Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|












captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Mar 19 Jan - 19:49


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !


Ténèbres. Ténèbres obscures et envahissant, son esprit, son corps, ses pensées occultées par cette masse nuageuse effrayante, lourde, épaisse, sombre, noire, oppressante. Il est incapable de dire ou il se trouve, ses yeux sont délibérément fermés, instinct de survis, il écoute tout simplement ce qu’il se passe, essaye de déterminer s’il est seul ou non, si un souffle autre que le sien se fait entendre ou non. Incapable d’esquisser le moindre mouvement, pris au piège, tout n’est que douleur, ses muscles le tiraillent, mis à rude épreuve, sa tête, plus particulièrement, une douleur lancinante, et pourtant elle n’est pas si terrible que ca, triste à dire, mais il est lui-même habité à la douleur parcourant le moindre de ses membres, habité à en faire abstraction, la laisser de côté. Son dos, ses épaules lui font mal aussi, la corde mordant ses poignets, accrochés au dessus de sa tête. Tête lourde, il ne cherche même pas à la redresser, il ne cherche même pas à ouvrir les yeux. Il se concentre sur son souffle, sur ce qui compte pour lui, Maxime, son cœur se serre, est-il seul, encore une fois ? Néron s’en veux, il s’en veut terriblement d’infliger cela à son fils. Il reconstruit mentalement tout ce qui a bien pu se déroulé. L’ASG, l’attaque des mutants, tout ce passait bien, cette chute, le sang sur ses doigts, à l’arrière de son crâne, se mêlant à ses mèches brunes. La douleur se répandant trop vite, la dureté du carrelage dans son dos et sur son crâne, le froid sur ses poignets, menotté, ligoté, et le trou noir. Son souffle s’accélère soudainement et il ouvre les yeux, erreurs, la luminosité est beaucoup trop forte et son mouvement brusque pour redresser sa tête beaucoup trop douloureuse. Tout son corps n’est que douleur. Il met quelques secondes à s’habituer, aucun son n’a encore franchit ses lèvres. Il a une idée d’où il se trouve, et il ne compte pas offrir aux mutants le plaisir de l’entendre crier et n’émettre ne serais-ce qu’une plainte. Son regard se balade sur l’endroit ou il se trouve, une petite pièce sombre, rien de plus, peut être quelque chose derrière lui, il ne sait pas, c’est à peine si ses pieds touchent le sol et ses bras sont relevés et accrochés au dessus de sa tête par les poignets. Il arrive à peine à bouger les doigts. Il ferme les yeux un cours instant et dans sa tête résonne les bruits de balles, cette situation le renvoi en arrière, loin, beaucoup trop loin. Son souffle s’accélère de nouveau, il ne le contrôle plus et s’efforce de le faire, ne pas laisser la panique prendre le dessus.



___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife

SOS : 143
ÂGE : 30 ans
CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
NATURE : humaine forever !
LOCALISATION : Washington DC

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Sasha Kurlienkov
keep watching world, dude

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Ven 22 Jan - 21:03


CAPTURED

LIKE AN ANIMAL

feat néron.
Tu étais tranquillement assise à ton bureau, en train de préparer la suite du plan de Liam Marshall pour mettre les mutants à l’abri, lorsque soudain on vint frapper à la porte. Tu es concentré, que tu ne daignes Spas levés la tête. Quelques secondes et celle-ci s’ouvre. Tu lèves la tête rapidement rencontrant le regard de Caesar tond vieil ami. Un petit sourire vint se nicher au creux de tes lèvres et tu hausses un sourcil. « que ce passe t-il patron ? » que tu lui demandes d’un ton joyeux. « On a besoin de toi en bas et …emmène tes « outils de travail » Sous-entendu à peine voilé, que tu comprends immédiatement. L’expression de la surprise passe l’espace d’un instant. Caesar, en temps normal n’était pas violent, mais là tu sentais que quelque chose n’allait pas avec l’homme retenu en bas. Peut-être pensait-il qu’il était à l’origine de l’état de Marah .Après tout elle avait failli perdre la vie.

Tu deviens soudain pensive. La torture n’avait jamais été réellement ton fort et, tu ne compte pas aller aussi loin que c’est fou furieux de Kanatrix. Kanatrix, le souvenir de cette pauvre jeune femme, dans les bras de son frère, méconnaissable vient te frapper de plein fouet. Tu secoues la tête. Quel monstre aurait pu bien faire ça à une jeune femme . Innocente de surcroit ? Elle n’avait rien fait, rien demandé. Et voilà qu’on l’avait utilisé comme un rat de du laboratoire, sans vergogne. Lui prélevant des organes, la privant d’être mère. « avec plaisir, j’arrive dans quelques minutes Cae. » Il te fait un petit sourire entendu et ferme la porte derrière lui. Tu te redresses sur ta chaise, et ne peux t’empêcher de soupirer, tout en prenant le temps de ranger tes papiers correctement. Quelques secondes s’écoulent, et tu décides finalement de rejoindre elle sous-sol où est retenu captif l’homme. Entre-temps, tu croises le frère de la jeune femme et Anaïs. Tu leurs glisses un petit mot à l’oreille.  « si vous souhaitez me rejoindre, vous savez ou, Caesar et moi-même somme en bas, on va s’occuper de « vous savez qui » » Tu leur fais un rapide clin d’oeil et tu ouvres la porte menant aux sous-sols de la maison à l'aide de tes empreintes digitales. Rapidement tu t’engouffres dans la cage d’escalier. Arrivé, tu débouches dans un premier couloir, à ta droite se trouve le laboratoire de génétique. Un petit signe de mains à ta collègue Beth et tu continues ta route vers la deuxième porte. Celle où se trouve le prisonnier.

Durant le trajet, tu ne peux t’empêcher de réfléchir posément à ce que tu va bien pouvoir lui faire subir. En temps normal, tu n’étais pas du genre à tourner autour du pot. Tu… avais la gâchette facile. Tu préférais les achever plutôt que de les « maintenir » en vie. Mais là, Caesar, souhaitait faire «  durée le plaisir ». Tu le soupçonnais de vouloir régler un compte personnel avec cet homme. Ton équipe et toi, n’étiez pas « trop » bavard sur vos vies respectives, cela pour préserver vos activités « illicite » ou vie « pour le moins peu conventionnel » mais, au fil des jours, tu avais l’impression que vous alliez devoir y remédier. Ne serait-ce que pour éviter d’engendrer des malentendus aux seins même de l’équipe.

Tu arrives enfin à destination. Une nouvelle fois tu présentes ta main sur le scanner qui fait son boulot. La porte se déverrouille aussitôt et tu entres. Verrouille la porte derrière toi avant de finalement faire face à l’homme tant redouté. La vue te stop net. Surprise. Les souvenirs qui remontent à la surface. Tu n’es pas insensible, loin de là. Mais la vue de l’homme  attacher de cette manière te rappelle bien trop de mauvais souvenir. Des souvenirs qui remontent il y a de nombreuses années maintenant, lorsque tu travaillais pour la LA. Mais tu repris bien rapidement contenance. Tu n’avais pas pour habitude de bâcler un boulot, alors tu pris ton courage à demain, tu t'empares d’un petite table où tu pris soin d’avancer face à l’homme à une distance raisonnable, juste pour qu’il ne puisse pas l’atteindre et tu y déposes tes « outils de torture » d’un revers de main, la pochette s’étale devant l’homme qui venait visiblement de relever la tête. Tu te tournes alors vers lui, le visage neutre et le toise longuement avant de finalement lui dire.  «  Bienvenue dans votre nouvelle maison, j’espère qu’elle vous convient et que vous y êtes à l’aise. »



___________________________________

BORN TO BE ASSASSIN  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Sam 30 Jan - 12:17


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !

Néron a déjà vécu tout ça, il a déjà été retenu captif, loin, loin d'une vie normale qu'il n'a jamais connu, loin de ceux qu'il apprécie, qu'il aime, tout simplement. Il a déjà eu à faire à une sorte de torture mentale de la part d'hommes dont il ne connaissait que vaguement la langue, il a déjà eu à faire à des tortures physiques, traces laissées à jamais sur le corps, vécu de soldat, certains de ses amis y ont laissés la vie, à l'époque. C'est une sorte de panique qui s'empare de lui, une peur profonde, refoulée depuis des années, mais bien présente, elle est de retours, soudainement et l'immerge totalement, l'empêchant de respirer un cours instant avant qu'il ne se reprenne lui-même, Néron est vulnérable ainsi, Néron est faible. Une angoisse qui ne remonte pas à l'enfance, mais bien à sa vie adulte, un évènement qui s'est ancré en lui et qui n'est plus jamais parti, il n'a pas besoin de « spécialistes » pour savoir lui-même qu'il a peur de l'abandon. Une peur du quotidien qu'il dissimule depuis des années maintenant, parce qu'il s'agirait de rajouter une faiblesse en plus à la liste de siennes et il ne peut pas se le permettre, pas dans le monde dans lequel il vit actuellement.

Il relève à peine la tête lorsqu'il entend de l'agitation autour de lui, ile se fiche bien de savoir à qui il va avoir à faire, de ce qu'il va subir ou de ce qu'on va essayer de lui faire subir, il est certain de la réalité qu'il connait et aucune torture mentale ne le fera douter de cela, il a appris à résister à celle physique, ou tout du moins il s'en pense capable, mais dans une situation comme celle-ci, accroché, misérable, faible, il doute peut être un peu. Il redresse la tête, cette dernière est toujours douloureuse et suit un moment du regard cette femme, plus petit que lui sans doute, il a du mal à savoir. « Bienvenue dans votre nouvelle maison, j'espère qu'elle vous convient et que vous y êtes à l'aise. » Un rire nerveux s'échappe de ses lèvres et ses yeux détaillent un peu plus la jeune femme, soudainement, un sourire en coin vient se plaquer sur ses lèvres « Je ne pensais pas que les mutants recrutaient des traitres. » Néron n'est pas capable de mettre un nom sur ce visage contrairement à un « nom de scène », mais il l'a déjà vu maintes fois grâce ou plutôt à cause de ses collaborations avec la Légion d'Arès. « Alors, comme cela le camélia noir me fait l'honneur de sa visite ? » Il fait encore le beau, le fier, entièrement dans la provocation, il sait qu'il ne devrait sans doute pas, vulnérable attaché ainsi mais c'est dans sa nature, c'est une arme parmi une autre, plus subtile et plus discrète que les autres, mais pas moins ravageuse face à certaines personne.



___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife

SOS : 143
ÂGE : 30 ans
CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
NATURE : humaine forever !
LOCALISATION : Washington DC

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Sasha Kurlienkov
keep watching world, dude

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Dim 31 Jan - 0:11


Captured

like an animal

feat Néron
Un rire nerveux s’échappent de ses lèvres tandis que tu ouvres le dossier. Tu parcours rapidement celui-ci en haussant, de temps à autre les sourcils. En temps normal, tu aurais pu avoir pitié de lui. Mais après ce que tu avais vu, ce qu’avais vécu la jeune femme, tu semblais émettre des doutes. Peut-être méritait-il ce qui allait lui arrivé ? C ‘était de bonne guerre non ?

Tu déposais le dossier devant toi, laissant en évidence ce qui semblerait des photos, mais tu ne lui montres pas tout de suite, tu fais durer le suspens, au lieu de ça tu les installes retourné devant lui faisant comme si tu ne l’avais pas entendue. Le prisonnier s’agite, tu lèves doucement la tête, arquant un sourcil, expression neutre sur le visage, pourtant à l’intérieur de toi tu bouillonnes. « Je ne pensais pas que les mutants recrutaient des traitres. » Traits, ce mot sortait un peu trop souvent à ton goût ces temps-ci. Mais il ne faut pas se méprendre, tu n’en as que faire de l’opinion d’autrui. Depuis que tu as quitté la Légion d’Après. Tu suis ton propre chemin, tes propres règles à présent, et personne n’a le droit de te dicter ta conduite. ça non. Tu l’as vécu une fois. C’était une fois de trop.

« Alors, comme cela le camélia noir me fait l'honneur de sa visite ? » silencieuse jusqu’à présent tu t’empares d’un des couteaux aiguisé pour l’occasion, et contournes la table. Tu te positionnes devant lui, inclinant légèrement la tête, une petite moue sur le visage et d’un geste rapide et efficace tu donnes un coup dans son pull, laissant ainsi le torse de l’homme à découvert.  « voilà qui est mieux » non tu ne vas pas lui sauter dessus, ou encore mâté son corps d’Apollon - que les lecteurs ne se méprendre pas - mais tu envisages de soigneusement l’abimé, comme il a eu l’occasion d’abimer la jeune femme qui se trouve à l’étage du dessus qui contrairement à lui, se trouvait être dans le coma.

Ce genre d’homme, était entrainé à la torture. Il te rirait probablement au nez, comme il était en train de le faire, il y a quelques minutes. Tu le savais mieux que quiconque, tu étais toi-même entrainé à résister à bon nombre de tortures. La Légion d’après avait eu au moins le mérite de t’apprendre cela. Mais avant de passer à la torture physique, il fallait t’en prendre à la seule chose dont tu étais persuadé que très peu de monde résisterait.
Oui, il te fallait toucher un point sensible, attiré son attention. Tu avais lu dans le dossier qu’il avait un fils et c’était sur ça que tu allais te pencher. Il allait être dans tous ses états, furieux. Comment tu le savais ? Tu avais eu une conversation avec le frère de Marah qui avait prie le temps de t’expliquer tout ce qu’il fallait savoir. Désormais, tu avais un avantage et tu n’attendais qu’une chose, t’en servir.

Le couteau finement aiguisé à la main, tu t’amuses à faire glisser doucement cette lame sur le torse du militaire, appuyant légèrement plus qu’il ne le faudrait et tu inscris le très célèbres « C » que tu laisses d’habitude sur tes victimes - en plus de cette caractéristique fleur. Et tu lui jettes un regard amusé.  « Je trouve que ça vous va comme un gant. Un petit souvenir … » Elle s’approche près d l’oreille de l’homme, et lui murmure  « Du camélia noir » Tu te recules légèrement en ajoutant « pas sûr que votre compagnon apprécie cependant… Narcisse c’est bien cela ? » Tu reprends une distance raisonnable, te saisissant des trois premières photos. Tu t’installes contre le rebord de la table, un petit sourire sur le visage. «  Il est… follement inquiet, le pauvre…) tout comme votre fils, je suis allé lui rendre une petite visite hier à son école » et tu lui montres les photos, toi assise à côté de lui dans une salle de classe.  « C’est dingue, la facilité dont j’ai pu l’approcher… Qui aurait cru qu’une « psychologue » serait en réalité un tueur à gages ? » Et tu te mets à rire, un rire léger, cristallin. Vous aviez dit provocation ?



___________________________________

BORN TO BE ASSASSIN  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Mer 3 Fév - 15:40


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !

Néron l'observe, cet air de défis coller au visage, ne pas montrer les faiblesses, la peur, la panique qui l'envahit peu à peu, son esprit encore trop peu certain de ce qu'il se passe dans cette pièce, son corps douloureux et son propre poids qui semble bien trop lourd, simplement maintenu par une corde qui vient mordre la peau au niveau de ses poignets. Ne rien révéler, comme toujours, un masque de confiance qui n'est que mensonges et désillusions. La jeune femme –car il ne connaît pas son nom– s'avance et contourne la petite table en bois, un couteau qui semble aiguisé dans la main « voilà qui est mieux » la lame qui s'insère dans le tissus noir que Néron porte, ses muscles se contractent involontairement et l'envie irrésistible de s'écarter le plus loin possible pulse dans son sang, mais c'est impossible, il est pris au piège. Si son état le lui permettait il aurait sans doute tenté quelque chose, comme de simples coups de pieds –vu que ses jambes ne sont pas attachées– mais il sait très bien qu'il le regrettera amèrement s'il tente quelque chose dans le genre, alors il laisse faire et pince les lèvres, il n'est pas question qu'il laisse ne serais-ce qu'un étranglement de douleur franchir ses lèvres, ce serait offrir la victoire à l'ennemi. Néron ne réagit pas quand il sent la lame s'appuyer sur sa peau, former un « C » sur son torse, laissant une marque rouge, mais pas de plaies. « Je trouve que ça vous va comme un gant. Un petit souvenir … » La suite de sa phrase n'est qu'un murmure parmi d'autre « Du camélia noir » Il ferme les yeux et un rire nerveux s'échappe une nouvelle fois « Allez vous faire foutre, je suis certain que vous avez mieux à faire que d'être ici. » Sa voix est mordante, froide, elle claque dans le silence de la pièce. « Pas sûr que votre compagnon apprécie cependant… Narcisse c'est bien cela ? » Elle te pousse à bout, ne rentre pas dans son jeu. Néron retient le grognement de rage qui menace dans sa gorge, il ne doit pas lui offrir cette satisfaction, il ne peut pas laisser ses paroles l'atteindre. «  Il est… follement inquiet, le pauvre… tout comme votre fils, je suis allé lui rendre une petite visite hier à son école. C'est dingue, la facilité dont j'ai pu l'approcher… Qui aurait cru qu'une « psychologue » serait en réalité un tueur à gages ? ». Maxime. Néron relève la tête, réflexe bien trop humain, le point sensible, celui qui fait mal, il serre la mâchoire, garde obstinément le silence pendant un moment encore, de longues secondes qui semblent s'écouler tellement lentement. « Moi qui pensais que la légion d'ares avait un minimum d'honneur. » Foutage de Gueule, le sourire arrogant sur ses lèvres. « Vous savez, il est un peu jeune pour vous. » Rentrer dans son jeu, ne pas montrer qu'elle tient les reines, qu'elle a touchée ce point si sensible.



___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife

SOS : 143
ÂGE : 30 ans
CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
NATURE : humaine forever !
LOCALISATION : Washington DC

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Sasha Kurlienkov
keep watching world, dude

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Sam 6 Fév - 0:09


Captured

like an animal

feat Néron

Assise en face de lui, les photos à la main, tu continues de le lui montrer alors qu’il commence peu à peu à réagir. « allez vous faire foutre, je suis certain que vous avez mieux à faire que être ici. » Tu souris, ta proie deviendrait-elle soudain hargneuse ? Aurais-tu toucher un point sensible ? Tu laisses échapper un soupir. Le sentiment de lassitude vient te frapper. Que l’être humain peut-être si prévisible, s’en est presque pathétique. « Moi qui pensais que la légion d'ares avait un minimum d'honneur. » et il semble vouloir continuer dans sa piètre tentative de reprendre confiance en lui, de maitriser son environnement. Malheureusement pour lui, il s’y prend très mal. Tout ce qu’il peut te dire, ne t’atteint aucunement. Tu n’as plus rien à prouver à qui que ce soit et depuis des années. Aujourd’hui, tu devais seulement rendre des comptes à toi-même. Un sourire s’affiche alors sur tes lèvres. Il ose parler d’honneur, Lui ? Un homme qui s’en était pris à des gosses ? Alors qu’ils n’avaient rien demandé . Simplement vivre tranquillement leur vie, et non pas la passé à fuirent, a passé chaque minute de leur triste existence à regarder derrière eux à chaque pas qu’ils osent faire dans la rue .Quel ignare. Il semble se croire meilleur que toi, mais il devrait se regarder dans un miroir. Tu t’approches de lui, lentement tranquillement. Son visage dans une de tes mains, tu le regardes droit dans les yeux un dégoût prononcé.

 « Et vous osez me parler d’honneur . Vous en avez-vous ? pour s’attaquer à des gamins ? Les arrachés aux personnes qu’ils aiment, les torturés, et les considéré comme des rats de laboratoire ? Vous appelez ça de l’honneur ? » Tu relâches son visage. Tu t’éloignes reprenant une distance raisonnable  « C’est sûr, il faut en avoir pour mettre une gamine de vingt cinq ans dans le coma ! lui prélever des organes, la découper au scalpel ou encore la suspendre au plafond comme si c’était un morceau de viande (…) Vous avez récolté ce que vous avez semé Erisson. » Le dégoût, la colère qui passe une fraction de seconde sur ton visage. On ne peut rester insensible devant tant de barbarie. Toi au moins, tu les exécutes rapidement, et sans bavure. Tu comprends désormais ce qu’avait pur ressentir Caesar quand il avait vu dans l’état ou s’était trouvé Marah. La détresse de son frère quand il l’avait découverte attaché au plafond, les poignets ensanglantés.  « Vous savez, il est un peu jeune pour vous. » Tu hausses un sourcil et te mets à t’esclaffer  « C’est que notre prisonnier au sens de l’humour. » Tu marques une pause t’approchant de lui, un sourire milieux sur le visage. Tu penches légèrement la tête sur le côté.  « un conseil, commencé à vous poser des questions sur votre job. Il en va de votre survie et de celle de votre fils »



___________________________________

BORN TO BE ASSASSIN  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Lun 8 Fév - 11:43


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !

Néron n'a jamais réellement était doué quand il s'agit de simplement parler. Néron est un homme d'action, il ne supporte pas de rester assit à rien faire, de discuter calmement, c'est comme ça, la violence rampe dans ses veines, elle a toujours été la, canaliser avec les années, mais jamais réellement partie, elle se cache, se dissimule, pour mieux éclater le moment venu. Néron retient un soupir, il n'arrive pas à réfléchir correctement, la douleur sourde dans son crâne et le tiraillement constant dans ses épaules. L'autre s'approche, Néron soutient son regard et se fait violence pour ne pas violemment dégager sa tête lorsqu'elle approche. « Et vous osez me parler d'honneur. Vous en avez-vous ? Pour s'attaquer à des gamins ? Les arrachés aux personnes qu'ils aiment, les torturés et les considéré comme des rats de laboratoire ? Vous appelez ça de l'honneur ? C'est sûr, il faut en avoir pour mettre une gamine de vingt-cinq ans dans le coma ! Lui prélever des organes, la découper au scalpel ou encore la suspendre au plafond comme si c'était un morceau de viande (…) Vous avez récolté ce que vous avez semé Erisson. » Entendre son nom dans la bouche d'une des partisante des mutants lui donne envie de vomir. Les yeux de Néron regardent dans le vague un cours moment, il sait qu'il a tort, qu'il est le fautif dans cette histoire, oui, il le sait très bien, mais que serais un homme s'il n'essayait pas de justifier ces tords. La liste énoncée par l'humaine lui retourne le cœur, bordel, il n'est qu'un agent de terrain.

L'évocation de Maxime lui fait relever la tête dans un réflexe beaucoup trop humain, mais il garde obstinément le silence, refuse de lui donner ce qu'elle veut, un autre signe de faiblesse, de quoi le provoquer à nouveau, de quoi faire pression. Un sourire arrogant se colle sur ses lèvres alors qu'il lui répond enfin. « C'est que notre prisonnier au sens de l'humour. Un conseil, commencé à vous poser des questions sur votre job. Il en va de votre survie et de celle de votre fils » Néron à envie de crier, il a envie de la faire taire, mais il ne dit rien, ne fait rien, il ne doit pas craquer, ne doit pas lui offrir cette victoire-la, oh, elle peut faire ce qu'elle veut, Néron a été entrainé à la torture, Néron a déjà subi une captivité et il a faillit ne jamais en revenir en plus d'en récolter une cicatrice absolument affreuse sur la hanche. « Parce que vous pensez sincèrement que je savais quoi que ce soit de ce qu'il se passait dans tous les laboratoires de Kanatrix ? » Un rire amer s'échappe de sa gorge. « Vous êtes bien naïve, mon job c'était de traquer les mutants, rien de plus. Vous pensez que je n'ai pas voulu me barrer loin quand j'ai pris conscience de ce qu'il se passait réellement ? Vous savez, l'ASG, on y entre, mais on en sort pas, vous devriez le savoir pourtant, vous êtes une fugitive. Il n'y a pas grande différence entre la mort et les caissons de stase. »



___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife

SOS : 143
ÂGE : 30 ans
CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
NATURE : humaine forever !
LOCALISATION : Washington DC

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Sasha Kurlienkov
keep watching world, dude

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Jeu 11 Fév - 21:02


Captured

like an animal

feat Néron

Parfois les gens ont cette fâcheuse tendance à se mettre des oeillères devant les yeux. Aveugle. Ils entendent et vois des choses, mais ne sont pas foutus d’agir en conséquence et Néron en était l’exemple même. Comment avait-il pu ignorer ce qu’ont leur faisaient subir ? N’avait-il donc pas entendu les cris, les hurlements de détresse de ces gamins qui n’aspiraient qu’à une chose, retrouvé la liberté ? «parce que vous pensez sincèrement que je savais quoi que ce soit de ce qu'il se passait dans tous les laboratoires de Kanatrix ? (…) Vous êtes bien naïve, mon job c'était de traquer les mutants, rien de plus. Vous pensez que je n'ai pas voulu me barrer loin quand j'ai pris conscience de ce qu'il se passait réellement ? Vous savez, l'ASG, on y entre, mais on n'en sort pas, vous devriez le savoir pourtant, vous êtes une fugitive. Il n'y a pas grande différence entre la mort et les caissons de stase. » un rire nerveux sort dans ses lèvres et au fur et à mesure de la conversation la jeune femme se raidit. Elle a envie de lui faire autant de mal qu’il a pu faire à ces gosses. Il fallait vraiment être con pour ne pas se rendre compte des atrocités qu’ont leur faisaient.

Allen avait la fâcheuse tendance à se vanter de ses découvertes, il aurait été tellement facile d’entendre, même des bruits de couloir, des rumeurs. Arrêtez de jouer au plus con avec moi Erisson, vous essayez simplement de vous donner bonne conscience. Ne me dîtes pas que les cris, les supplications, les hurlements de ces gosses ne vous ont pas un peu mis la puce à l’oreille ? Etes-vous à ce point ignare ? (…) Mais moi au moins j’ai eu le cran de me poser les bonnes questions et de partir sans me retourné. Et chaque jour qui passe je le regrette de moins en moins, si ça peu empêcher des mecs dans votre genre de s’en prendre à des gens innocents qui n’ont rien demandé !. »  Ignorant ou complètement stupide. Elle n’avait que l’embarras du choix, elle le regarde silencieuse, son visage fermer, neutre. Elle n’a pas l’intention de le laisser sans tiré à s’y bon compte, c’était bien trop facile. « Et bien… vous savez quoi ? » Elle se rapproche doucement, face à lui la lame finement aiguisée devant elle.  « Je vais vous montrer ce que ça fait » Lui murmure-t-elle soutenant son regard en signe de provocation. Et elle laisse la lame parcourir le long du torse de l’homme. Doucement, lentement le métal froid perce la peau. Elle ne retient aucune satisfaction de ce qu’elle est en train de faire, imperméable, froide. Elle a enfilé le masque du Camelia noir, la vengeresse noire. Et comme à chaque fois qu’elle doit faire ça, elle s’imagine être en présence des monstres qui ont tué ses parents, sa famille entière. Leurs corps déchiquetés, une mare de sang. Et puis sans crier gare elle plante la lame d’un coup sec dans la cuisse, évitant de justesse l’artère. Les yeux dans les yeux, elle continue à le fixer un sourire mielleux aux creux de ses lèvres. « Estimez-vous heureux que l'on veuille vous garder vivant, j’aurais très bien pu viser l’artère et vous vous seriez vidé de votre sang en quelques minutes et... de vous à moi, ça aurait été dommage de laisser votre fils orphelin. Encore une fois.»



___________________________________

BORN TO BE ASSASSIN  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Ven 12 Fév - 11:45


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !

En réalité, elle a raison, Néron se cherche des excuses. Des excuses minables, un peu comme lui, parce qu'il n'est pas capable d'assumer ce qu'il a fait subir à ces gosses, il n'est pas capable de se rendre compte des erreurs qu'il a pu faire, ou tout du moins, il ne veut pas les voir, il ne veut pas faire face à ses tords trop grands pour être pardonnés et trop nombreux pour être ignorés. Monstre. Il n'a pas besoin de pouvoir pour en être un, n'a pas besoin de ces modifications génétiques pour faire des choses horribles, impardonnables, il n'est qu'un lâche, minable, misérable petit humain sur cette terre.  « Arrêtez de jouer au plus con avec moi Erisson, vous essayez simplement de vous donner bonne conscience. Ne me dites pas que les cris, les supplications, les hurlements de ces gosses ne vous ont pas un peu mis la puce à l'oreille ? Etes-vous à ce point ignare ? (…) Mais moi au moins j'ai eu le cran de me poser les bonnes questions et de partir sans me retourner. Et chaque jour qui passe je le regrette de moins en moins, si ça peu empêcher des mecs dans votre genre de s'en prendre à des gens innocents qui n'ont rien demandé !. » Et pour une fois, il ne trouve rien à redire, parce qu'il n'a tout simplement rien à dire, ses lèvres se pincent légèrement et une nouvelle fois les regards s'affrontent, silencieusement. Néron n'a jamais réellement su manier les mots de toute manière. Ou tout du moins pas comme Narcisse sait le faire, pas avec autant de mordant, autant de violence et autant de sincérité que n'importe qui pourrait se laisser berner. Néron n'est pas comme ça. Et ne le sera sans doute jamais. « Et bien… vous savez quoi ? » Son regard devis lentement sur la lame aiguisée qu'elle tient dans la main, il retient un rire, cela ne lui fait pas peur. « Non, mais je suppose que vous allez me le dire. » La lame semble un minimum propre, alors quand on survit de justesse à une entaille d’une dizaine de centimètres faite avec un couteau rouillé, on peut survivre à une lame de ce genre. « Je vais vous montrer ce que ça fait »

Il soutient son regard et ne trésaille pas quand la lame froide parcourt de nouveau son torse avant de s'enfoncer lentement dans la peau. La douleur est là, il ne faut pas croire le contraire, mais Néron a déjà subi ce genre de choses que trop de fois dans sa vie. Alors, on peut dire qu'il y est presque habitué, à force. Un léger filet de sang s'écoule de la blessure et vient tracer son chemin sur sa peau. Sensation désagréable qui se trouve être celle du sang coulant lentement d'une blessure toute fraiche. Néron ne s'attendait cependant pas à ce que cette même lame se trouve quelques instants plus tard planté dans sa cuisse, ses lèvres s'entres-ouvrent et l'air se bloque dans sa gorge, le regard légèrement dans le vague un court moment, il retient le grognement de colère qui meurt dans sa gorge, ne lui donnera pas cette satisfaction.  « Estimez-vous heureux que l'on veuille vous garder vivant, j'aurais très bien pu viser l'artère et vous vous seriez vidé de votre sang en quelques minutes et... de vous à moi, cela aurait été dommage de laisser votre fils orphelin. Encore une fois.» Néron peut déjà sentir le liquide carmin s'infiltrer dans le tissus de son pantalon tandis qu'il reprend peu à peu ses esprits, laisse s'effacer cette douleur sourde. « Je suppose que je dois dire merci dans ce cas la ? » Il n'a pas perdu de son piquant, malgré sa posture clairement désavantageuse. « Vous essayez de me faire culpabiliser sur ce que j'ai fais mais vous faites la même chose, où est la morale dans tout cela ? »



___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife

SOS : 143
ÂGE : 30 ans
CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
NATURE : humaine forever !
LOCALISATION : Washington DC

CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP:
avatar
Sasha Kurlienkov
keep watching world, dude

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Dim 14 Fév - 0:04


Captured

like an animal

feat Néron

Elle soutient son regard, les yeux rivés dans les siens. L’envie de lui briser quelque chose se fait sentir. Elle avait lu en large et en travers, durant des jours les dossiers de tous les employés de l’ASG/ Kanatrix afin de se préparer à toute éventualité y compris celui de Néron Erisson et elle savait parfaitement de quoi il était capable.  Elle avait toujours détesté ce genre de type et encore plus lorsqu’elle avait eu vent des expériences, des choses que les agents de l’ASG devaient faire.

Elle était une tueuse à gages, pas une tortionnaire. Mais là, c’était différent. On avait faits du mal à ses gosses. Caesar lui avait rapidement expliqué l’état d’esprit des jumeaux dès lors qu’ils étaient sortie de cet enfer la première fois. À cette époque, ils n’avaient que seize ans et ils avaient été traumatiser. C’était un véritable miracle, qu’aujourd’hui ils se tiennent encore debout et réussissent à reprendre une vie normale, après les multiples épreuves par lesquels ils étaient passés. « Je suppose que je dois dire merci dans ce cas-là . (..) « Vous essayez de me faire culpabiliser sur ce que j'ai faits mais vos faites la même chose, où est la morale dans tout cela ?  » Elle n’avait pas envie de parler de morale, alors qu’il avait participé à l’enfermement de ces jeunes. Lorsqu’il s’agissait de vengeance, Sasha était passé maîtresse en la matière. Bon nombre de fois, elle eut l’occasion de montré de quoi elle était capable, lorsqu’elle était encore en Russie, au palais de son père. Elle n’apprécier pas que des types dans son genre se prennent prenne à des gosses alors, pour elle, dans ces cas-là il n’y avait plus de morale à suivre, plus de  « c’est bien, ou ce n’est pas bien » elle avait trop souffert dans son passé pour laisser passer ce genre de chose. On s’en prenait à des personnes sans défense, ont les humiliait, leurs privés de leurs droit et bien elle ripostait à sa façon.

 « quand on a affaire à des gens comme vous, il n'est plus question de morale, mais simplement de vengeance. Je l’avoue je ne suis peut-être pas objective à ce sujet. Mais encore une fois, tout ce qui arrive vous le méritez amplement. Vous avez participé et ce, même indirectement aux tortures de ces gosses. C’est VOUS qui les avez emmené dans cet enfer, alors ce n’est qu’un doux retour des choses. Ne pensez-vous pas ? » Elle s’éloigne doucement, le couteau entre ses mains, elle le dépose sur la table. Les photos du fils étalé devant elle, elle les pointent à tour de rôle avec la pointe de la lame. « Il me semble que votre fils a dans les seize ans non ?Les jumeaux n'étaient pas plus âgée que lui quand vous les avaient conduit à L'ASG. Imaginez un instant Allen s'acharner sur lui et le découper en petit morceau, simplement pour voir comment ses cellules se régénèrent et faire ça encore et encore, durant des heures. Pas d'anesthésiant, rien de tout ça. Nous on est entrainé pour la torture, mais ces gosses, non. Vous voulez voir à quoi ils ressemblaient quand ils sont sortie ? Voilà ! » Lui dit-elle tout en lui présentant les photos respective des visages, des corps meurtrie, abimé au scalpel, roué de coup. " Celui-là, Allen lui a fracassé un doigt lorsqu'il était en pleine mutation... Celle-là, Marah ils l'ont laissé attacher au plafond en compagnie d'un détraqué sexuel et d'Adler qui s'est tellement acharné sur elle, qu'elle n'arrive plus à sortir un seul mot. On les a forcé à se faire du mal, à ce retourné les uns contre les autres. Ils ne peuvent plus se regarder en face....Vous avez briser ces gamins ! "

Spoiler:
 


___________________________________

BORN TO BE ASSASSIN  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SOS : 1208
ÂGE : trente-neufs années gaspillées.
CÉLÉBRITÉ : michael -hot et sexy- fassbender.
NATURE : humain, pitoyable petit humain.
EMPLOI : militaire de carrière au sein de l'ASG, commando spécial, traque et rameute les mutants, boulot qu’il ne supporte plus.
LOCALISATION : quelque part ou ailleurs, cela n'a plus d'importance maintenant.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: disponible ✓
avatar
Néron Erisson
Néron - roi des nérissons

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar Dim 21 Fév - 19:25


captured like an animal
feat tout le monde - Néné va baver !


Sans doute qu'elle à raison, sans doute que Néron n'est qu'un monstre parmi un autre, un pion qui se contente de faire ce qu'on lui dit de faire, mais a-t-il réellement le choix de cette vie ? Non, bien sûr que non, penser le contraire reviendrait à se voiler totalement le visage, a fuir la triste vérité de ce monde. Néron sera sans doute le dernier à l'admettre, mais elle n'a pas totalement tord, il a simplement ruiné la vie de ses gosses, tout comme kanatrix ruine la sienne, ce n'est qu'un puéril jeu de vengeance, personne ne cherche à savoir pourquoi ces gosses là et pas d'autre, personne ne cherche à les aider, personne n'a jamais cherché à le faire. « quand on a affaire à des gens comme vous, il n'est plus question de morale, mais simplement de vengeance. Je l'avoue je ne suis peut-être pas objective à ce sujet. Mais encore une fois, tout ce qui arrive vous le méritez amplement. Vous avez participé et ce, même indirectement aux tortures de ces gosses. C'est VOUS qui les avez emmené dans cet enfer, alors ce n'est qu'un doux retour des choses. Ne pensez-vous pas ? » Le regarde de Néron se fixe sur la lame rougit de son propre sang, le même qui s'écoule lentement des blessures infligées pour sécher sur sa peau, laissant cette désagréable sensation sur le corps. Il refuse d'observer les photos de Maxime étalée sur la table, refuse de céder face à ce jeu. « Il me semble que votre fils a dans les seize ans non ? Les jumeaux n'étaient pas plus âgée que lui quand vous les avaient conduit à L'ASG. Imaginez un instant Allen s'acharner sur lui et le découper en petit morceau, simplement pour voir comment ses cellules se régénèrent et faire ça encore et encore, durant des heures. Pas d'anesthésiant, rien de tout ça. Nous on est entrainé pour la torture, mais ces gosses, non. Vous voulez voir à quoi ils ressemblaient quand ils sont sortie ? Voilà ! » Ils n'auraient jamais dû sortir, parce que personne n'aurait dû les aider à le faire. L'image d'Edwin face à lui hante les pensées de Néron, alors depuis le début c'était lui. Le fameux accident qui a permis aux jumeaux de s'en sortir une première fois, Néron voit clair à présent, il se rend compte que depuis le début, Edwin était impliqué dans tout cela, il se pince les lèvres, refuse obstinément de parler. « Celui-là, Allen lui a fracassé un doigt lorsqu'il était en pleine mutation... Celle-là, Marah ils l'ont laissé attacher au plafond en compagnie d'un détraqué sexuel et d'Adler qui s'est tellement acharné sur elle, qu'elle n'arrive plus à sortir un seul mot. On les a forcés à se faire du mal, à ce retourné les uns contre les autres. Ils ne peuvent plus se regarder en face....Vous avez brisé ces gamins ! » Il le sait. Ne le sait que trop bien, mais une fois encore il y a cette fierté, celle du soldat, celle de l'homme qui est certain de ses choix et de ses agissements, même si en réalité son esprit est facilement comparable à un dédale infini de questionnement. Il ne parlera plus, a assez usé de sa salive aujourd'hui, il n'a aucune idée de combien de temps tout ce manège va durer, une semaine, un mois, une année ? Néron ferme les yeux un cours moment, les images qui lui reviennent en tête, celle qu'il auxquelles il ne pensait plus jamais à avoir à faire et pourtant, le voilà de retour plusieurs années en arrière. Pour combien de temps ? Il ne sait pas.



FIN

HRP:
 


___________________________________

take me to church
And now, I need to know, if it's real love. Or is it just Madness keeping us afloat. And when I look back at all the crazy fights we had. It's like some kind of Madness was taking control.
And I have finally realized, I need to Love...

les plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t287-neron-i-ll-tell-you-my-sins-so-you-can-sharpen-your-knife
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar

Revenir en haut Aller en bas

captured like an animal - feat/libre à toute l'équipe de caesar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ○ Après une bonne torture, un bon bain. ¤ [Feat Libre]
» Trying something ∆ Feat Libre
» [Aide]Toute première équipe strat!
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker
» Douche ou pas douche ? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Archives :: Archives Rpgique :: Saison 2 :: Saison 2. Rp fini-