Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|





I promise you, you're not a monster | Tyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: I promise you, you're not a monster | Tyler Sam 5 Mar - 7:24


I promise you, you're not a monster.
Please don't let me fall my friend...



Cela faisait plusieurs jours que Ray avait remarqué le changement de comportement de son ami d'enfance Tyler. Un changement qui d'ailleurs ne lui plaisait pas. A plusieurs reprises elle avait tenté un rapprochement, essayé de le convaincre de venir avec elle, sortir, prendre l'air, aller manger un morceau. Tout et n'importe quoi mais sans aucune réponse positive. Alexis n'avait cessé de tourner en rond à trouver la solution. Parce qu'elle le désirait plus que tout. Elle ne pouvait rester sans rien faire. Le voir ainsi la détruisait à petit feu, elle qui avait eu la chance de connaitre un Tyler joyeux, souriant et attachant. Elle se devait de réussir, pour son bien. La méthode trouvait ne fut en aucun cas très respectueuse. Elle le savait mais elle ne pouvait faire autrement. Ray s'était mise à espionnée son ami, à le suivre pour voir sa nouvelle vie, ses fréquentations, son attitude. Elle avait remarqué qu'il marchait d'un pas nonchalant, perdu dans ses pensées, les mains dans les poches. Il ne prêtait attention à rien, même aux voitures qui se trouvaient sur le route, prête à l'écraser d'une seule à l'autre. Oui, Alexis n'était pas fière de sa solution. Et pourtant, ce soir, elle venait de continuer...
Laissant une certaine distance, la jeune femme longeait les murs, n'hésitant pas à se cacher derrière tel ou tel endroit pour ne pas se faire repérer. Depuis Kanatrix, Ray savait très bien espionnée,elle était imbattable la dessus. Pour une fois, elle pouvait remercier son passé. S'arrêtant à un tournant, elle s'appuya contre le mur en brique pour apercevoir Tyler au loin. Il avait toujours cette même attitude laissant facilement exprimer son désespoir. Baissant le regard, la jeune mutante sentit son coeur se resserrer. Son ami d'enfance lui manquait horriblement. Se mordillant la lèvre, Alexis se mit en route pour continuer son acte. Heureusement pour elle la nuit était tombée, lui donnant un avantage énorme. Arrivant de nouveau à un tournant, Ray se précipita pour ne pas le perdre de vu. Ce qu'elle vit n'avait rien de plaisant. Le jeune homme était sur le point de traverser une ruelle très peu fréquentable. Elle savait de quoi elle parlait...Alors, accélérant le pas, elle bondit sur lui, le menant dans la rue à coté. « Hey non pas par là Tyler ! » Ce qui suivit la surprise rapidement. Son ami se jeta à son cou, prêt à le lui lacérer en petits morceaux. Il s'était métamorphosé ayant du ressentir une peur bleue. Ray resta là, contre le mur, sans exprimer la moindre peur. Parce qu'elle n'avait pas peur. Surtout pas de lui. Jamais. Déposant sa petite main frêle sur la sienne qui serrait son cou, la jeune mutante tenta de le calmer. « Tyler calmes toi. Désolé je...J'ai eu peur pour toi...Je pouvais pas te laisser seul... » L'emprise qu'il avait sur elle se relâcha. Tyler venait de changer. En quelques secondes il passa du jeune homme apeuré prêt à se défendre à un petit agneau se rendant compte de son acte. Elle pouvait voir qu'il s'en voulait. Elle comprenait très rapidement qu'il se considérait encore plus comme un monstre.
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 294
ÂGE : 25 ans
CÉLÉBRITÉ : Francisco Lachowski
NATURE : Mutant Organique
EMPLOI : Vétérinaire
LOCALISATION : Adams Morgan, dans un petit appartement.
POUVOIR(S) : Métamorphe - Tyler Waterfield a la capacité de modifier sa structure cellulaire à sa guise pour transformer entièrement son apparence en celui d'un animal. Ils acquis ses diverses transformations en fonction de ses connaissances. En effet, son pouvoir se base sur l'une des facultés cognitives, soit celle de l'apprentissage. Lorsqu'il connait suffisamment un animal, on peut alors dire que cette transformation s'ajoute à son bestiaire personnel. Cependant, il lui est impossible de tenter une transformation avec plus d'un ADN différent au sien. La métamorphose en animal est de loin l'une des plus épuisantes pour le corps et pour le cerveau, puisqu'il nécessite que le corps du métamorphe en question soit assez solide pour activer le pouvoir et puis qu'à la base ce pouvoir se loge majoritairement dans son espace cérébrale.
LES EFFETS SECONDAIRES : Tyler Waterfield absorbe les effets secondaires à la suite de sa transformation. Sa tête martelle bruyamment, ses yeux étant bleus lors de la transformation deviennent plus foncés et la fatigue s'installe rapidement. Il pourrait même s'endormir sur le lieu du combat.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Tyler Waterfield
do not be afraid

MessageSujet: Re: I promise you, you're not a monster | Tyler Sam 5 Mar - 22:00

I promise you, you're not a monster
Ft. Alexis Clarkson
Les doigts qui s’entremêlaient dans les poils de son chien, Tyler s’était littéralement assis à terre pour être face à face à cette boule de poils. La relation que le vétérinaire, et homme métamorphe, entretenait avec les bêtes de tous les types étaient presque sans faille. Tyler ne pouvait même plus compter sur ses doigts le nombre de fois qu’il avait pris l’apparence de son canidé domestique pour diverses raisons. Il allongea son bras derrière lui pour saisir la balle. À répétitions, il la fit rouler et lorsque le chien la rapporta il recommença. Le chien avait son plaisir personnel et il ne semblait jamais se saturer. Pour Tyler se fut l’inverse, il dut donc se trouver un autre moyen de se changer les idées. L’arrivée d’Isla avec le groupe d’Aethelind, les tentatives d’Alexis pour que les deux mutants reviennent amis et son isolement par sa propre volonté étaient tous des sujets qui martèlent la tête de l’homme-animal. Avec ses migraines, difficile d’avoir le sourire qui fend votre visage. Pour chasser cette migraine, l’air frais fut la solution que Tyler adopta. Il franchit rapidement le seuil de sa demeure et prit la même direction que le vent, celle du métro le plus proche. Cela ne faisait pas si longtemps qu’Alexis et lui s’étaient donné rendez-vous afin de resserrer les bouts de ficelles qui s’effritait entre eux, mais Tyler n’était toujours pas prêt à cesser de renoncer à ses amis. Il se voyait toujours comme un monstre. Ce monstre dont la maîtrise de soi-même est quelque chose de catastrophique. Malgré les efforts qu’ils avaient faits ensemble lors de l’étrange explosion et de la tentative d’enlèvement, Tyler était berné sur sa conception de lui-même. Ses pieds s’installèrent sur l’escalier roulant et le métamorphe se laissa guider à l’intérieur du métro. Arrivé au sol, Tyler tourna à la première intersection pour la direction qui mène à son travail, la clinique vétérinaire. Il prit place dans la file d’attente pour acheter le billet de métro qui malheureusement était surchargée à un point tel qu’elle se rendait devant les toilettes pour hommes. Les tourniquets étaient loin et attendre dans cette ligne allait certainement l’irriter. Il glissa donc ses mains dans les poches avant de son jeans et serra fermement les poings pour ralentir sa colère. Un peu plus loin, une dame dans la trentaine venait de descendre les escaliers roulants pour prendre place dans la ligne d’attente. Les yeux du métamorphe se plissèrent sévèrement lorsqu’il apercevait la dame le dépasser.

« Désolé, je rejoins mes amies. », s’excusa bêtement la dame avec un soupçon de moquerie.

Cette dame qui se croyait tout permis venait de dépasser 5 ou 6 personnes qui eux s’étaient lever plus tôt pour avoir cette place dans la file. Inutile de préciser que ce simple acte venait de contrarier l’homme-animal qui grognait à présent de rage dans sa tête. Lui refaire une beauté avec une paire de griffe ou un petit coup de crocs étaient des solutions qu’il envisageait. Si seulement le facteur public n’était pas là pour l’empêcher de la mettre en pièces à l’aide d’une patte de tigre. Le visage de Tyler le trahissait et cela ne passa pas inaperçu aux yeux de la femme malcommode.

« Oh! Calmez-vous monsieur. Vous avez l’air ridicule à vous en faire autant pour une question de place. », nargua la dame à l’attention de Tyler sur le point de chauffer.

Tyler répondit à la dame un énorme sourire fendant simulant être insensible à ces dires. Cependant, de longues griffes rétractables échangèrent de place avec les ongles de Tyler puis ces dernières traversèrent involontairement le pantalon. Le mutant se rendit rapidement compte qu’il perdait petit à petit le contrôle sur lui-même, mais dans les conditions pareilles il en serait incapable de reprendre le dessus. Ses prunelles à l’habitude brune commencèrent à se teinter de bleus. Tyler serra à nouveau ses poings plantant ses propres griffes dans la chair de ses mains. Un petit coulis de sang avait lui aussi traversé le tissus intérieur laissant la goutte rouge dégouliner sur la cuisse puis ensuite le reste de la jambe. Personne ne voyait encore la tâche, mais Tyler sentait la chaleur du liquide sur sa peau.

« Vous faites semblant que ça ne vous atteint pas, mais en réalité, vous grincez vos dents tellement fort ensemble pour ne pas exploser de rage. Faites attention de ne pas vous éclater une ou des dents, le dentiste c’est probablement trop dispendieux pour vous. », continua dans la même lancé la trentenaire.

Saturé, Tyler sortit l’une de ses mains aux griffes coupantes et élança son bras dans la direction du visage de la dame. De maladresse, il rata la cible puisque l’homme derrière lui venait de poser sa main sur son épaule pour l’arrêter dans sa pulsion colérique. À la course, Tyler quitta la file d’attente et reprit l’escalier roulant pour sortir de ce métro. L’air frais de la soirée replaça du mieux qu’il put les esprits de Tyler qui s’étaient laissé emporter. Un peu comme s’il existait une sorte de bouton pour renfermer son esprit au plus profond de lui, son visage se déconnecta du monde, avide d’émotion. Il rentrerait donc à la clinique vétérinaire à pieds… Ce devrait être la meilleure solution pour éviter que la bombe à retardement, Tyler Waterfield, explose dans un lieu achalandé. Les trottoirs qu’il entreprenait étaient assez large pour laisser de l’espace entre les passants et lui. Traverser les rues sans lever les yeux, traverser d’autres rues en plein milieu de celles-ci. Dans l’angle de sa tête, Tyler ne pouvait qu’admirer les tâches de sang et les trous qui s’étaient imprimés sur son jeans. « Suis-je vraiment ce monstre-là? », se questionnait le monstre-animal durant le trajet. Pour éviter de trainer plus longtemps près des inconnus et de les mettre dans un danger constant, Tyler vint pour tourner dans une ruelle lorsqu’une jeune femme l’empêcha.

« Hey non pas par-là Tyler ! », lança la femme avec une voix qu’il lui était familière.

Tyler ne s’attarda pas sur ce détail et se jeta par réflexe soutenu de rage et de peur à la gorge d’Alexis. L’homme dont ses prunelles s’étaient maintenant teintes d’un bleu marin très foncé empoigna la gorge de son amie, plaqua le dos de cette dernière contre un mur de brique puis laissa de nouveau les griffes sortir de ses bouts de doigts. Il était tellement près de sa chair qu’un seul faux mouvement aurait pu lui entailler la trachée. La rage coulait et recoulait dans chaque partie de son corps expliquant pourquoi la couleur de ses yeux ne ressemblait plus à celle d’avant. Depuis les expériences que Kanatrix avait exercées sur lui sans autorisation, Tyler eut subi des modifications sur son pouvoir. C’était devenu une version améliorée et incontrôlable. Un bleu pâle dans ses yeux signifiait une volonté bénigne tandis que la couleur foncée signifiait de la volonté maligne. Sans compter qu’il arrivait maintenant à isoler une métamorphose dans une seule partie de son corps sans prendre l’apparence entière de la bête. Bref, Tyler soulevait presque le corps de son amie dans les airs lorsqu’Alexis posa sa douce main frêle sur la main de Tyler. Les yeux du monstre fixaient ceux de sa victime, mais elle n’exprimait aucune peur. Comment cela se pouvait-il? Impossible. Un monstre, ça fait peur.

« Tyler calmes toi. Désolé je...J'ai eu peur pour toi...Je ne pouvais pas te laisser seul... », rétorqua la femme avait un peu de difficulté dut à l’emprise de l’homme sur sa gorge.

Sans dire un mot, mais dans un silence lourd de remords, Tyler libéra la gorge de son amie. Petit à petit son visage reprenait ses anciennes expressions et ses anciennes couleurs. Elle devrait avoir peur de lui. Elle n’aurait pas dû lui parler si doucement, ce n’était pas ce qu’il méritait.

« Alexis!! Mais à quoi tu joues! Je t’ai dit de ne plus m’approcher je suis dangereux. », dit de rage Tyler sans réfléchir. « Je. Suis. Un. Monstre. », enchaîna-t-il en séparant les mots de la phrase pour se faire bien comprendre.

Ses yeux étaient humides, mais il ne verserait jamais de larmes devant qui que ce soit. Trop d’orgueil dans ce corps de métamorphe. Inconsciemment, il se devait de prouver à ses amis qu’il était le méchant de l’histoire. À sa connaissance, aucun méchant ne pleure.

« Tu comprends pas Ray! J’aurais pu te couper la trachée, t’entailler la jugulaire et te laisser te vider de ton sang. », cracha de mensonges Tyler pour faire sortir son côté méchant. « Je ne suis plus le même. », termina le vétérinaire en montrant ses griffes affilées qu’il fit disparaître quelques secondes après.

Jamais Tyler n’aurait été capable de laisser sa meilleure amie morte sur un sol aussi glacial et il le savait. Cependant, Tyler se sous-estimait assez pour être incertain d’être capable de s’empêcher de la blesser. Il avait quand même entaillé l’omoplate de sa copine Charlie et il lui avait laissé une assez grosse cicatrice. Tyler passa le revers de sa main pour essuyer ses yeux subtilement en simulant qu’il avait une poussière dans l’œil.

« Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre… », répéta tout bas le monstre qu’il prétendait être.

C'était la deuxième fois en une journée qu'il était sur le point de blesser une personne. Cette fois-ci, il était sur le point de blesser une amie, sa meilleure amie. Tyler Waterfield était un monstre.

electric bird.
1 600 mots / mars

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t899-failure-is-a-bruse-not-a-tatoo-tyler-waterfield
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I promise you, you're not a monster | Tyler Sam 12 Mar - 8:25


I promise you, you're not a monster.
Please don't let me fall my friend...



Alexis devrait avoir honte, elle devrait s'en vouloir de l'avoir suivi. Durant plusieurs jours même. Mais au fond, elle savait qu'elle faisait une bonne action. En ce moment, tous ses amis s'éloignaient et Ray ne supportait pas tout ça. Peut être que les gens la prendront facilement pour une folle, mais elle s'en fichait. Ses proches comptaient beaucoup plus. Trop même. C'était la première fois qu'elle se sentait si bien entourée. La première fois qu'elle désirait tant rester dans un groupe, s'y construire et grandir. Alors elle s'était jurée d'aider les siens, de leur montrer à quel point elle pouvait être une épaule sur laquelle pleurer, à quel point ils pouvaient lui faire confiance et venir vers elle. Mais ces derniers temps, tout partait dans tous les sens. Charlie, Tyler...Ses deux amis les plus proches, sans compter Matt, viraient dans une attitude anormale...C'était sans hésiter qu'elle avait donc décidé de les suivre, les surveiller. Comme pour ce soir avec Tyler.

« Arrêtes bordel ! Arrêtes de dire des putains de conneries Tyler ! »

Elle ne supportait plus de l'entendre parler ainsi. Il se rabaissait comme un moins que rien, il se considérait comme un être susceptible de tuer quelqu'un. Tyler était tout sauf dangereux. Elle le connaissait, par coeur. Ce n'était pas pour rien qu'à ses yeux il était son meilleur ami. Ray savait pertinemment qu'il ne pourrait lever la main sur une personne volontairement. Elle y croyait dur comme fer.

« Mais qu'est que tu racontes ? Est-ce que j'ai la gorge tranchée ? Non parce que tu as su t'arrêter avant. Ta vraie personnalité a prit le dessus sur ce que tu penses être. » dit-elle tout en se rapprochant de lui alors qu'il venait de mettre une certaine distance. « Je n'ai pas peur de toi. Tu n'es pas un monstre. »

Ray tenta le tout pour le tout. Elle n'avait rien à perdre. Tyler se trouvait déjà dans un état minable. S'il n'avait pas été son ami d'enfance, elle aurait pu se dire qu'il faisait peine à voir, elle aurait pu rire de la situation, le laisser dans son monde obscurcit...Mais elle désirait une seule chose : retrouver son ami, remettre un peu de couleurs dans sa vie. Est-ce trop demandé ?

« Si toi tu es un monstre alors je suis quoi Tyler ? Hein ?! » Alexis l'obligea à la regarder dans les yeux, elle prit son visage entre ses mains afin de lui prouver qu'elle ne le laisserait pas. Jamais. « J'ai tué des gens. De sang froid, sans osciller d'un sourcil. J'ai battu à mort des humains, des mutants, j'ai torturé des prisonniers...En aimant ça. En les regardant souffrir...Tu n'es pas un monstre Tyler ! » dit-elle la voix remplie d'émotions parce qu'au fond tout ce qu'elle révélait n'était qu'une atroce vérité avec laquelle elle devait vivre.
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 294
ÂGE : 25 ans
CÉLÉBRITÉ : Francisco Lachowski
NATURE : Mutant Organique
EMPLOI : Vétérinaire
LOCALISATION : Adams Morgan, dans un petit appartement.
POUVOIR(S) : Métamorphe - Tyler Waterfield a la capacité de modifier sa structure cellulaire à sa guise pour transformer entièrement son apparence en celui d'un animal. Ils acquis ses diverses transformations en fonction de ses connaissances. En effet, son pouvoir se base sur l'une des facultés cognitives, soit celle de l'apprentissage. Lorsqu'il connait suffisamment un animal, on peut alors dire que cette transformation s'ajoute à son bestiaire personnel. Cependant, il lui est impossible de tenter une transformation avec plus d'un ADN différent au sien. La métamorphose en animal est de loin l'une des plus épuisantes pour le corps et pour le cerveau, puisqu'il nécessite que le corps du métamorphe en question soit assez solide pour activer le pouvoir et puis qu'à la base ce pouvoir se loge majoritairement dans son espace cérébrale.
LES EFFETS SECONDAIRES : Tyler Waterfield absorbe les effets secondaires à la suite de sa transformation. Sa tête martelle bruyamment, ses yeux étant bleus lors de la transformation deviennent plus foncés et la fatigue s'installe rapidement. Il pourrait même s'endormir sur le lieu du combat.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Tyler Waterfield
do not be afraid

MessageSujet: Re: I promise you, you're not a monster | Tyler Mer 23 Mar - 4:29

I promise you, you're not a monster
Ft. Alexis Clarkson
L’air qui pénétrait ses poumons était lourd et désagréable à laisser infiltrer. Le sentiment de ne plus s’apprécier et de devoir renoncer aux gens pour qui il éprouvait une quelconque affection était difficile à vivre avec. Tyler s’était déjà avoué vaincu par ce sentiment et se laissait désormais envahir par ce dernier. Une dernière brise froide vint se frotter au dos du métamorphe avant que son amie lui réponde.

« Mais qu'est que tu racontes ? Est-ce que j'ai la gorge tranchée ? Non parce que tu as su t'arrêter avant. Ta vraie personnalité a pris le dessus sur ce que tu penses être. » dit Alexis en réponse à l’homme.

À reculons, il prit un bon mètre de distance en face de son amie d’enfance. Il aimerait tant y croire. Tyler aimerait tant croire aux paroles d’Alexis. Son amie lui semblait vivre dans un songe dont il était toujours possible de récupérer le Tyler d’avant. Lui aussi, il avait le droit de s’éloigner de ceux qu’il aimait. Charlie l’avait fait, non? Pourtant, elle était beaucoup moins dangereuse que lui. Si cette rouquine, Charlie, avait décidé ainsi, c’était pour sa santé à elle. Tandis que le pauvre homme animal, lui, le faisait pour protéger ses proches. Était-il toujours faisable de le ramener dans le vrai monde? Cependant, il faut dire qu’à Kanatrix lorsqu’on entreprend ce genre de lavage de cerveau, on n’y va pas qu’à moitié.

« Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre. Je suis un monstre… », chuchotait Tyler en continue.

« Je n'ai pas peur de toi. Tu n'es pas un monstre. », dit Ray en mettant simultanément fin à l’interminable comptine que Tyler avait commencé.

Touché droit au cœur, un pincement de remords se permit de s’accrocher à cet organe vital. « Peut-être qu’il n’était pas si nocif que ça envers ses amis…? Peut-être qu’il était tout simplement anodin et inoffensif? », pensait-il de son for intérieur. Il éteignit rapidement cette façon de penser.

« Si toi tu es un monstre alors je suis quoi Tyler ? Hein ?! »

« Ne raconte pas n’importe quoi Alexis! C’est différent. », répondit-il rapidement lorsque Ray coinça son visage entre ses paumes pour qu’il soit forcé à regarder ses prunelles.

On y voyait tant de détermination. On y voyait tant d’espoirs, tant d’amour et d’affection pour cet homme corrompu par ses propres pensées. La tristesse de devoir mettre un terme aux espérances de son amie qui elle aussi avait probablement eut une passe similaire. Elle avait déjà tué des hommes et des femmes. Tyler aussi. Même que la première fois que le vétérinaire avait fait une première victime, il était en compagnie de Charlie qui se faisait traquer par sa meilleure amie elle-même. Au tout début, il ne l’avait pas reconnu et avait donc sauté au coup des soldats qui épaulaient Ray. Ça, c’était du temps que Ray était encore du côté des méchants. Elle ne l’est plus. Elle avait réussi grâce à Charlie et maintenant c’était au tour de Tyler de combler le trou manquant chez le mal.

« J'ai tué des gens. De sang-froid, sans osciller d'un sourcil. J'ai battu à mort des humains, des mutants, j'ai torturé des prisonniers...En aimant ça. En les regardant souffrir...Tu n'es pas un monstre Tyler ! » dit-elle la voix remplie d'émotions parce qu'au fond tout ce qu'elle révélait n'était qu'une atroce vérité avec laquelle elle devait vivre.

« Alexis… Tu as changée, mais moi, j’en serais incapable. C’est une pulsion dans mon corps que je ne contrôle même pas. », répondit Tyler en ayant capté l’afflux d’émotions dans la voix de son amie. « Je te demande d’arrêter de tout faire pour m’aider. J’apprécie ce que tu fais, mais tu perds ton temps! », continuait le métamorphe en gardant du mieux qu’il pouvait son sang-froid pour ne pas se sentir coupable de ce qu’il disait. « Regarde-moi! Je recommence à péter les plombs! », criait de rage Tyler dont le visage s’était teinté rouge de colère.

En des dizaines d’enjambés à la course vers le trottoir, Tyler frappa son poing contre les briques d’un immeuble. Du coin de l’œil, il avait bien remarqué que son amie n’avait toujours pas abandonné. Elle le suivait de quelques pas derrière. Frustré et troublé intérieurement, il se mit à frapper de ses deux poings dans les briques. Les jointures rougissent aux contacts de celles-ci contre le mur du bâtiment. Ce qu’il faisait à l’instant agissait sur lui comme une balle anti-stress. Même si ses jointures étaient maintenant saignantes, la colère diminuait en même temps. Son front ainsi que le bout de son nez touchait désormais l’obstacle. Incertain, il crut entendre son nom s’hurler dans son dos.

electric bird.
832 mots / mars

___________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t899-failure-is-a-bruse-not-a-tatoo-tyler-waterfield
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I promise you, you're not a monster | Tyler

Revenir en haut Aller en bas

I promise you, you're not a monster | Tyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» Monster Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Archives :: Archives Rpgique :: Saison 2 :: Saison 2: rp non fini-