boisson… et là il m’a mis le grappin dessus sans que je puisse dire ouf… Je me rappelle même plus la moitié de la soirée… fin... en tout cas je sais comment ça c'est terminé... finis-je par avoué honteuse. Quelle idiote j'avais été.

Je le connaissais depuis bien trop longtemps pour connaître ses qualités, comme ses défauts et je savais pertinemment qu’il ne changerait pas d’un poil, mais j’avais été trop «  faible » ce soir-là pour lui résister et ce petit con l’avait bien compris. J’’aurais souhaité qu’il change, mais d’après ce que j’avais pu voir ce n’était pas prévu au programme.  « Il… il est de retour en ville. Il s’est incrusté chez nous et… c’est une catastrophe parce qu'il y a Anthé que j’aime bien, peut-être même un petit peu plus que bien...je crois … fin je sais pas. » J’étais perdue. Je venais de tout lui balancer. J’avais peut-être finalement besoin de parlé à quelqu’un, quelqu’un qui ne me jugerait pas, ou du moins qui essayerait de faire semblant de me comprendre.

Je pris ma tête entre mes mains, un soupire lasse s'échappa de mes lèvres, réalisant que j’étais à bout de nerfs. L’Asg, Cami, Anthé, les souvenirs, ma mère. Ma vie était devenue un vrai champ de ruines en l'espace de quelques semaines. C’était devenue une véritable catastrophe et de plus, mon frère ne semblait pas vraiment s’inquiéter de la soudaine apparition de mon ex dans ma vie. Ce que je ne comprenais absolument pas. N’étaient-ils pas sensés ce détester ? ou du moins se faire un minimum la gueule ?  « Ce que je ne comprends pas c’est l’attitude de Roman envers Cami… Il n’avait pas du tout l’air de mal le prendre. Le voir débarqué à l’appart comme ça, tranquille, ça ne l’a même pas choqué un petit peu, alors que j'étais hors de moi (...)  Je les soupçonnent de me caché un truc.... mais impossible de savoir quoi jusqu'à présent. »

Vint le moment où le sujet de Kanatrix Corps, refit surface dans la conversation. Je soupirai une nouvelle fois tandis que le souffle de Charlie quitta ses lèvres, sa main se resserra presque inconsciemment sur la poignée de sa tasse en céramique, juste devant elle. Un rapide coup d’oeil et je compris qu’elle aussi avait échappé de peu à une de leurs attaques. L’ASG se faisait beaucoup plus présente dans nos vies, qu’à une certaines époque. A vrai dire tout semblait s’enchainer à une vitesse folle pour nous. En partie à cause de ce hacker. C’est là que je vis sa main se mettre à trembler.

Je croisais son regard, sincèrement désolé. Je lui attrapais sa main, essayant de la calmer.  « Je sais ce que ça fait Charlie… ne t’inquiète pas on va s’en sortir Vivre, ressentir cette peur continuellement, était épuisante, déconcertante pour chacun de nous. Mais il fallait qu’on reste soudés, qu’on prennent soins des notre . il n'y avait que ça à faire. « Je suis contente de te voir toujours en un morceau alors. Je songerai à remercier Roman aussi de te garder en vie » Un petit sourire passa sur mon visage en songeant à mon frère. Heureusement qu’il était arrivé en temps… j’avais été à deux doigts d'y passer. « Et moi donc... »

« Ils vont tous le regretter Marah. Et s’il le faut, j’y veillerai personnellement » dit-elle avec douceur Charlie ce qui d’ailleurs m'étonné grandement, lorsqu’elle poursuivit « D’ailleurs, cette liste, on peut sûrement l’utiliser à double sens non? On pourrait aider la population de Washington à faire un lien entre Kanatrix et les mutants… plus rapidement… » Commença Charlie avec un petit sourire en coin. Pourquoi pas ? Mais n’était-ce pas risqué ? La nature humaine pouvait se révéler parfois surprenante. Nous pourrions très bien voit surgir de s »humains » extrémiste, avec des idéaux bien arrêtés sur nous . Ils pourraient très bien envisager de nous traquer eux aussi. C’était donc à double sens. « les humains de Washington sont lents à la détente d’ailleurs. Je suis étonnée qu’un petit génie sorti de nulle part n’ait pas encore compris. Peut-être que l’ASG l’a tué en fait » commenta finalement Charlie.

 « Oui, ils sont longs à la détente. Certains moins que d'autres cependant. Regarde la manifestation de la semaine dernière. Les gens ne sont pas dupent ! Ce n’est qu’une question de temps pour qu’un ou plusieurs humains nous prennent en grippe et nous mettent encore un peu plus en danger (…) Mais …imagine un instant que certains humains se mettent en tête que nous sommes une menace pour eux ? Imagine un instant qu’ils se mettent à nous chasser eux aussi ? On n'auraient alors plus aucun endroit pour se cacher. C’est à double tranchant cette histoire… « Tu crois que des humains ont été tués parce que certains les soupçonneraient d’être des mutants? » Demandait Charlie, inquiète. Je haussai les épaules.  » J’en sais rien… probablement… c’est possible. Roman a jeté un coup d’oeil rapide dans le journal pour surveiller les disparitions de ces dernières semaines, et il y en a pas mal…va savoir si c'était des humains ou des gens comme nous.


electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Lun 26 Oct - 14:42

BETTER HIDE × ft. MARAH
Tout semblait plus compliqué désormais. Adam lui avait fait remarqué d'ailleurs que ces dernières semaines, quelque chose avait changé et ce, même avant la liste. Tout était devenu plus fragile et éphémère. Il était facile de s'y perdre. Charlie se comptait chanceuse, elle avait Adam, Tyler, Marah et Anthelme, mais seule, elle aurait eu de la difficulté à maintenir sa tête hors de l'eau. Elle regardait avec douceur son amie qui elle, elle était complètement perdue dans ses propres sentiments.
« C’est… compliqué. D’un autre côté, il a été le premier homme que j’ai réellement aimé et de l’autre… j’ai envie de le tuer quand il ouvre sa bouche, c’est plus fort que moi … » Dit Marah en soupirant. « Et puis… il a ce pouvoir sur moi… et il en use ce petit crétin. D’habitude j’arrive sans mal à lui résister, mais… » Elle marqua de nouveau une pause semblant chercher ses mots. «… quand je suis psychologiquement « perturbé » bouleversé ou autres, il sait qu’il peut m’influencer sans problème et alors résister à son pouvoir devient assez… problématique pour moi. »
La main de Charlie se crispa sur la poignée de porcelaine de sa tasse. Elle leva son regard, une légère lueur colérique dans le regard. Ses grands yeux émeraudes étaient légèrement écarquillés, refusant presque d'y croire. Elle n'était pas fâchée contre son amie, loin de là, mais contre ce garçon. Cela perturbait Charlie de savoir que ce dernier s'amusait des sentiments de son amie et ce, en utilisant sa mutation. La rouquine en déduit rapidement que ce Cami pouvait influencer les sentiments des autres.
« C’est un pass mental… il… son pouvoir consiste à « charmer » sa proie avec sa main ou un truc du genre. Du coup… si tu n’es pas dans de bonnes conditions et que tu te contrôle pas un minimum… disons que tu as tendance à… comment dire… faire ce qu’il veut. C'était une erreur, j'en suis consciente ! Puis je n'étais pas dans mon état normal. J’étais sortie me changer les idées… j’ai un peu trop abusé sur la boisson… et là il m’a mis le grappin dessus sans que je puisse dire ouf… Je me rappelle même plus la moitié de la soirée… fin... en tout cas je sais comment ça c'est terminé... » Termina finalement Marah.
Charlie jura. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais cela lui avait échappé. Elle posa sa main sur sa bouche, presque surprise par elle-même. Elle finit par secouer le tête en se calmant.
« Cet idiot, je le trouve, je lui botte le derrière tiens », grommela Charlie en buvant une nouvelle gorgée de sa boisson qui refroidissait tranquillement.
L'ex de Marah avait abusé de sa mutation! Charlie mordillait sa lèvre en réfléchissant. Elle était protective de nature et savoir que ce mutant avait joué avec les sentiments de son amie la mettait hors d'elle. La jeune mutant à la chevelure rousse massa ses tempes.
« Il… il est de retour en ville. Il s’est incrusté chez nous et… c’est une catastrophe parce qu'il y a Anthé que j’aime bien, peut-être même un petit peu plus que bien...je crois … fin je sais pas. » Lâcha Marah, dépassée par les événements.
« Je te jure, je trouve ce Cami, je lui fais la peau! » Siffla Charlie. « Je peux t'en débarrasser si tu veux » Commença Charlie et en voyant le regard de Marah, elle retint un rire. « Pas le tuer, je le tirerai loin de ton appartement et lui ferai oublier ton existence tout simplement » Marmonna-t-elle avec un sourire en coin.
Elle haussa les épaules comme si ce n'était rien. Elle ne le pensait pas entièrement, simplement s'arranger pour que ce dernier parte peut-être serait cependant amplement envisageable.
« Ce que je ne comprends pas c’est l’attitude de Roman envers Cami… Il n’avait pas du tout l’air de mal le prendre. Le voir débarqué à l’appart comme ça, tranquille, ça ne l’a même pas choqué un petit peu, alors que j'étais hors de moi (...)  Je les soupçonnent de me caché un truc.... mais impossible de savoir quoi jusqu'à présent. »
Charlie haussa les sourcils. Roman n'avait même tenté de lui casser la gueuler? Elle avait presque de la misère à y croire. Elle secoua la tête, incrédule. Ce ne pouvait presque pas être possible à moins que Cami influençait les émotions de Roman, mais Marah s'en serait sûrement rendu compte... Du moins, Charlie l'espérait.
« J'en toucherai deux mots à Roman. J'ai presque de la misère à croire qu'il ne réagisse pas davantage genre... Il n'a même pas tenté de mettre à ce Cami son poing en pleine figure? » S'étonna la rouquine.
Charlie but une gorgée de sa boisson, pensive. Le sujet de conversation finit par retomber sur Kanatrix. Le sujet ultime que Charlie détestait et pourtant qui était inévitable. La rouquine se rappelait sans problème la douleur qu'elle avait vécu. Celle que tu sembles ressentir de la tête au pieds et qui te foudroies, t'électrocute et qui semble même tordre tes os. Un frisson secoua le corps de Charlie. Elle grimaça, ouais, elle s'en rappelait comme si c'était hier. Elle s'attendait presque des fois à voir débarquer William dans sa chambre pour lui annoncer qu'elle avait quelques tests aujourd'hui, mais qu'ils pourraient passer du temps après ensemble. c'était peut-être lui qui avait fait en sorte que Charlie ne prenne pas la fuite durant toutes ces années. William et son visage enfantin, elle le revoyait encore dans ces cauchemars.
« Oui, ils sont longs à la détente. Certains moins que d'autres cependant. Regarde la manifestation de la semaine dernière. Les gens ne sont pas dupent ! Ce n’est qu’une question de temps pour qu’un ou plusieurs humains nous prennent en grippe et nous mettent encore un peu plus en danger (…) Mais …imagine un instant que certains humains se mettent en tête que nous sommes une menace pour eux ? Imagine un instant qu’ils se mettent à nous chasser eux aussi ? On n'auraient alors plus aucun endroit pour se cacher. C’est à double tranchant cette histoire… »
Les humains. Des problèmes sur patte oui! Les humains sont bien plus dangereux que les mutants dans un sens. Les mutants voulaient simplement vivre en paix et voilà qu'ils étaient pourchassés comme du vulgaire gibier par une compagnie et bientôt, des poignées d'humains qui croient sauver leur race qui est déjà vouée à l'extinction. Si tous les humains se retournaient contre eux, tout viendrait très délicat.
« On devra s'isoler s'ils se retournent contre nous je suppose. Ils vont sûrement finir par trouver une plante, un produit, peu importe, quelque chose qui permettra de différencier les mutants des humains. Et si ce jour arrive, c'est là que je m'inquiéterai davantage. Pour l'instant, ils n'ont que des hypothèses ou des noms sur une liste qui est en partie fausse, car River est humaine et elle est sur la liste et prouver qu'un mutant en est réellement un, voilà la partie difficile » Commenta Charlie en passant sa main dans ses cheveux, pensive. « Tu crois que des humains ont été tués parce que certains les soupçonneraient d’être des mutants? »  Questionna-t-elle finalement Marah.
« J’en sais rien… probablement… c’est possible. Roman a jeté un coup d’oeil rapide dans le journal pour surveiller les disparitions de ces dernières semaines, et il y en a pas mal…va savoir si c'était des humains ou des gens comme nous. » Répondit-elle.
Charlie soupira, son regard émeraude voilé par l'inquiétude. Elle avait posé cette question non parce qu'elle s'inquiétait réellement du sort de ces humains, mais cela montrait que les humains croyaient réellement en cette liste et qu'ils se permettaient de prendre des mesures pour faire disparaître ceux qui étaient soupçonnés d'être des mutants.
« Je me demande c'est quoi la prochaine de tout ça, je ne crois pas que le hackeur va s'en tenir à de simples noms sur une liste et Kanatrix va se faire de plus en plus présente. Washington va devenir bordélique » Souffla Charlie.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Jeu 5 Nov - 10:07



Discussion et manigance entre filles
Marah Darshkov et Charlie Anderson #GirlsPower


Je venais de tout lui déballer, elle connaissait à présent l’existence de mon crétin d’ex. Ex qui malgré ce que je pouvais en dire, avait quelques qualités non négligeables. Il avait finalement avoué pourquoi il était de nouveau entré dans ma vie mais je le soupçonnais de me cacher des choses avec la complicité de mon frère. Je me promis que je découvrirai tôt au tard de quoi il en retournait.

« Cet idiot, je le trouve, je lui botte le derrière tiens » Finit-elle par me dire énervé alors que je soupirais, me rappelant les années passées à ses côtés. Nous étions comme les deux doigts de la main, complices, amoureux, amants, meilleurs amis. Nous étions fusionnel. Il y avait bien entendu cette histoire de pouvoirs similaire qui nous attiraient irrésistiblement l’un vers l’autre mais…il y avait bien plus que ça. Une relation indescriptible. C’était cette force qui nous caractérisait. Nous étions là, l’un pour l’autre, et ce par n'importe quel coup dure et encore aujourd’hui, même si nous n’étions plus ensemble.
 « Il est chez moi en ce moment même ma chère. Mais tu sais, il n'est pas méchant, c’est juste qu’il aime me mettre dans des situations embarrassantes et que le moindre prétexte pour me contrarier lui fait énormément plaisir. Il a plein de défaut, mais au moins je peux compter sur lui en coup de coup dure.

Non il n’était pas méchant, mais il avait l’art et la manière de me rendre chèvre, de me faire tourner en bourrique. Il me connaissait parfaitement bien, dans les moindres détails.  « Je te jure, je trouve ce Cami, je lui fais la peau ! » siffla Charlie.« Je peux t'en débarrasser si tu veux » commença Charlie alors que petit à petit mes yeux s’agrandirent faussement choqué à l’idée qu’elle fasse disparaitre Cami de la surface de la terre. « Ha oui.. vraiment ? tu serais capable de le tuer pour moi ? Que tu es mignonne ! Tu sais je t’en demande pas tant. J’arriverai bien à lui faire entendre raison, et puis je peux très bien le gérer -du moins pour l’instant -» Fini-je en rigolant. « Pas le tuer, je le tirerai loin de ton appartement et lui ferai oublier ton existence tout simplement » finit-elle par marmonnai, un petit sourire en coin. À mon tour j’haussai les sourcils, l’idée était plus ou moins intéressante, mais d’un autre côté, il fallait que je garde un oeil sur lui. Il avait encore la fâcheuse tendance de s’attiré des ennuies - un peu comme moi d’ailleurs- Et même si je lui en voulait, il avait été mon premier amour.  « Tu me rassures ! (…) Mais ne t’inquiète pas pour moi je te promets que le jour où il deviendra infernal je ferais appel à tes services promis ! » Charlie fini par faussais un sourcil, surement aussi curieuse que moi de connaître les motivations cachées de mon frère vis-à-vis de Cami.

 « J'en toucherai deux mots à Roman. J'ai presque de la misère à croire qu'il ne réagisse pas davantage genre... Il n'a même pas tenté de mettre à ce Cami son poing en pleine figure? » S’étonnait mon ami, alors que je secouai la tête  « Même pas ! bon delà à lui mettre son poing dans la figure il y a de la marge, mais il aurait très bien pu lui en toucher deux mots. Ha moins qu’il soit revenu à cause de quelque chose d'autres. Quelque chose de beaucoup plus important, quelque chose dont Roman ne m’a pas parlé ou ne veux pas me parler… et vu qu’on a passé un pacte, comme quoi je ne devais pas rentrée dans la tête de mon frère. On va dire que les choses sont… un peu plus compliqué pour moi. Mais je désespère de les faire craquer un jour. » Je marquai une légère pause avant de reprendre.  « Je peux être très persuasive quand j’en ai envie et... devenir très chiante. » Lui dis-je avec un petit clin d'oeil.

Charlie reprit une autre gorgée de son liquide chaud alors que la conversation dévia à nouveau sur Kanatrix.  « On devra s'isoler s'ils se retournent contre nous je suppose. Ils vont sûrement finir par trouver une plante, un produit, peu importe, quelque chose qui permettra de différencier les mutants des humains. Et si ce jour arrive, c'est là que je m'inquiéterai davantage. Pour l'instant, ils n'ont que des hypothèses ou des noms sur une liste qui est en partie fausse, car River est humain et elle est sur la liste et prouver qu'un mutant en est réellement un, voilà la partie difficile »  Commenta Charlie en passant sa main dans ses cheveux, pensive. « Tu crois que des humains ont été tués parce que certains les soupçonneraient d’être des mutants ? »  Me questionna-t-elle finalement.

 « Je touche du bois pour que ça n’arrive pas. River ? je ne la connais pas... Ha mais oui je me rappelle, j'ai vu son nom sur la liste alors c'est une humaine ? (…) Tu imagines si on doit s’isoler ? partir loin, abandonner toute notre vie derrière nous. Je sais que j’ai ma meilleure amie qui me suivrait jusqu’au bout du monde, alors qu’elle n’est qu’une humaine. Mais delà à lui demander de sacrifier sa vie, sa carrière pour moi ou mon frère… ce serait probablement égoïste de ma part et surtout, elle serait perpétuellement en danger. Je marquai une nouvelle pause, tout en prenant une gorgée de mon chocolat chaud, je resserrais mon écharpe autour du mon cou avant de continuer.

 « Non… je ne pense pas, du moins par pour l'instant. Mais si les manifestations deviennent encore un plus importante ça peu vite dégénéré. Imagine qu’il y est des groupes extrémistes anti-mutants qui se montent un peu partout à travers la Capitale ? Qu’ils se mettent à nous chasser. C'est plutôt ça qui m’inquiète. » Charlie soupira alors que je croisais son regard émeraude. Je pouvais aisément sentir qu’elle était inquiète quand t’a notre avenir en tant que mutant. Je me saisis de ses mains plongeant mes prunelles dans les siennes, confiantes   « Quoi qu’il arrive on trouvera une solution, tous ensemble. Il faut juste que l’on soit préparé, au pire comme au meilleur. »

electric bird.

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
What doesn't destroy you leaves you broken
SOS : 658
ÂGE : 22 ans
CÉLÉBRITÉ : Holland Roden
NATURE : Mutante (Pass-Mental)
EMPLOI : Serveuse dans une auberge
LOCALISATION : Perdue dans les limbes de son propre esprit
POUVOIR(S) : Charlie possédait auparavant la capacité de lire dans les pensées, de posséder les corps, mais suite à un retour chez Kanatrix, les généticiens ont achevé le projet. Derrière ces prunelles émeraude se voile la mort. Charlie est considérée de manière folklorique comme étant une Banshee, une femme de l'Autre-Monde. Le cri de la banshee (nommé keening en anglais, caoinne en gaélique) est décrit comme le plus effrayant et le plus triste que l'on puisse imaginer. En effet, Charlie est une banshee crieuse (il existe trois types de banshee; laveuse des morts, pleureuse & crieuse). Ces hurlements annoncent la mort prochaine d’un proche, ou de quelqu’un d’important.
LES EFFETS SECONDAIRES : Des migraines intenses et des sautes d'humeur fréquentes. Aussi a-t-elle l'impression d'avoir perdu une partie de son âme depuis qu'elle ne fait qu'un avec la mort. Après tout, qui s'en sort intact lorsque la mort vous entoure constamment?


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Charlie Anderson
Chacha - Reine des Koalas

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Jeu 19 Nov - 14:58

BETTER HIDE × ft. MARAH
Les hommes étaient souvent des sources de problème. Tous sans exception. On apprenait simplement à vivre et à s'occuper de ces problèmes sur pattes. Charlie ignorait jusqu'alors que son amie avait déjà été fiancée vu qu'elle était encore jeune.
« Il est chez moi en ce moment même ma chère. Mais tu sais, il n'est pas méchant, c’est juste qu’il aime me mettre dans des situations embarrassantes et que le moindre prétexte pour me contrarier lui fait énormément plaisir. Il a plein de défaut, mais au moins je peux compter sur lui en cas de coup dure. » Répondit Marah.
La rouquine haussa un sourcil en plongeant son regard verdoyant dans celui de la mutante. Elle hocha la tête, guère convaincue. Si ce Cami s'était barré une fois laissant Marah seule, qu'est-ce qu'il l'empêcherait de recommencer? Au moins, s'il était chez Marah, Charlie saurait où le trouver s'il le fallait. Et puis, Roman qui ne réagissait pas davantage? C'était idiot et presque impossible à croire.
« Même pas ! bon de là à lui mettre son poing dans la figure il y a de la marge, mais il aurait très bien pu lui en toucher deux mots. Ha moins qu’il soit revenu à cause de quelque chose d'autres. Quelque chose de beaucoup plus important, quelque chose dont Roman ne m’a pas parlé ou ne veux pas me parler… et vu qu’on a passé un pacte, comme quoi je ne devais pas rentrée dans la tête de mon frère. On va dire que les choses sont… un peu plus compliqué pour moi. Mais je désespère de les faire craquer un jour. » Elle marqua une pause avant de reprendre. « Je peux être très persuasive quand j’en ai envie et... devenir très chiante. »
Charlie eut un vague sourire sur les lèvres. Elle secoua la tête en laissant échapper un rire.
« Je n'ai pas de pacte avec lui moi », dit Charlie, les yeux brillant de malice. « De toute façon, tu feras craquer Cami avant Roman probablement! » Finit-elle en sirotant sa boisson.
La curiosité de Charlie avait cependant été piquée. Diverses idées traversaient son esprit alors qu'elle réfléchissait au secret garder des deux hommes. Elle tapotait sa tasse, perdue dans ses pensées. Kanatrix revint sur le tapis tirant ainsi la mutante de ses pensées. Parler de cela, c'était comme donner un côté bien trop réel à une situation qui semblait sortir droit d'un film d'action ou d'horreur pour certains. C'était étrange de penser que quelqu'un souhaitait notre mort ou nous utiliser comme cobaye nous faisant subir ainsi des atrocités. C'était bien plus que démoralisant, cela vous minait de l'intérieur et vous hantait constamment. Cela vous prenait les tripes le soir vous empêchant ainsi de dormir. Charlie savait de quoi elle parlait, des années dans cet enfer sur terre. Sa main se sert sur sa tasseau point où ses jointures blanchissent. Elle se mordille la lèvre et jette un regard nerveux aux alentours par simple réflexe. Ses doigts relâchèrent la tasse pour triturer le bas de ses manches.
« Je touche du bois pour que ça n’arrive pas. River ? je ne la connais pas... Ha mais oui je me rappelle, j'ai vu son nom sur la liste alors c'est une humaine ? (…) Tu imagines si on doit s’isoler ? partir loin, abandonner toute notre vie derrière nous. Je sais que j’ai ma meilleure amie qui me suivrait jusqu’au bout du monde, alors qu’elle n’est qu’une humaine. Mais delà à lui demander de sacrifier sa vie, sa carrière pour moi ou mon frère… ce serait probablement égoïste de ma part et surtout, elle serait perpétuellement en danger. »
« Et cette humaine serait utile pour l'ASG s'ils mettaient la main dessus. » Commença Charlie en se surprenant de se considérer réellement comme une race à part des humains. « Ta meilleure amie je veux dire » Se reprit-elle, son regard devenant songeur. « Je comprends, je demanderais jamais à Matt de me suivre si je fuyais. Déjà qu'il aime bien trop l'idée de protéger les mutants, je n'ai pas envie de le voir blessé par ma faute. Plutôt mourir. » Grommela Charlie en se frottant les tempes.
L'idée de voir son meilleur ami blessé répugnait profondément la rouquine. Elle ferait la peau sans hésiter à ceux qui essaierait. La mutante secoua la tête de nouveau en grimaçant. Elle n'aimait pas avoir ce genre de pensées pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de les avoir, car elle était prête à tout pour sauver ceux à qui elle tenait.
« Non… je ne pense pas, du moins par pour l'instant. Mais si les manifestations deviennent encore un plus importante ça peu vite dégénéré. Imagine qu’il y est des groupes extrémistes anti-mutants qui se montent un peu partout à travers la Capitale ? Qu’ils se mettent à nous chasser. C'est plutôt ça qui m’inquiète. » Commenta Marah.
Une bouffée d'inquiétude prit Charlie. Ses mains se crispèrent sur la table alors qu'un soupir presque douloureux traversait ses lèvres. Elle se remit à mordiller sa lèvre et à jeter des regards en coin aux personnes dans le café. Elle avait presque l'impression de devenir paranoïaque. Elle fit glisser sa langue sur ses lèvres, pensive. Marah prit les mains de Charlie, cette dernière sursautant légèrement.
« Quoi qu’il arrive on trouvera une solution, tous ensemble. Il faut juste que l’on soit préparé, au pire comme au meilleur. »
Charlie esquissa un sourire qui se voulait être rassurant. Elle se doutait bien que c'était au pire qui fallait se préparer. Elle serra légèrement ses mains sur celles de Marah en hochant la tête.
« Comme toujours » Se contenta-t-elle de répondre.
Elle relâcha les mains de Marah et prit la dernière gorgée de sa boisson refroidie. Elle fit claquer sa langue contre son palet, trouvant le goût légèrement désagréable lorsque le liquide était froid. Elle jeta un regard à l'horloge, surprise par le temps qui passait rapidement. Son chiot devait s'impatienter chez elle en ce moment.
« Je dois filer. Mon nouveau chiot, d'ailleurs, tu vas devoir venir la voir, elle est adorable, bref, elle va saccager mon chez-moi si je ne rentre pas rapidement pour lui donner un peu d'affection » Ricana-t-elle. « On se revoit bientôt »
Charlie se leva et contourna la table pour faire un câlin à son amie. Elle sortit à l'extérieur en inspirant profondément. L'air froid sembla piquer les joues de la rouquine. Elle resserra ses bras autour d'elle, ses pensées dérivant de nouveau sur Kanatrix.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________

I'd rather be dead
And another one bites the dust... Oh why can I not conquer love? And I might have thought that we were one, wanted to fight this war without weapons and I wanted it, I wanted it bad, but there were so many red flags. Now another one bites the dust... Yeah, let's be clear, I'll trust no one...

Merchi mes koalas♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t393-charlie-m-anderson

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie) Ven 20 Nov - 23:13


Sujet terminé

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Discussion et manigance entre filles ( with Charlie)

Revenir en haut Aller en bas

Discussion et manigance entre filles ( with Charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Archives :: Archives Rpgique :: Saison 1 : rp fini.-