Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|











Sujet-commun : Intrigue 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS : 297
ÂGE : Cinquante-et-un ans
CÉLÉBRITÉ : Mark Strong
NATURE : Humain
EMPLOI : Généticien
POUVOIR(S) : Aucun

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Liam Marshall
PNJ God of Hell

MessageSujet: Sujet-commun : Intrigue 1 Ven 4 Sep - 21:18


Sujet commun



- La phase numéro un de notre hacker est enclenchée. La nouvelle que le blog de Blackwidow a été pirater fait rapidement le buzz sur internet parvenant rapidement à faire échos à travers les États-Unis ainsi qu'à vos oreilles. Que fait votre personnage ? Prend t-il ça à la légère en continuant sa petite vie bien tranquille où va-t-il se mettre dans tous ses états ? A moins qu'il décide de se faire justice lui-même en tentant d'attraper ce petit "con" de Hacker ? après tout il met votre personnage dans une position plus que délicate aux yeux de sa famille, de ses collègues, de son entourage et même de son "business".




___________________________________




PNJ jouable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Ven 4 Sep - 22:24

Blacklisted & Assassins
some guy
feat.
anthelme


 

 



 

 

Look, i'm falling

Assis en terrasse d'un café, Anthelme a rabattu sa capuche sur sa tête et a pris son visage entre ses mains. Dépêche-toi, Bob, ou je te promets que je vais te trancher ta vilaine tête... gronde-t-il entre ses dents. Après un énième cris de souffrance, il s'étale complètement sur la petite table ronde, et appuie son front contre la fraîcheur du bois. C'est le milieu de journée et le soleil est au plus haut dans le ciel. Et Anthy déteste le soleil. Il déteste sortir en plein jour. Et le voilà, en plein milieu d'une terrasse, à attendre ce stupide Bob. Combien de temps est-il censé mettre pour simplement glisser une enveloppe au barman ? Pas trois ans, enfin ! Des légers murmures s'élèvent autour du jeune homme, mais il les ignore royalement. Quoi ? Encore un attentat ? Une histoire de chien qui a sauté du cinquième étage et qui est pas mort ? Wahou. Il s'en fiche bien de leurs petites vies. C'est alors que d'un coup, en sueur, Bob débarque. Il est arrivé tellement vite que le garçon ne l'a pas entendu. Bob attrape alors le garçon par l'épaule et le secoue. Il a la bouche ouverte, de la sueur plein le front et les yeux complètement en dehors de leurs trous. Complètement blasé, Anthy le dévisage. Qu'est-ce qui t'est encore arrivé ? Anthelme s'attend à tout, il est allé pisser, il a oublié de fermer la porte et quelqu'un l'a vu tout nu. Ou alors il s'est trompé de barman, et a donné l'enveloppe à quelqu'un d'autre. Là, il serait prêt à le tuer. Toujours incapable de parler, l'homme sort son téléphone de sa poche. Anthelme se lève et lui arrache vivement sa main qui est toujours posée sur son épaule. Il place ses lunettes de soleil sur son nez en levant les yeux au ciel. Bon, alors ? Quelle connerie je dois aller réparer, comme toujours ? râle le garçon en fourrant ses mains dans les poches de sa veste en jean. De toute façon, on est jamais mieux servi que par soit-même. Tu vois, c'est là qu'on se rend compte qu'avoir un minimum de cervelle est bénéfique pour survivre dans ce monde, et c'est pas parce que quelqu'un a vu ton petit zi... MONSIEUR, LA ! Bob, après lui avoir coupé la parole, lui plante l'écran de son téléphone sous le nez. Si il n'y avait pas vu quelque chose méritant de capter son attention, le jeune homme aurait sûrement jeté son téléphone à terre et l'aurait écrasé avec le talon de sa chaussure. Mais voilà. Là. Oui. Il attrape le téléphone, et plisse les yeux en l’amenant le plus près possible de son visage. Bob part alors dans un monologue se questionnant de la provenance d'une telle liste de noms, et la chance qu'il a de ne pas figurer dessus. Vous avez de la chance aussi, Patron. Anthy hoche la tête. Oui, quel idiot ce Bob. Comme tout le monde, Bob pense que le vrai prénom de son patron est Glass. Et non pas Anthelme Dvoske. Parce que ce nom là, il figure bien dessus. Quel merdier. Il relève les yeux vers son sbire, qui n'a toujours pas fini de parler. Il lui lance son téléphone et d'un regard, le défend de le suivre.
Tout en marchant le long du trottoir, le cerveau d'Anthelme fonctionne à plein régime. Une bonne partie des gens qui le connaissent pensent qu'il s'appelle Glass, mais ça ne l'étonnerait pas que quelque uns d'entre eux aient vu entre les mailles du filet. Est-ce que sa notoriété va en prendre un coup ? Il ne s'est jamais réellement caché d'être un mutant, mais seulement parce que la plupart des personnes qui le côtoient le sont aussi. Mais voudront-ils toujours avoir à faire à lui si ils le savent sur cette liste ? Il doit à tout prix faire disparaître cette liste, jamais il ne retournera vivre dans la rue.  
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Sam 5 Sep - 22:02

Intrigue 1

ft. Marah et Roman


« réaction à l'intrigue : Blacklisted & Assassins »
Tu es sous la douche. Tranquille. L’eau qui glisse le long de tes courbes, alors que tes muscles se détendent petit à petit. Sérénité. Tu aimes ses petits moments de calme, rien que pour toi. Voilà longtemps que tu attendais cela. Tu étais bien partie pour y rester une bonne demi-heure. L’eau brulante, fumante. Sensation exquise. Tu en oublierais presque ce malencontreux accident. Cette blessure par balle encore présente sur ton ventre, qui te rappelle sans cesse, cette désagréable sensation d’être vulnérable. Cette blessure qui commencé peu à peu a se refermer. Ta peau se régénérant. Tu grimaces légèrement alors que tu tentes un mouvement un peu trop brusque. Tu coupes l’eau. Il est temps de sortir pour laisser la place à ton frère. Tu caches ta nudité par une serviette, entourant ton corps. Tu t’empares d’une autre serviette, cette fois-ci pour tes cheveux. Tu souris à ton reflet dans le miroir. Tu reprends peu à peu des couleurs, des forces depuis l’attaque de Néron. Soulagé.

Tu n’as pas eu de crise depuis quelques jours. Tranquille, tu profites du calme lorsque tu entends ton frère tambouriner à la porte de la salle de bain « Marah on a un problème sort de là, VITE » Tu fronces les sourcils, prête à riposter. Expliqué ta façon de voir à ton frère. Ce moment, c’était le seul que tu avais pour te détendre. Il faisait un peu chier sur les bords. Même si tu l’aimais profondément cette tête à claques. Mais…mais... qu’est-ce qui te prend à tambouriner sur la porte comme un malade ? j’étais en train de me relaxer là ! tu lui demandes en mettant un pieds dehors. « Oublis un peu ta douche Ok ? On a d'autre problème beaucoup plus grave. Nos noms Marah. BORDEL, il y a nos noms sur ce blog ! » Hein quoi ? Tu le regardes fronçant les sourcils. «  De quoi tu parles, nos noms ? blog ? de...de quoi tu es en train de parler là au juste ? . lui demandes-tu complètement perdu.

Ne comprenant pas un traitre mot de ce qu’il raconte. Il te prend par les épaules, t’attirant près de l’écran de l’ordinateur portable. Tu te laisses faire, sans broncher, du moins pas encore. Tu faillit t’étouffer, tu t’arrêtes net, ta cervelle se met à réfléchir à toute vitesse, ton coeur s’accélère. Tu approches un peu plus ton nez de l'écran dans l'espoir d'avoir eu une vision. Non, tu n'es pas en train de rêvé. Roman te regarde, attendant une réponse alors que la panique, sournoise monte peu à peu en toi. Ton prénom, ton nom est écrit sur cette liste. Mais pas seulement, celui de Roman, celui de tes amis y sont également. Tu as du mal à réalisé. Sur le moment, tu ne sais pas comment réagir, tu hésites, entre piqué une crise ou le prendre calmement. De toute façon, ça ne pouvais pas être pire que maintenant. Si ? MARAH, bordel il y a nos prénoms sur cette liste regardes et celui d’Anthé, de Curtis. (..) Impossible de détacher tes yeux de cette liste, ton coeur bat la chamade, le temps semble s'être arrêté. Tu n'entend que les battements de ton coeur raisonné dans ta tête, les bruits autour de toi ne sont plus, la voix de ton frère raisonne comme un échos. Tu reviens à toi, tout en complétant machinalement la  phrase de ton jumeau." et Charlie, Vlad, Marguerite, Robin et … Tyler. Quasiment tous les gens qu’on connaît s’y trouvent et ce sont des gens comme nous… qu'est ce qu'il va nous tomber dessus maintenant...

Tu regardes la liste de plus près avant d’apercevoir un autre nom sur la liste, tu fronces les sourcils, montrant un nom sur la liste " ça en revanche c’est une grosse connerie, je l’aurais su s’il en était un !" finis-tu par dire, en montrant le nom de Néron Erisson. Un mutant ? lui ?. Tu ne peux t’empêcher d’échappée un rire nerveux, c’était ça où tu allais te mettre à balancer la première chose qui te passe sous la main à travers l'appartement. " Au moins on a nos fausses identités encore intactes. Fin, va savoir combien de temps encore." Il te regarde à deux doigts d’exploser, te trouvant trop calme à son goût. Ce n’est pas ta faute, tu avais simplement encore du mal à réaliser que vous étiez tous les deux dans la merde. Tu relevé alors la tête, croisant son regard inquiet.  " Okay, on se calme. On va improviser … Toi tu va voir Anthé, moi je prends contact avec les autres pour voir comment ils prennent la chose et ce qu’on va pouvoir bien faire pour arranger la situation désastreuse dans laquelle on est actuellement…" fini-tu par dire d’une traite, aussi calmement que possible. Mais ça, c'était juste avant de t'effondré quelques minutes plus tard, assise sur le carrelage de la salle de bain. Ta tête entre tes mains. Désespéré. La chasse à l'homme venait de prendre une toute autre tournure.

Spoiler:
 




code by ORICYA.


___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 


Dernière édition par Marah Darshkov le Ven 18 Sep - 23:53, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life

SOS : 737
ÂGE : trente-huit ans.
CÉLÉBRITÉ : hugh dancy.
NATURE : humain ce qu'il y a de plus normal et pathétique.
EMPLOI : profiler, l'analyste des têtes et des fonctionnements humains, toujours à la recherche de plus de complexité et de folie, affamé de psychés torturées et malsaine. il travaille sous couverture à l'ASG.
« Fairy tales do not tell children dragons exist. Children already know the dragons exist. Fairy tales tell children the dragons can be killed »

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Narcisse Maide
save your life

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Sam 5 Sep - 23:45


BLACKLISTED

&  ASSASSINS

INTRIGUE NUMERO UNE
Son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Sa fourchette resta un instant en suspension dans l'air, son hachis parmentier encore fumant, à mi chemin entre sa bouche entrouverte et son assiette quasi intacte. Il avait les yeux rivés sur son nouvelle écran 55cm à travers lequel la  jolie journaliste qui présentait les informations du jour annonçait les nouveautés. Il était incapable de détacher son regard de ses lèvres et des mots s'en échappant, à travers les enceintes de sa télé Grandin. Il regardait tous les jours les journaux télévisés, sans vraiment y porter plus d'attention que ça. C'était plutôt devenu une habitude qu'autre chose, quelque chose qui faisait par pur réflexe, comme respirer. Il n'en avait pas tant besoin, mais il était toujours bon de s'assurer que la planète n'avait pas explosé entre temps. Tous les jours il regardait les faits-diverses et les documentaires sur les animaux défiler sans vraiment s'y intéresser. Le même programme tous les jours qui ne faisait que changer de thématique. Rien de bien intéressant. Mais aujourd'hui n'était pas un jour normal et les jours suivant ne le seraient pas plus. Il ne savait pas si il devait paniquer ou faire comme-ci de rien n'était, avaler le contenu de son assiette, respirer un bon coup et plutôt se "réjouir" de cette opportunité. Sans doute qu'en société, le choix le plus judicieux serait de faire comme tout citoyen lambda. Citoyen lambda qu'il était, à n'en pas douter ! Mais cette annonce semait le désordre dans son petit esprit studieux et organisé. Il n'était plus sur de rien. Comment ? Comment avait-on pu sortir une liste pareille ? Narcisse se mordit machinalement la lèvre inférieure, gonflé par la stress et le début d'une colère qui allait sans doute faire de nombreux ravages.
Il fallait qu'il se calme. Ce n'était pas chose aisée.

Il abandonna son repas et éteignit la télévision. Il ne devait pas agir sans réfléchir, bien que ce soit exactement ce qu'il était en train de faire. C'est ce qu'on lui répétait sans cesse et ce qu'il se répétait toujours. Pour être calme, il l'était, il n'avait pas besoin de raconter sans cesse sa vie. Il était dans le "club" des gens effacés qui pouvaient très bien vivre avec beaucoup de compagnie mais aussi s'en passer. Il n'était dépendant de rien, si ce n'est de son travail qui agissait sur lui comme une drogue. Mais ce n'était pas comparable, un argument de plus, dans le vent. Il était calme et posé, rares étaient les choses qui arrivaient à le faire sortir de ses gonds et de son éternel pragmatisme. La diffusion d'une liste avec des noms de personnes qui seraient potentiellement des mutants en faisait partie. Et pour plusieurs raisons. La panique allait être générale, finie les opérations discrètes, c'était tous les habitants qui étaient au courant maintenant, hormis quelques grands-mères qui n'ont pas la télé. Ce qui reste un pourcentage largement inférieur. Ce n'était pas bon pour l'ASG. D'un autre coté. Si cette liste s'avérait véridique, certains mutant pourraient être repérés plus facilement. Un mal pour un bien. Narcisse s'installa le plus calmement qu'il pu sur son fauteuil et ouvrir son ordinateur, fébrile.

Son envie était teintée. Ce lien l'intriguait. Et en même temps. Il le fuyait comme la peste. Il ne savait pas quels noms il avait trouver dessus et la peur qu'un de ses parents se trouve dessus s'aventura dans son petit coeur. Il ne voulait pas que la stabilité qui avait toujours régit sa vie vole en éclat. Pas maintenant, alors qu'il était à un tournant de sa vie. Sa curiosité l'emporta et ses doigts glissèrent sur ce fameux lien, qui le tentait beaucoup trop de toute façon. Son coeur rata un battement quand il posa pour la première fois ses yeux sur la liste. Si bien, qu'il dut la relire deux à trois fois pour être sur. Cette liste. Il y avait des noms, quelques noms, des inconnus, qui ne le seraient plus longtemps. Et des moins inconnus. Et il y en avait un, qui lui arracha un petit cri plaintif. Un qui était plus que connu. Indigné. Révolté. Narcisse M. Maide. Son propre nom. Sans prendre la peine de refermer la page, il éteignit son ordinateur. Comme-ci la simple vue de l'écran le dégouttait. Il tremblait presque. Il s'était réellement cru hors de danger. Il avait réellement cru que cette liste serait absolument véridique ou juste totalement fausse et stupide et n'allait lui apporter pas plus de soucis à lui qu'à l'ASG. Il avait eu tout faux. Il avait été naïf de croire qu'à aucun moment il aurait pu s'y retrouver. Comment aurait-il pu y songer ?  Il n'était pas un mutant. Il ne le serait jamais. L'idée qu'il pouvait être associé à eux lui donnait envie de vomir. Une bonne chose, finalement, qu'il n'ait pas daigné avaler son repas avant d'aller faire son petit indiscret.

Narcisse se leva titubant et se traîna dans la salle de bain. Il était sous le choc. Il ne savait pas comment réagir.Il ne savait même plus qui il était, lui même. Il était totalement désemparé et il avait de très bonnes raisons de l'être. Maintenant. Néron Erisson. Il ne supportait pas ce type. Il haïssait toute sa personne et n'éprouverait aucun remords à le laisser crever dans un trou. C'était le genre de mec insupportable qui sortaient tellement endurcis de la guerre, que pire que des cailloux il étaient de véritables falaises desquelles on avait juste envie de sauter. Insupportable. Tellement prétentieux et bourru. Tellement viril, à jouer de ses pectoraux pour impressionner les filles. Enfin, sous doute qu'il aimait aussi les culs des hommes. Il le détestait. Mais il avait passé à  la plus belle nuit de sa vie à ses coté, aucune de ses anciennes petites copines ne pouvaient égaler Néron. Et il ne pouvait décemment pas nier la douceur de sa peau couturée de cicatrices, chacune ayant sa propre histoire, la chaleur de ses baisers, fougueux et tous aussi passionnés et l'érotisme que tout son corps dégageait. Il était félin. Il était impressionnant. Son Apollon. Le corps de Narcisse, quant à lui, ainsi que son être, le désiraient autant qu'il le repoussaient et à toute ces contradictions, s'ajoutaient maintenant la suspicion de sa mutation. Narcisse ne pouvait pas faire comme-ci il ne s'était rien passé entre-eux, ils n'était pas le genre d'homme à enchaîner les coups d'un soir et même si l'alcool avait grisé la moitié de ses neurones, il l'avait fait parce qu'il le voulait. Parce qu'à ce moment il avait jugé ce petit bâtard de Néron assez digne. Il n'avait pas les souvenirs les plus clairs du monde de cette nuit-là, mais il savait de source sure qu'il n'avait pas été contraint de répondre aux avances de l'ancien soldat.

Il ne pouvait pas tolérer d'avoir couché avec un mutant, cependant. Il ouvrir le robinet et aspergea son visage d'eau, il tenta de chasser cette affreuse idée, mais n'y parvint pas? Il aurait voulu se noyer dans son ignorance, revenir en arrière et ne jamais ouvrir ce foutu blog. Il glissa lamentable au sol et pour la première fois depuis des années il se mit à pleurer. Adossé à son carrelage blanc, la tête entre ses bras, repliés sur lui même comme un enfant oublié. Parce qu'il avait peur d'être viré, qu'on aille le torturer, qu'on le prenne pour un traître, un menteur, que sa famille qu'il aime tant l'oublie, le renie. Qu'on lui prenne tout ce qu'il chérissait. Parce qu'il avait peur que l'homme avec qui il avait passé cette nuit soit un mutant, qu'il n'y ait jamais eu entre eux que du sexe, qu'ils n'aient pas d'avenir, qu'il se soit trompé sur lui, qu'on ait joué de lui. Il se sentait souillé et en même temps, il s'accrochait à l'espoir d'avoir tort. Cette liste n'était pas cent pour cent véridique. Il n'était pas lui même un mutant. Il avait besoin de s'accrocher à quelque chose, il avait besoin qu'on lui dise la vérité et qu'on vienne le ramasser là où il était. Pour la première fois, la solitude se fit si lourde, qu'il ne put la supporter. Il avait besoin de quelqu'un, quelqu'un qui serait là chaque matin à son réveil, qui viendrait le prendre dans ses bras. Lui rappeler que l'amour n'est pas qu'un vague complètement à la haine du monde. Un simple poids pour équilibrer une balance aux chiffres faussés.

Et cela ne faisait que commencer.
GALLINEA

___________________________________

You can't wake up
this is not a dream
“I believe there is another world waiting for us. A better world. And I'll be waiting for you there.”
.©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t227-narcisse-night-of-the-hunter
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Dim 6 Sep - 10:55



Blacklisted & assassins


Bon, les recherches avancent mais guère assez vite à mon goût, contrairement à mon ventre qui lui s’arrondit de jour en jour. De plus en plus d’employés s’en doutent à présent, mais personne n’a encore osé faire le moindre commentaire. Il faut aussi avouer que je n’ai rien changé à mes habitudes. Je travaille toujours autant, je ne suis guère plus tendre qu’avant. Et puis quoi encore ? J’ai une entreprise à faire fleurir, un nom à honorer. Une mémoire aussi. Tout cela pour dire que je suis encore dans mon bureau à vérifier les comptes quand j’entends toquer et vois la tête de ma secrétaire passer par l’entrebâillement.

« Madame Carmichael, je suis désolée, mais il faudrait que vous regardiez quelque chose c’est…
- Mademoiselle Andrew, je suis dans la compta là, faites-moi une note et je regarderai dès que j’aurai une minute.
- C’est que…. je me dois d’insister madame…
- Qu’est-ce que vous n’avez pas compris ?
- On raconte que vous êtes une mutante, madame. C’est partout sur internet, et ils en ont parlé aux informations… »

Je relève la tête et écarquille les yeux. Quoi ? J’avais déjà eu l’occasion de voir ce blog qui prétendait qu’il y avait des gens comme moi un peu partout dans la capitale, mais… c’est devenu nominatif maintenant ? Quelle est cette…

« Faites-moi voir immédiatement ! »

Ma secrétaire rentre et se précipite derrière mon bureau, à mes côté pour taper très vite quelques mots sur le clavier de mon ordinateur. Il s’agit bien du blog de ce ou cette blackswidow, sauf qu’il a visiblement été piraté. Une liste de noms… bon sang, ce n’est pas possible, je suis en plein cauchemar et je vais me réveiller, c’est obligatoire… D’autant qu’il y en a que je connais, et il y a bien le mien, là, affiché aux yeux de tous. Des années à New-York, et je n’ai jamais été soupçonnée… quelques semaines à Washington et quelqu’un a déjà percé mon secret ? Mais qui bon sang ? Qui ? Les seules personnes au courant de ma nature se comptent sur les doigts d’une seule main et elles ne m’auraient pas trahie.

« Tout ceci est ridicule ! »

En réalité, pas du tout. Des années que je fais travailler des chercheurs triés sur le volet et à qui je fais signer une clause de confidentialité particulièrement stricte sur mon sang et sa particularité. Mais je ne peux supporter d’être affichée comme cela. J’ai honte de cela, j’ai honte de ce que cela a provoqué dans ma famille. Et même professionnellement, mon nom, associé à ce blog ? C’est très mauvais pour les affaires, beaucoup trop mauvais.

« Mademoiselle Andrew, appelez notre conseiller juridique, faites le venir ici et dites-lui bien que ce n’est pas négociable, qu’il s’agit d’une urgence. Il faut qu’on fasse taire cette rumeur, qu’on sache si faire un démenti ne risque pas de nous causer plus de tort que de… »

Elle pose sa main sur mon épaule, comme pour me dire de me calmer. Mon débit de paroles a sensiblement augmenté.  Elle hoche la tête en silence et quitte mon bureau pour rejoindre le sien. Je n’arrive pas à détacher mon regard de cette liste. Je peine déjà à sauver cette entreprise, alors si les investisseurs potentiels tombent là-dessus…  D’un autre côté, ça me confirme que je ne suis réellement pas seule. Certainement beaucoup de ces pauvres gens sont aussi terrifiés que moi de cette chose en eux. Peut-être que si mes chercheurs trouvent un moyen de neutraliser ce qu’on est, ça aidera ces gens.

Je secoue la tête. J’ai quitté New-York pour fuir la tristesse d’avoir perdu mon père, pour laisser le souvenir de ma sœur morte derrière moi, de mes amis qui sont partis… et je gagne cela. Ce n’est pas possible, l’univers est contre moi. Et Julian ! Mon dieu, qu’est-ce qu’il va dire quand il va voir ça sur l’écran ? J’attrape mon téléphone… pour évidemment tomber sur sa messagerie. Quelques mots rapides, pour lui dire qu’un blog m’expose… et par là même l’expose. Son nom n’est pas cité, mais il est évident qu’on risque de le déranger, que ce soit à son travail ou par ses étudiants. Dire qu’à New-York j’aurais pu demander l’aide du père de ma filleule. Un hacker hors-pair. Mais je ne peux pas le mêler à tout cela.  Il faut qu’on trouve qui est cette personne, qu’on l’empêche d’en dire plus, qu’on apprenne comment elle est au courant. Mon nom souillé, donné en pâture… Je me lève, j’ai la tête qui tourne et la nausée qui me reprend.

intrigue

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Mar 8 Sep - 17:15

La journée avait été rude et elle n'était pas encore terminée. Loin de là. A vrai dire, la matinée allait à peine se terminer dans quelques minutes. Pourtant, Marguerite avait l'impression qu'un siècle s'était écoulé depuis son arrivée au Anacostia Museum à sept heure jusqu'à présent, onze heure et quarante-cinq minutes. La jeune femme avait passé la majorité de sa journée à guider des touristes dans les galeries, à leur expliquer les différentes œuvres et pièces exposées. Lorsqu'elle en avait fini, il y en avait encore, des étudiants, des passionnés qui venaient demander tel ou tel informations ou renseignements, bref, pas une seule minute de répit. Toujours à courir à droite ou à gauche, des les galeries, mais aussi à l'accueil ou dans les réserves parce qu'un de ses collègues avait besoin de tel ou tel chose... Midi approchait et sa pause déjeuné également, elle regardait sa montre et avait presque l'impression que l'aiguille la narguait et ralentissait voir reculait. Le temps n'en finissait pas. Pourquoi n'avait-elle pas hérité du don de contrôler le temps se dit-elle, là au moins ça aurait été utile !

Marguerite était à présent posée à l'accueil, attendant donc patiemment la fin de son travail pour cette matinée. Elle rangeait quelques papiers quand un murmure se fit entendre dans tout le musée, une véritable vague de chuchotement qui circula dans tout le bâtiment. Marguerite leva les yeux, ne comprenant pas ce qui se passait. Sa collègue à coté d'elle l'appela.

« Heu Marguerite faut que tu viennes voir ça... »

Soupirant mais secrètement heureuse de faire enfin autre chose de de travailler, elle s'approcha de son amie et regarda l'écran d'ordinateur sur lequel était retranscrit les informations télévisées. Apparemment un blog connu venait de s'être fait piraté. Marguerite leva un sourcil, se demandant pourquoi cela provoqué une telle effusion. Elle regarda donc avec plus d'attention et son sang ne fit qu'un tour. Apparemment le blog piraté prônait l'existence des mutants et en plus révélerait une liste de personnes faisant partie de ses surhumains. Machinalement, elle recula et se prit les pieds dans la multiprise, manquant de peu de se casser la figure, elle se rattrapa inextrémiste au bureau. Faisant mine de rien et se dirigeant doucement vers la porte, elle envoya à sa collègue.

« Bon Gloria, j'ai ma pause, je vais continuer à regarder tout ça au pub, à tout à l'heure... »

Tentant de dissimuler son malaise, elle sortie et se dirigea illico vers chez elle. Le pas rapide et le regard dans le vide. Machinalement, elle arracha son badge sur lequel figurait son nom. Par précaution. Non c'était impossible qu'elle ne figure sur cette liste, le nombre de personne étant au courant était quasiment inexistant, son pouvoir étant incontrôlable certe mais tout de même assez discret...Quoique. Elle se remémorait ce qu'elle avait vue, encore sous le choc. Pour que ça passe aux infos, ça devait être du lourd. Puis elle pensa aux quelques mutants qu'elle connaissait, Marah et Roman, Annabeth... Etaient-ils sur la liste ? Quand à River, elle qui offrait l'asile aux mutants, même si elle était humaine, elle risquait gros ! C'était la panique dans l'esprit de la mutante, tout allait trop vite.

Elle arriva chez elle, refermant la porte derrière elle mais sans même prendre le temps de se déshabiller, elle fonça sur l'ordinateur et l'alluma puis quelques cliques plus tard, arriva sur le fameux blog et la fameuse liste, ses yeux sortirent presque de leurs orbites. Son cœur manqua un battement, là sur le net, son nom ainsi que ceux de certains de ses amis. Ses pires craintes s'avéraient fondées. Même River était sur la liste ! Alors qu'elle n'était pas mutante, mais c'était quoi ce bordel ? Oubliant qu'elle était sur une chaise de bureau roulante, elle se bascula en arrière, glissa et tomba de tout son long tout en essayant d'appeler sa colocataire.

« River on a un AAAh...Soucis...Pffff »

Elle resta là un instant, parterre, attendant un signe mais visiblement elle était toute seule. Attrapant son portable, tout en se relevant elle fit le numéro de River puis de Marah et Roman puis Annabeth, un message commun.

-On a un problème, un énorme problème, faut qu'on se voit le plus vite possible. C'est très urgent. URGENT-
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Mar 8 Sep - 19:11

blacklisted & assassins
intrigue numéro une.
Journée de repos. Une parmi tant d'autre, mais celle n'a n'est pas comme les autres. Maxime n'a pas cours. Vous restez tout les deux à la maison, ca ne te dérange pas, ca ne le dérange pas. Parfait. Journée à la maison donc. Tout semblait se passer normalement. Semblait. Avant que Maxime ne t'appelle du salon, à demi paniqué, la voix tremblante. Une liste. Cette foutue liste. Celle qui s'affiche sur l'écran, que tu parcours des yeux. Ton nom. Comment ton nom a t-il pu finir sur cette fichue liste ? Tu te crispe. Tu te tend. Tu continue de lire, l'ASG ne te fera rien de toute façon. Ils savent que tu es normal, tu a passé des tests, comme un peu près tout les agents de Kanatrix, ils ont les résultats. Tu ne risque rien. Tes yeux enchainent les lignes. Narcisse M. Maide. Ton poing se referme contre le bureau, tu ne dit rien, tu te contente du silence, tu ne veux pas fournir d'explications à ton fils. Tu ne veux pas qu'il te demande qui est cet homme. Tu le déteste. Tu déteste Narcisse parce que c'est typiquement le genre de mec borné et têtu. Mais une part de toi ne peut s'empêcher d'être attiré. Tu ne le supporte pas mais tu a passé une nuit avec lui. Parce que vous avez bu. Parce que tu en avais envie, qu'il n'a pas protesté. Tu secoue la tête, tu te redresse. Tu a besoin de prendre l'air. Tu ne peux pas te permettre d'avoir coucher avec un mutant. Et tu ne sais pas pourquoi, mais tu sais que cette liste n'est pas en partie vrais, parce que l'on ne cache pas ainsi un secret, tu aurais été avertis. Mais cette idée de répugne. Tout simplement.

___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Mar 8 Sep - 19:25



 
“ Annabeth „

Blacklisted & Assassins.

Les lundis ne sont que rarement les jours préférés d'Annabeth. Mais ce lundi matin, elle ne s'imaginait pas à quel point elle allait le détester. Encore pire que ce lundi, où Stella la ridiculisa au lycée en lui renversant son milkshake dessus volontairement. Enfin la blonde travaille tranquillement à la crèche, s'occupant de ces petites têtes qui courent dans tous les sens en hurlant. Et c'est au moment où elle finit de séparer Anja et Camelia, qu'elle entend ses collègues commencer à piailler un peu plus loin. Généralement, elles commencent à parler de la sorte quand une nouvelle rumeur croustillante fait son arrivée dans les lieux. Beth, bien trop curieuse, les rejoint sautillante. « Qu'est-ce qu'il se passe ? La patronne a encore changé d'Apollon ? » Elle a l'air tellement pétillante, totalement ignorante de ce qui va lui tomber sur le coin de la gueule. Impacte dans trois. Ses collègues s'arrêtent net de parler. Deux. Et la rousse qui tient son portable, le lui tend hésitante. Un. Les yeux d'Anna parcourt l'écran à une vitesse folle. Jusqu'à se figer net sur un nom. Le monde s'effondre autour de la blondinette. Elle regarde ses collègues incrédules. « Ah la bonne blague ! Les gens racontent vraiment n'importe quoi sur le net de nos jours. » Et elle rigole, un peu trop nerveusement pour en paraître naturelle. Elle rend son portable à sa collègue après en avoir éteint l'écran. Et elle fait mine de partir s'occuper à nouveau des enfants, en se mordant furieusement les lèvres. Ca ne lui a pris que quelques secondes pour y voir son nom, mais aussi celui de Curtis. Mais putain, c'est quoi ce bordel, merde ! Annabeth n'y comprend rien ! Comment son nom a pu être découvert, comment elle s'est retrouvée sur une liste publique dénonçant des mutants ?! Alors que personne n'a jamais été témoin de ses capacités ! Est-ce que c'est son père qui l'a dénoncée ? Non, il ne ferait pas ça, quand même pas... Et Curtis ! Qu'est-ce qu'il fout sur cette liste lui aussi ?! S'il avait un pouvoir, Beth s'en serait rendue compte, non ? Enfin, il n'est pas au courant pour elle, alors au fond, qu'elle ne soit pas au courant pour lui, ne serait pas une si grande surprise que ça. Prise de sueurs froides, Annabeth est bien trop préoccupée pour s'occuper correctement des enfants qui tentent de capter son attention. Elle les balaie d'un mouvement de la main, comme si elle chassait des mouches trop bruyantes. Plus elle réfléchit, plus Beth a l'impression que son cœur s'emballe, et que sa respiration se fait de plus en plus courte. Ne parlons même pas des regards qu'elle sent posés sur elle, presque en train de lui brûler le dos, une sensation bien trop familière pour elle. Elle finit par trouver refuge dans les toilettes, là où elle relit encore et encore ce fichu article, et cette foutue liste ! Et c'est quoi ce vu devant son nom, et cette croix devant celui de Curtis ? Et qu'est-ce que tout ça veut dire ?! Elle finit par ressortir, tient le reste de la journée, pour sauver les apparences. Et puis elle ne rentre pas chez elle, préférant aller chez sa jumelle. Peut être pas la plus brillante idée, mais elle a besoin de son aide, et au moins elle, n'est pas sur la liste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Ven 18 Sep - 17:56

Blacklisted
&
Assassins
alone
against
the world


 

 



 

 

Tuning out of the poison Every waking day. Intolerance to overcome, Fortunes won by the boys with the guns. We are alone Nowhere to run. ΔIAMX Δ445 words

Vient le temps de la tempête après le calme; elle aurait dû s'en douter après tout, que cela ne lui apporterait rien de bon. Elle s'était mêlée à quelque chose qui la dépassait, qui lui passait au dessus de la tête. Elle avait appris à cohabiter avec ces personnes que le monde disait différent et qu'elle appréciait tout simplement. Elle leur avait parfois ouvert sa porte, vivait même avec l'une d'entre d'eux. Elle aurait dû se douter que cela finirait par lui retomber dessus, violemment hélas. Quand la nouvelle était tombée, elle était encore chez elle, et elle s'était tout simplement précitée sur son ordinateur portable afin de voir les noms. Elle les avait lu d'abord lentement, afin de voir si elle en reconnaissait certains, mais le sien était apparu comme une évidence qui avait accéléré le flot de sa pensée, notant ensuite ceux qu'elle ne connaissait que trop bien. Anthelme. Marguerite. Elle avait aussi aperçue celui d'Annabeth, qu'elle soupçonnait de faire partie d'eux. Elle en avait la preuve, désormais. La preuve. Il n'en était rien pourtant, car son nom était présent alors qu'elle était persuadée d'être normale. Mais ce n'était pas le plus inquiétant, bien sûr, cela ne l'avait jamais été.
Le plus important, ce sont les autres.

Qu'importe le regard que pourraient avoir ses connaissances, ou ses camarades, elle n'y penserait qu'après être sûre que ses amis, que sa famille aillent bien. Il y a ce doute qui tambourine au fond de cette cage thoracique, qui brûle, brûle et qui ne cesse de résonner au fond d'elle. L'esprit est plus tremblant que ses doigts qui se précipitent désormais pour attraper une veste. Besoin de prendre l'air, immédiatement. Tenter de trouver Anthelme, ce sale gosse qui n'avait hélas pas de portable, afin de vérifier, de le prévenir s'il ne sait rien. Et si elle ne le trouvait pas ? S'il était trop tard ? Elle n'y pense pas; il en est hors de question. Elle n'y pense pas et préfère se dire qu'elle le cherchera demain, si aujourd'hui elle ne le voit pas. Et en rentrant ce soir, car elle était persuadée de rentrer, elle parlerait à Marguerite de ce qui se passe. Et si Margue' ne rentrait pas ? L'idée lui traverse l'esprit, le doute s’immisce. Elle ne se préoccupe toujours pas de sa situation. Alors elle laisse un moi sur la table de la cuisine, coincé en dessous de cette machine à café qu'elle hait tant, où elle a juste écris « Je sais. » à l'attention de son amie. Elle espère que cela soit rassurant, mais son esprit divague ailleurs; et la voilà déjà partie ailleurs, se fichant bien des risques.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

SOS : 1242
ÂGE : quarante-deux printemps
CÉLÉBRITÉ : edward cute norton
NATURE : mutant (organique)
EMPLOI : ancien généticien et assistant principal pour le projet nine-thirty; ancien superviseur de l'ASG; ancien bras droit de docanov, nouvel allié fidèle à marshall, chef des rebelles
POUVOIR(S) : berserker - edwin peut se changer en ours, en sanglier, en loup, ou en un monstrueux et dangereux mélange de ces trois mammifères. lors de ses transformations, cet homme d'ordinaire assez doux, n'est plus que rage, furie et violence


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Edwin Freeman
here come the drums

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1 Ven 18 Sep - 23:45

blacklisted. Assassins. Assassins. Assassins.


Il ferme les yeux. Inspire. Expire. Il ne sent plus ses mains. C'est pourtant d'un geste mécanique que ses doigts s'emparent de la souris et caressent la molette dans le sens du poil : on reprend du début. Calmement. Ses paupières se soulèvent. Sa poitrine s'agite au rythme régulier de sa tranquille respiration. Seul, le silence est pesant. Il n'entend que les battements de son cœur. Vague rappel de sa présence en ce lieu. Ses yeux clairs aux pupilles bien trop dilatées scrutent une nouvelle fois l'amas de pixels clairs qui lui font face. Il se tient droit, crispé, figé. Ses mâchoires sont serrées. Il ne panique pas. Non. Bien sûr que non. Il n'y a aucune raison de s'emporter. Il tend son bras avec lenteur vers son portable, s'en saisit et sans même en regarder l'écran, compose des numéros qu'il ne connaît que trop bien. Les coups de fil s'enchaînent et se ressemblent. Ordres soufflés, mots rugis. Ou l'inverse, il n'est plus trop certain de la nature des phrases qui franchissent la barrière de ses lèvres. Son esprit est ailleurs. Il plane. Il lutte. Dans un combat sans merci. Automate à la mécanique rouillée. Il repose l'appareil en silence. Relis une dernière fois chaque ligne, chaque nom. Sa mémoire, cette satanée mémoire lui fait défaut, mais tous, absolument tous ces noms lui évoquent quelque chose. Des familles, des visages, des prénoms et noms lu au détour d'un dossier, d'une archive. Les Darshkov, des agents de l'ASG, des enfants et elle. Son identité lui saute aux yeux. Elle se détache de cette liste comme ses cheveux blonds le feraient dans une foule. Il soupire. Retient son souffle. Un bruit dans l'appartement le distrait. Margot entre dans la pièce, avec cet air victorieux, cet air d'une revanche accomplie. A-t-elle compris ? Sait-elle que tout va se jouer dans les prochains jours, peut-être les prochaines heures ? Elle tente de lui parler, il se contente d'aboyer. Un râle. Un grognement. Il s'est levé si brutalement que sa chaise a chuté au sol. Sa main n'en est plus une et dans cette patte d'ours monstrueuse trônent les débris de la souris. Il sert cette chose difforme contre son torse. Respire. Se calme. Sa main reprend forme humaine. Il tire néanmoins sa manche sur cette dernière, comme pour la dissimuler au monde entier. Margot se tait : elle n'a rien à ajouter. Il saisit sa veste et sort de l'appartement. La chasse à l'homme vient de débuter. Et le monstre est enchanté.

___________________________________



this is what I brought you this you can keep, this is what I brought you may forget me. i promise to depart just promise one thing, kiss my eyes and lay me to sleep © by anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t82-edwin-freeman-take-another-chance
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sujet-commun : Intrigue 1

Revenir en haut Aller en bas

Sujet-commun : Intrigue 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» ❱ Proposer un sujet commun
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» there's hell to pay (RP COMMUN, INTRIGUE 7)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Personnages & co :: Roleplay :: Saison 1 :: Intrigue 1 : Blacklisted & Assassins-