Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|







raise up your swords. w/ lucretia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: raise up your swords. w/ lucretia. Sam 6 Fév - 2:53




it creeps in like a thief in the night, without a sign, without a warning,
but we are ready and prepared to fight, raise up your swords, don't be afraid.

« C'est toujours un plaisir d'aider Kanatrix monsieur Ducanov. Cette entreprise signifie tellement pour moi, c'est un honneur de participer à sa reconstruction. » Une petite dose d’exagération et suffisamment pour flatter l'égo du bonhomme, c'était une danse que Bridget maîtrisait si bien qu'elle pourrait en exécuter les pas les yeux fermés. Il est facile de caresser un homme dans le bon sens du poil, et au passage, elle n'avait pas manquée de se montrer pleine de ressources et toujours présente en cas de besoin. C'était des alliés comme elle qu'Adrian avait besoin, et s'il en doutait jusqu'ici, il le savait désormais. « Et ne vous en faites pas, ensemble, nous reconstruirons une ASG encore plus forte. » Elle n'avait pas oubliée de bien appuyer sur le mot ''ensemble''. Il s'agissait du plus important après tout. La conversation terminée, elle raccrocha et un sourire satisfait étira ses lèvres rouge sang. Elle dévalait les couloirs de Kanatrix d'un pas rapide avec une assurance folle et elle pénétra dans l'Aile Est de l'ASG comme si elle possédait l'endroit. Les rénovations avaient déjà été entamées mais à ce stade, l'ampleur des dégâts était encore visible. Sur les murs, du sol jusqu'au plafond, ces monstres avaient souillés cette endroit. Mais il était inutile de s’apitoyer sur le passé. L'heure était à la reconstruction vers une ère plus glorieuse encore. Toute l'aile serait bientôt reconstruit, et chacun devra reconnaître que c'était en partie grâce à elle et à son argent. -celui de son père plus exactement, mais c'était un détail qu'elle comptait garder pour elle-même.- En tous cas, ce n'était pas ça qui lui empêcherait de faire son boulot : des mutants polluaient toujours les rues de Washington et c'était son boulot de s'en charger. Il lui en fallait plus pour la démoraliser. Au contraire, cette action n'avait fait qu'alimenter le feu dans son estomac. Elle n'avait jamais eu plus envie d'en découdre, et l'avenir lui semblait … prometteur. En ce qui la concernait, ils étaient en guerre ouverte désormais. Les mutants avaient dévoilés leur vrai visage au monde. Il ne restait plus qu'à aller les cueillir. Elle marchait dans les ruines qui symboliserait son ascension. Il n'y avait rien de plus beau que de voir quelque chose renaître de ses cendres. Reconstruire, rebâtir, plus efficace qu'avant. Elle voulait que ce coup porté à Kanatrix soit une opportunité pour eux de devenir encore meilleur. Bridget se doutait que ce ne serait pas une opinion populaire, mais elle avait appris très tôt qu'on se créait ses propres chances dans la vie. Peut-être qu'ils avaient sous-estimés les mutants, mais c'était terminé désormais. Fini de jouer.

L'héritière Hans fit son chemin jusqu'à la salle d’entraînement qui aura également besoin de quelques rénovations mais qui avait globalement été plus ou moins épargnée. Mais ce n'était pas important, elle n'était pas venue ici pour s'entraîner de toutes façons : elle souhaitait voir l'ampleur des dégâts de ses propres yeux, et également garder un œil sur son investissement. Les activités de l'ASG allaient probablement être mis en stand-by le temps que tout revienne à la normal, mais ça ne voulait pas dire que Bridget allait se reposer sur ses lauriers. Et il semblerait que Lucretia n'avait aucunement l'intention de se tourner les pouces non plus, puisque la brunette tomba sur elle. « Je me doutais bien que je vous trouverais ici. » Elle salua son amie d'un sourire et ôta son manteau de fourrure. « Avez-vous regardé les news récemment ? » Un sourire malicieux étira ses lèvres tandis qu'elle plaça un cigare entre ses dents. Lucretia saurait à quoi elle faisait référence. La vidéo de l'assassinat de la journaliste avait désormais fait le tour de monde, et avec elle s'était rependue une peur qui continuait de grandir de jour en jour. « Bientôt, le peuple nous suppliera de tous les capturer. » rajouta-t-elle, triomphante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia. Sam 6 Fév - 17:06


   
   raise up your swords. w/ Bridget

Quelques semaines venaient de s’écouler après la tragédie qui avait secoué Kanatrix/l’ASG. Liam Marshall avait officiellement déclaré la guerre à Adrian et les dirigeants de la Légion d’Arès venaient de lui remonter les bretelles. Mais cela, il se gardait bien de le dire. Seules, quelques personnes faisant partie du cercle très fermé du milliardaire, avaient eu connaissance de son état émotionnel, dont Lucretia son assistante est exécutrice personnelle qui s’évertuer à faire de son mieux pour assurer les arrières de son employeur. Et puis était venue s’ajouter ce nouveau problème du nom d'Avery. Un mutant qui avait eu le malheur de s’échapper quelques années auparavant des laboratoires de Kanatrix. Désormais l’homme était chassé par de nombreuses organisations gouvernementales, considérées comme dangereuses et par la même occasion, avait fait en sorte de dévoiler un des nombreux secrets que Kanatrix garder depuis des années. Fais exprès ou non. Les deux évènements avaient fait couler beaucoup d’encre au sein du Washington Post, ce qui n’arrangeait en rien les affaires de l’ASG et de la Légion d’Arès. Tout semblait se compliquer au fur et à mesure que les jours s’écoulaient et cette situation commençait sérieusement à en agacer plus d’un.

Beaucoup de choses s’étaient passées en très peu de temps et le milliardaire était en proie à un véritable malaise. L’explosion qui avait partiellement endommagé les installations de l’agence de sécurité, l’évasion des mutants, la trahison d’Edwin Freeman, l’ancien chef de la sécurité de l’ASG ainsi que la perte de la fille Darshkov, avec l’opportunité de récupérer la fameuse clé USB. C’était donc un bilan très mitigé, et les semaines, les mois à venir promettaient d’être dure pour tout le monde. Beaucoup d’erreurs avaient été commises et les agents présents ce jour-là - s’il n’était pas mort à l’heure qu’il est - avaient eu droit à une remise à zéro, afin de leur rappeler pourquoi ils avaient été engagés et surtout par qui. Il était bien connu, au sein de l’asg, aucun échec n’était toléré. Lucrétia quant à elle avait été promue momentanément  à la tête de l’ASG, supervisant d’une main de fer les agents encore vivants, aider de son assistante Bridget. D’ailleurs, ce matin elle était arrivé de bonne heure au bureau, du moins ce qui en rester. Elle se trouvait dans ce qui était anciennement la salle d’entrainement, pour l’heure elle avait été transformé en salle d’opération. Ordinateurs, tables de réunions, des agents s’affairaient autour d’elle. Tous anxieux à l’idée de se faire réprimander par Lucrétia Adler en personne. Entre soupirs exaspérés, et cri strident, elle avait tendance à s’emporter rapidement devant l’inefficacité frappante de ses « collègues ».

« Anston où en est-on à propos des images de la caméra ? Il ne faut tout de même pas trois heures pour me faire une reconnaissance faciale ! » Les mains posées sur la table, elle avait finalement enlevé ses gants en velours, ce qui n’avait évidemment pas passé inaperçu. Réputer pour son malin plaisir à faire souffrir les gens désobéissants tous se jeta de petits regards en biais avant de repartir rapidement au boulot.  « Je vous préviens tous, si les choses ne s’améliorent pas d'ici à la fin de semaine il va y avoir des têtes qui vont tomber ! » S'était dit, elle était suffisamment énervée pour pouvoir proférer des menaces à l’encontre de son « personnel » lorsque soudain, un visage connu apparut devant ses yeux, passant la porte d’entrée. « Je me doutais bien que je vous trouverais ici. (…) Bientôt, le peuple nous suppliera de tous les capturer. » un léger sourire apparut aux creux de ses lèvres, alors qu’elle s’emparait d’un dossier.  « Toujours fidèle au poste Hans, peut-être, mais il y encore de la marge avant que cela arrive. En attendant voici votre prochaine mission.» Lui dit-elle en lui tendant le dossier.  « Voici une liste de personnes à me retrouver d’urgence. » une liste, avec des dizaines de noms. Il était temps de rattraper tout le retard que l’ASG avait accumulé alors que Freeman était encore aux commandes de l’ASG. « les choses vont changés ici, Bridget, je vous le dis. »

Spoiler:
 

MOTS: 705/ WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia. Dim 7 Fév - 14:18




it creeps in like a thief in the night, without a sign, without a warning,
but we are ready and prepared to fight, raise up your swords, don't be afraid.

Lucretia également savait faire contre mauvaise fortune bon cœur. En tant qu’exécutrice personnelle d'Adrian Docanov, Bridget n'était pas étonnée de voir que ce dernier lui avait donné le relais des opérations du ASG. Qui de mieux que la mutante pour gérer une telle organisation en climat de crise ? Ses méthodes feraient peut-être suer les travailleurs installés dans ce bureau de fortune, elles se montraient surtout efficace, et alors que la lutte contre les mutants venait de prendre une tournure qu'ils n'avaient pas anticipés, ils ne pouvaient pas se permettre d'être laxiste. D'ailleurs, l'exécutrice avait retirée son gant, ce qui signifiait qu'il était temps de passer aux choses sérieuses. Les agents semblaient d'un coup bien plus enclin à exécuter les ordres, car tous savaient que ce n'était pas du bluff, et personne n'avait envie d'expérimenter son toucher épineux. La discipline, voilà exactement de quoi elle parlait. La discipline et la tolérance zéro. Bridget se réjouissait que l'ASG soit désormais aux mains d'une femme si capable, même si ce n'était probablement que provisoire. Bien sûr, elle y voyait également sa part d'avantages : étant l'assistante de Lucrétia, elle avait l'impression d'avoir montée une marche dans la hiérarchie de Kanatrix, ce qui n'était pas négligeable. Comme on dit cependant, plus grand le pouvoir,  plus grandes les responsabilités, et dans son cas, ces nouvelles responsabilités se présentaient sous la forme d'un dossier que son mentor lui tendit. « Toujours fidèle au poste Hans. Peut-être, mais il y encore de la marge avant que cela arrive. En attendant voici votre prochaine mission. » Bridget saisit son ordre de mission de la main qui ne tenait pas son cigare. Enthousiaste, elle posa le bout de papier sur une table non loin de là et l'ouvrit pour en découvrir les détails. Un feu s'était alimenté dans son estomac, et elle avait hâte de retourner sur le terrain. « Voici une liste de personnes à me retrouver d’urgence. » Un large sourire étira ses lèvres alors qu'elle fit rouler ses yeux sur la page. La liste comptait une dizaine de noms : certains lui semblaient familier, d'autres pas vraiment, mais elle savait que tous ces gens étaient importants. Ce n'était pas une petite mission, et Bridget se réjouissait qu'on lui fasse suffisamment confiance pour lui confier une affectation aussi capitale. Ça ne l'étonnait pas cependant, elle avait mainte fois prouvée sa valeurs, sur le terrain et en dehors. Cette mission lui sécuriserait sa place en tant qu'agent de confiance aux yeux d'Adrian. « Les choses vont changer ici, Bridget, je vous le dis. » Oh que oui ! Bridget porta le cigare à ses lèvres et inspira sa nicotine. Oh oui Lucretia, les choses vont changer, et pour le mieux.

« Je suis contente de vous l'entendre dire. Il ne faudrait pas qu'on se retrouve avec un autre Edwin Freeman sur le dos. Je gage que l'ASG se montrera plus prudent à l'avenir. » Et par là elle gageait que les mutants ne se voient plus attribuer des rôles aussi importants. En parlant de Freeman, ce petit misérable figurait sur la liste. Mais elle imaginait que sa trahison ne devait pas l'étonner autant, le bougre était un mutant après tout. Comme quoi on ne pouvait pas leur faire confiance. Il avait réussi à tous les berner et avait retourné sa veste juste au bon moment. Bridget s'était toujours méfiée de lui, pour la simple et bonne raison qu'il faisait parti de cette espèce qu'elle méprisant tant. Elle tourna son regard vers Lucrétia et l'observa longuement. Est-ce qu'elle était inquiète que l'ASG soit désormais entre les mains d'une mutante ? Elle l'aurait été si elle avait eu une raison de douter de la loyauté de sa mentor, or ce n'était pas le cas. Tout de même, c'était difficile de déterminer la véritable allégeance d'autrui, et peut-être que sous ce masque de froideur impitoyable, Lucrétia était également à la solde de l'ennemi. Mais elle avait confiance. Pour l'instant. « C'est une leçon que nous devrions retenir. On ne peut pas faire confiance aux mutants avec des rôles aussi importants. » C'était toujours délicat de parler du sujet avec une mutante. C'était pourquoi Bridget faisait très attention aux mots qu'elle employait : même elle ne voulait pas subir le courroux de sa mentor. « Je ne vous inclus pas dans le lot bien entendu. Vous avez prouvé maintes fois être un atout indispensable pour l'ASG. » rajouta-t-elle en souriant pour lui flatter l'égo. La seule mutante qu'elle ne voulait pas voir enfermée. Elle se retourna vers la liste et observa les noms plus attentivement. Edwin y figurait. Néron,  un autre membre de l'ASG également. Les jumeaux Darshkov y figuraient aussi. Elle referma le dossier. « Je suis dessus. » dit-elle. « Toujours aucune piste sur où Marshall pourrait se planquer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia. Lun 8 Fév - 22:26


   
   raise up your swords. w/ Bridget

Le dossier dont elle se sépare et la voix haut perchée de la trentenaire qui tente de remettre peu à peu dans le droit chemin le personnel de l’agence de sécurité. Il y avait eu depuis bien trop longtemps du laisser allez et il était temps de remettre tout à plat avec l’aide de personne compétente. Fini les moins que rien, les agents qui reviennent bredouille, comme l’autre incompétent de Néron Erisson. Il fallait du sang frais, neuf, voir les choses à grand. « Je suis contente de vous l'entendre dire. Il ne faudrait pas qu'on se retrouve avec un autre Edwin Freeman sur le dos. Je gage que l'ASG se montrera plus prudent à l'avenir. » Edwin Freeman, ce nom lui donne la nausée. Comment avait-il pu trahir Adrian ? Lui qui avait confiance en lui, qui lui avait permis d’accéder au matériel de génétique dernier cri ? Elle secoue la tête, et foudroie du regard un agent qui ose croiser un instant son regard. Elle est furieuse, remontée. Tous des incapables. Elle bouillonne de l’intérieur, elles les auraient sans doute tous éliminés depuis bien longtemps. Lucretia était prête à faire elle-même le ménage si cela pouvait rassurer son fidèle ami et patron Adrian. « en effet une fois nous suffit amplement, entre nous je en les jamais réellement apprécier, cet homme avait quelque chose à cacher » Elle s’arrête un instant et ouvre le dossier déposé devant elle, qui reposé sagement sur la table de réunion. t> « J’aurais dû suivre mon instinct et agir tant qu’il était encore temps. Me débarrasser des maillons faibles. Hérisson, Freeman… On se porterait bien mieux à l’heure qu’il est ! »/t> Un soupir lâcher, les bouges des doigts qui la démangent. Si elle avait cette gamine sous ses doigts elle l’aurait achevé. Ils avaient beau être des humains génétiquement modifier, Lucretia avait toujours eu une aversion envers ses congénères. Les trouvant trop fade, stupide. Rares étaient les gens qu’elle estime. Ils se comptaient pour la plupart sur les doigts d’une main.

« C'est une leçon que nous devrions retenir. On ne peut pas faire confiance aux mutants avec des rôles aussi importants. » Elle hausse un sourcil et pose son regard sur son assistante. Parfois cette jeune femme avait la langue un peu trop pendue. Elle débitait des mots qui avait donc de titiller la trentenaire. Néanmoins elle ravala son envie de lui clouer le bec, du moins pour cette fois, lorsqu’elle comprit qu’elle était allé un peu trop loin. b.> « Je ne vous inclut pas dans le lot bien entendu. Vous avez prouvé maintes fois être un atout indispensable pour l'ASG. » Elle savait y faire cette petite, aussi manipulatrice qu’elle. Dès le premier jour, elle avait vu en Bridget cette femme qu’elle était. Indépendante, forte, avec un gros potentiel et de l’ambition.Peut-être même trop parfois ? Puisqu’elle se sentait le besoin de déployer un peu ses ailes.  « Je vous apprécie Hans mais sachez modérer vos paroles Mademoiselle c’est un conseil. Je n’approuve peut-être pas ce que font « mes congénères » vu leur stupidité certaines, mais je reste votre supérieur. J’attends donc de vous un certain respect, celui qui m’est dû.» Finit-elle par lui dire alors que Bridget se décide à ouvrir le dossier. Parcourant celui-ci avec attention.  « Je suis dessus. » dit-elle avant de rapidement fermer le dossier et de changer de conversation. « Toujours aucune piste sur laquelle Marshall pourrait se planquer ? » Un léger sourire apparaît au coin de tes lèvres alors que tu te rappelles que ton amant, et accessoirement ton assistant personnel avait finalement réussi à faire ses preuves.  « Andrew nous a trouvé une piste il y a quelques jours. Nous sommes tombé sur un faussaire celui qui s’occupe des papiers officiels pour les mutants et bien entendu nous avons fait en sorte qu’il disparaisse… » Laissant sa phrase en suspend quelques secondes elle rajouta ... Définitivement, il serait mort dans un incendie, à Chinatown. Vous pouvez remercier l’incapacité de Mademoiselle Lawrence pour ça. Pour une fois elle nous aura servis à quelque chose.

ps: j'espère que ça ira !
MOTS: 708/ WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia. Mer 17 Fév - 1:12




it creeps in like a thief in the night, without a sign, without a warning,
but we are ready and prepared to fight, raise up your swords, don't be afraid.

Lucretia ne semblait vraiment pas d'humeur à supporter les petites allusions de Bridget, et cette fois, l'apprentie n'échappa à un petit remontage de bretelles de la part de sa supérieure. « Je vous apprécie Hans mais sachez modérer vos paroles Mademoiselle c’est un conseil. Je n’approuve peut-être pas ce que font « mes congénères » vu leur stupidité certaines, mais je reste votre supérieur. J’attends donc de vous un certain respect, celui qui m’est dû. » L'héritière Hans haussa un sourcil en toisant sa mentor du regard tandis qu'un frisson parcourut sa colonne vertébrale. Elle se figea et inclina légèrement la tête en un signe subtil de soumission que sa mentor apprécierait. Elle ne se voilerait pas la face en ignorant à quel point Lucretia pouvait se montrer intimidante, mais ne se laissa pas impressionner pour autant. En outre, elle haussa légèrement les épaules une fois qu'elle fut certaine que l'exécutrice ne pouvait pas la voir : elle pouvait se permettre de la remettre à sa place si ça l'amusait, ça ne rendait pas ce qu'elle avait à dire moins important, et le fait était que les mutants ne s'étaient pas montrés très loyaux jusqu'ici. Préciser qu'elle ne faisait pas partie du lot ne semblait pas avoir apaisée la blonde cependant : se pourrait-il qu'elle se soit sentie concernée par les paroles de Bridget ? L'héritière Hans n'était peut-être pas aussi transparente qu'elle le pensait : il lui faudrait faire plus attention la prochaine fois, aussi bien aux mots qu'elle emploierait que le ton sur lesquelles elle les délivreraient. La démonstration de pouvoir de Lucretia ne la perturba pas plus que ça, bien qu'elle fit parler son langage corporel pour lui laisser croire le contraire, car elle lui avait au moins permis de tâter le terrain et de tester ses limites. La nature mutante de Lucretia doit altérer son jugement sans qu'elle ne le réalise, pensa Bridget en imaginant une future discussion avec Docanov où elle lui fera part de son avis sur le sujet. Peut-être que lui partagera son point de vue. Ou peut-être était-ce encore trop tôt. « Du respect est tout ce que j'éprouve à votre égard. Du respect, de l'admiration et de la gratitude. Je ne voulais absolument pas vous offenser, pardonnez-moi. » De la bouche d'un autre, ça aurait été too much, mais venant de Bridget, ça ne semblait pas mal placé : Lucrétia lui avait tout appris, et son admiration à son égard n'avait jamais été feinte ou fausse.

Insister ne servirait à rien, alors Bridget décida de changer de sujet en parlant business. Une longue liste de noms se tenait devant ses yeux et de longues heures de traque l'attendaient. Le seul problème étant qu'elle ne savait pas vraiment par où commencer. Washington est une grande ville, et elle n'avait jamais aimée les longues parties de cache-cache. Elle préférait largement avoir une cible qui attendait seulement d'être frappée. Ces mutants-là savaient effacer leurs traces, ce qui rendait son boulot plus difficile. Ce n'était toutefois pas ce qui allait la décourager. « Andrew nous a trouvé une piste il y a quelques jours. Nous sommes tombé sur un faussaire, celui qui s’occupe des papiers officiels pour les mutants, et bien entendu nous avons fait en sorte qu’il disparaisse… » Un sourire étira ses lèvres. Bon débarras. « ... Définitivement, il serait mort dans un incendie, à Chinatown. Vous pouvez remercier l’incapacité de Mademoiselle Lawrence pour ça. Pour une fois elle nous aura servi à quelque chose. » Son sourire se tordit en petite grimace à la mention de la mutante pyromane. Qu'on autorise des mutants sur le terrain aussi peu de temps après l'attaque de Marshall était au dessus d'elle. Toutefois, elle ne pouvait pas se permettre de paraître agacée, pas après la petite scène de Lucretia plus tôt. « Vous avez pû l'interroger avant de le faire rôtir ? » demanda-t-elle alors simplement, espérant que ce faussaire aurait pû les renseigner sur la position des mutants, et que sa mentor puisse lui donner une piste de départ. Juste quelque chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia. Mar 15 Mar - 7:39


   
   raise up your swords. w/ Bridget

Si Lucretia avait appris une chose dans sa vie, c’était bien qu’il ne fallait compter que sur soi-même. De nos jours, faire confiance à quelqu’un était devenue un luxe qu’elle ne pouvait pas se permettre. Elle avait eu beaucoup trop de déception dans sa vie passée pour faire confiance à quelqu’un . Et pour cause nous pouvions du jour au lendemain nous faire trahir par n’importe qui de notre entourage. Elle, elle s’était bien fait trahir par le seul homme qu’elle avait aimé. Était peut-être ça qui l’avait changée  en une femme acariâtre et désagréable. Et bien qu’elle estimât Bridget, elle n’en restait pas moins méfiante à son égard. Ainsi, elle écouta attentivement la réponse de la jeune brunette.« du respect est tout ce que j'éprouve à votre égard. Du respect, de l'admiration et de la gratitude. Je ne voulais absolument pas vous offenser, pardonnez-moi. » Elle la regarda un instant jugeant si oui ou non, elle pouvait lui faire confiance. Pour l’heure, elle décida de lui donner le bénéfice du doute, mais elle n’en resta pas moins convaincue que sous ses airs de petit soldat bien ranger, la jeune femme devait probablement préparer quelque chose. Tenter de prendre du galon par exemple ?  « Je l’espère pour vous Bridget, il serait fâcheux que vous rejoigniez par mégarde vos camarades dans les caissons » Lui glissa-t-elle presque en murmurant ne la quittant pas du regard une seule seconde, guettant le moindre fait et gestes de la jeune femme pendant plusieurs minutes. Elle y était allé peut-être un peu forte, mais elle connaissait très bien les arrière-pensées des jeunes recrues. Cette fâcheuse tendance à être trop ambitieux, voulant «  bien se faire voir » ils étaient en général prêts à tout, même à trahir leur mentor. Lucretia était la première à l’avouer. Si l’occasion s’était présenté à elle, elle l’aurait fait sans hésiter. Aussi, elle allait certainement être plus prudente à l’avenir. Il serait fâcheux qu’elle se fasse doubler par une de ses assistantes. non ?


Elle reporta son attention sur la salle et surveilla de loin les employés désormais sous ses ordres. Elle devait absolument retrouver la trace de ce commando. « Vous avez pu l'interroger avant de le faire rôtir ? » Fini t-elle par lui demandé alors que Lucretia finit par sortir de ses pensées.  « oui bien entendu, nous avons pu même récupérer certaines fausses identités. Heureusement que Mademoiselle Lawrence contrôle le feu, elle l’a arrêté tout de suite la destruction des preuves. Nous avons réussi à avoir quelques noms supplémentaires également. Peggy Évans notamment. Une ancienne connaissance de Mme Darshkov. Elle travaille pour le FBI, il faudra donc se méfier d’elle. Elle peut nous causer du tort. Surtout si on s’attaque aux jumeaux Darshkov.» Elle se retourna vers elle de nouveau.  « Ils me semblent qu’ils se trouvent dans votre liste d’ailleurs. (…) Ils sont introuvables depuis plusieurs semaines. Il nous les faut vivant Bridget… Je compte sur vous. » et pour cause, il y avait toujours cette histoire de clé USB, qu'elle n'avait pas réussie à récupérer alors que la jeune femme du nom de Marah Darshkov était à son porté. Quelques secondes s'écoulèrent alors qu'elle tripotait entre ses doigts une des nombreuses photos qui se trouvaient sur la table de réunion, lorsqu'une idée lui vint à l'esprit. Bridget lui serait peut-être utile dans son plan finalement. "J'y pense... peut-être pourriez-vous tenter de séduire le frère ? et nous le ramener... vivant de préférence. Monsieur Maide, nous a été fort utile pour dresser un portrait psychologique. Il paraîtrait que Roman Darshkov est un jeune homme très séducteur... Vous pourriez vous immiscer dans leur vie incognito et fair en sorte doucement de mettre la zizanie entre eux ? (…) Diviser pour mieux régnait….. Qu’en pensez-vous mademoiselle Hans ? Fini t-elle par lui dire un petit sourire machiavélique sur son visage.
MOTS: 674/ WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: raise up your swords. w/ lucretia.

Revenir en haut Aller en bas

raise up your swords. w/ lucretia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Raise Hell
» Haiti and the Dilemma of Afrikan Sovereignty in the Americas
» raise your arm the highest you can | hospital |
» RAISE YOUR WEAPON ↘ 26.03, 17H57
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Archives :: Archives Rpgique :: Saison 2 :: Saison 2: rp non fini-