Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


archives Saison 1 et 2
 

Partagez|










Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Lun 18 Jan - 20:48


Open your eyes, you are free


Les yeux fermés, plonger dans un coma artificiel, la respiration étrangement calme, elle se trouve dans le laboratoire de génétique, allongé depuis trois jours déjà. Sortie de l’ASG grâce à l’équipe de Caesar. Elle était en mauvais état, ecchymoses, écorchures sur une bonne partie de son corps, une plaie assez importante sur le flanc droit, perte de plusieurs kilos, le teint blafard. Tout ça n'annoncer rien de bon. Elle était reliée à un moniteur depuis le début, après avoir failli y passer pour de bon.

FLASHBACK
Elle se trouvait dans ses bras enveloppé dans une couverture de fortune, recroquevillé sur elle même, les yeux mis-clos, elle était rester silencieuse durant tout le trajet. Les portes du camion s'ouvrirent alors que Roman s’était rendu compte que quelque chose cloché avec sa jumelle. Marah ne bougeait presque plus, ses lèvres venait de prendre une teinte violette, plutôt inquiétante. Sa tête contre le torse de son frère, elle semblait ne plus pouvoir respirer. Elle tenta de levé la tête vers son jumeau une dernière fois, la bouche grande ouverte comme si elle tentait de l'avertir de quelque chose. Alors son corps se mit à trembler, ses doigts s'agrippèrent avec force à la chemise de son jumeau. Le coeur battant, l’angoisse de la perdre de nouveau le jeune homme s'était précipité vers Beth, la généticienne du groupe. Elle était arrivée en courant, lui ordonnant de descendre Marah au sous-sol. Cami derrière eux suivit le mouvement préparant la « table » pour accueillir la jeune femme. Il l’avait déposé rapidement sur celle-ci, exécutant les premiers soins pour tenter de lui sauver la vie. Désormais, elle était entre la vie et la mort. Depuis la disparition de la brune, il avait réalisé que malgré ce qu’il avait pu dire autrefois, il tenait encore à elle et encore plus lorsqu'il avait réalisé qu'il était fort probable qu'il ne puisse jamais la revoir vivante.

La jeune femme s’était mise à convulser, son corps réagissait violemment aux différentes injections qu’elle avait pu avoir à Kanatrix. Il fallait l’avouer, elle avait tenu le temps qu’elle pouvait. Aucun contrôle sur son corps, elle s'était mise à cracher du sang. Ses muscles se raidirent aussitôt, manquant cruellement d’oxygène. Les autres s’affairent autour d’elle dans l’espoir de la sauver, Cami, Beth et même son frère. Marah, les yeux exorbité, les spasms se font de plus en plus violent alors qu'elle agrippe la manche de Roman dans un dernier élan d'espoir. Le coeur battant la chamade, elle semble vouloir dire quelque chose, mais rien ne sort. Elle va mourir, elle le sens. Quelques secondes s'écoulent, les convulsions semblent moins importantes, sa respiration se bloque, la bouche grande ouverte, elle n’arrive plus à respirer, son corps se cambre sur la table d'opération puis plus rien. Le visage dévasté, le bruit sonore du moniteur devient continu. Les personnes autour d’elles semblent sous le choc. Beth, recule ne sachant quoi dire, quoi faire. Pourtant, elle tente de se convaincre qu'elle a tout fait pour lui sauver la vie. Mais est-ce trop tard ?

Cami essaye d’éloigner Roman alors que Beth reste immobile, elle n'a jamais encore perdu quelqu'un. Les cris, hurlement de plainte. Ils réalisent à peine ce qui se passe. Caesar est derrière la vitre, la rage s’empare de lui. Il ordonne à Sasha de venir. Ils vont s’occuper du prisonnier. Mais Cami, ne veux pas abandonner. Il ne se voit pas vivre dans un monde ou elle ne s’y trouve pas. Tous redoute l’après, comment Roman réagira-t-il ? Surmontera-t-il la perte possible de sa soeur ? Et dans un dernier élan, complètement irréaliste, il attrape une seringue d’Adrénaline, bouscule Beth au passage et la plante dans la poitrine de la jeune femme. Quelques secondes passe, les plus longues de toutes leurs existences lorsque soudain, le coeur de la mutante se met à battre de nouveau. Alors il craque pour la première fois depuis longtemps et se laisse glisser contre l’armoire en métal derrière lui, soulager, épuiser. Il venait de la sauver.
.

FIN DU FLASHBACK (elle est sauve, pleurer pas)
 

Vêtue d’une blouse blanche, elle se mit à bouger ses paupières, faiblement. Un doigt, puis deux. Un vague gémissement sorti de ses lèvres, la bouche pâteuse, elle déglutit difficilement. Les yeux toujours clos, elle parvient à entendre des voix, ces voix, elle ne les reconnaît pas encore. Elle ne sait pas qu’elle se trouve en sécurité, entourée des gens qu’elle aime. Elle a juste conscience que des gens s’affairent autour d’elle. Sa tête, son corps lui font mal, ses muscles lui cri combien ils sont épuisés. Elle croit un instant s’être évanouie durant un énième interrogatoire. L’ASG, Allen. Elle ouvre doucement les yeux, l’odeur qui lui chatouille les narines n’est pas celle qu’elle a l’habitude de sentir. L’odeur de l’ammoniac a disparu. À la place, une odeur plus agréable qu’elle ne serait définir.

Les minutes passent et elle réussit finalement à bouger, à reprendre possession de son corps. Elle bouge son poignet, s’attendant à être entravé par des liens, mais non, elle fronce les sourcils et son coeur s’emballe, sa respiration s’accélère. Elle peut s’enfuir, en profiter. L’adrénaline monte alors elle se redresse, arrache les tuyaux qui la relient aux moniteurs, faisant un vacarme pas possible. Beth qui se trouvait de dos, se retourne et sursaute, Marah est effrayé, apeuré, prête à bondir sur tout ce qui bouge, l’instinct de survie probablement. « Marah calme toi… doucement…tu es en sécurité, tu es au QG de Caesar, c’est fini maintenant…» Beth tenté de la calmer, les deux mains en l’air pour lui montrer qu’elle ne lui veut aucun mal « Ils ne te feront plus aucun mal, on te le promet » mais Marah n’est pas dupe, alors elle s’empare du premier objet qui lui passe sous la main, un scalpel et le brandit devant elle, le coeur battant. Menaçant la généticienne. Mais aucun son ne sort de ses lèvres. Elle est perdue, apeurée. Marah tremble, les larmes montent et Beth ne peut qu’appeler de l’aide pour contenir la jeune femme devant-elle.  «  il y a quelqu’un ? Marah est réveillée et... (...) calme toi Marah, calme toi (...) ROMAN ta soeur est réveillée, il me faudrait de l’aide ET TOUT DE SUITE …


Mots : 1063

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Lun 18 Jan - 22:10

Oublier était impossible. Roman n'oublierait jamais. Ces souvenirs traumatiques avaient décidé de se greffer à sa mémoire de le faire souffrir petit à petit. Tous les sens étaient synonymes d'une douleur passée. Ce qu'il avait ressenti lors de son enfermement à Kanatrix était bien présent dans sa tête, et rien ne pourrait l'effacer. Mais désormais, une nouvelle douleur s'était ajoutée au lot, celle du corps torturé de Marah lorsqu'il avait enfin pu la retrouver. Roman avait pourtant fait l'effort de regarder le moins possible, de se concentrer sur les traits de son visage et de tout ce dont il se rappelait, à l'époque la plus heureuse de leur nouvelle où ils pensaient tous deux pouvoir vivre une vie normale. Ces visions s'évaporaient devant l'horreur des blessures extérieures, déjà très impressionnantes et poignantes. Elles hantaient Roman, qui pouvait les voir en fermant simplement les yeux. Il n'osait imaginer les dégâts intérieurs, qu'il allait falloir à nouveau patiemment réparer. Il ne pensait pas avoir la patience ou la force nécessaire pour y parvenir, il n'avait cependant pas le choix : abandonner Marah à son sort était inimaginable.
Roman avait passé davantage d'heures devant la télévision depuis l'opération que durant le reste de sa vie, ou peu s'en fout. Non, il n'y avait rien de passionnant à toutes les bêtises que diffusaient les chaînes américaines. Il était tout aussi indifférent face aux vendeurs du télé-achat proposant des produits dont il n'aurait jamais l'utilité que face à un film d'horreur ou à une chorale d'enfants d'une école perdue dans la cambrousse. Tout ce qui important était de changer de chaîne lorsque l'agacement commençait à le gagner. Roman pouvait désormais énoncer l'intégralité des programmes diffusés sur six chaînes différentes, et si la situation continuait ainsi, il finirait par les connaître toutes. Il y avait objectif plus noble dans la vie.
Roman avait tout simplement besoin d'images pour effacer celle de Marah de son esprit. L'inquiétude ne le quittait jamais, à part peut-être lorsqu'il dormait, et malgré très pressante d'utiliser son pouvoir, qui ne lui laissait aucun répit ces derniers temps, Roman vivait à vitesse normale en permanence. Son inactivité était le signe même qu'il allait très mal. Pas autant que Marah, cela dit, qui se trouvait toujours dans le coma. Lui qui ne faisait jamais usage de violence avec elle éprouvait la très forte envie de la frapper un peu pour provoquer une réaction indignée chez elle. Il suffisait de la voir allongée pour que cette envie lui passât.
Au moment d'une énième rediffusion d'une série à succès des années 70 que Roman ne connaissait même pas, il entendit du grabuge venant de la chambre de Marah. Immédiatement, Roman reprit vie. Il crut un bref instant que quelqu'un s'en était pris à sa sœur - réflexe protecteur venu de l'insécurité dans laquelle ils avaient trop longtemps été plongés - avant d'entendre la voix de Beth essayer de rassurer Marah. Beth s'occupait de celle-ci, puisque ses compétences médicales étaient largement meilleures que celles de Roman, mais elle avait dû faire face à une avalanche de question de la part de celui-ci. Toutefois, dans le cas présent, Beth semblait avoir besoin d'aide, et Roman tenait à être le premier à assister au réveil de sa sœur. Pas besoin de l'insistance de la généticienne pour se précipiter sans plus tarder dans la chambre. Elle est réveillée. Elle... n'est pas morte.
Comme le laissait entendre l'urgence présente dans la voix de Beth, la situation n'était pas au beau fixe dans la chambre. Roman n'était pas certain de ce qui s'était passé, mais il ne pensait pas que Beth pût avoir tenté de faire du mal à Marah. Alors pourquoi celle-ci brandissait-elle un scalpel, comme pour se protéger ? Puis il se souvint qu'elle devait être perturbée : elle avait été torturée pendant trop longtemps, n'avait peut-être pas de souvenir de son évasion, et se réveillait dans un environnement inconnu en compagnie d'une femme qui ne faisait pas partie de son entourage. Pas étonnant qu'elle réagisse mal. Elle n'avait pas suffisamment récupéré pour comprendre que le fait de ne pas être attachée et d'avoir des outils comme le scalpel à proximité signifiait qu'elle n'était plus en danger. Il y avait eu négligence de la part de Beth, pensa Roman, mais pour l'heure, rassurer Marah était prioritaire.
Il se mit bien en évidence, espérant ne pas voir les yeux de Marah rester insensibles à sa présence. Roman devait se convaincre qu'elle allait le reconnaître. Il calma sa respiration et dit de la voix la plus douce possible :

« Chut, Marah, calme-toi, je suis là. Tout va bien, tu es en sécurité à présent. »

Il répéta encore deux fois sa phrase, espérant que la répétition calmerait sa sœur. Tandis qu'il parlait, il s'approchait tout doucement d'elle pour ne pas l'effrayer. Il fit également signe à Beth de s'éloigner, et celle-ci se tint juste à l'entrée de la chambre, hors de portée de Marah mais assez proche pour pouvoir intervenir lorsque son tour serait venu. Contrairement à la généticienne, Roman pouvait éviter les coups de scalpel en un tour de main grâce à son pouvoir, même s'il préférait éviter de l'utiliser, ne sachant pas très bien comment Marah allait réagir. Il espérait que Kanatrix ne l'avait pas rendue folle - et il savait ce qu'elle était capable de faire. Il avait vu les résultats chez Axel. Il fallait du temps pour occasionner autant de dégâts, mais ils s'en étaient pris à une personne qu'ils avaient déjà torturée, sans doute plus fragile à leur influence néfaste.

« Lâche ça, s'il te plaît. » demanda-t-il tout aussi calmement, en essayant de ne pas faire trembler sa voix et de paraître confiant.

Impossible cependant de l'être complètement face à un phénomène qu'il ne comprenait pas du tout. Même Beth était incapable de prévoir les conséquences de l'emprisonnement sur sa patiente. Comment lui, un total béotien en la matière, aurait-il pu savoir ? Leur relation privilégiée semblait tout à coup si fragile, à la lueur du scalpel de Marah...
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Mar 19 Jan - 19:02


Open your eyes, you are free

Se réveiller dans un endroit totalement inconnu. La peur au ventre, les mains qui tremble. La fatigue encore présente. Elle était prête à bondir sur la première personne qui aurait eu le cran de s’avancer vers elle. Pour l’heure Beth semblait vouloir rester en retrait face à une Marah menaçante. À cet instant, on aurait pu croire que la jeune femme était sortie tout droit d’un asile. La respiration saccadée, les cheveux ébouriffés, les yeux rivée sur cette femme inconnue. Qui était-elle ? Lui voulait-elle du mal ? Non, elle ne supporterait plus un autre interrogatoire forcé, une énième torture. Elle ne survivrait pas.

Mais que devait-elle faire ? là ? maintenant ? Trop de questions se bousculent dans son esprit alors qu’elle arrive à peine à réfléchir. Perdue dans ses pensées, un courant d’air vient la surprendre. Là, devant elle, se tient désormais Roman, son frère. Elle sursaute à nouveau, l’arme bien en évidence. Personne ne l’approchera tant qu’elle n’en aura pas décidé autrement. Elle regarde de nouveau ce visage si familier et elle se sent encore un peu plus confuse. Elle secoue la tête, se mords la lèvre inférieure presque jusqu’au sang. Elle est tétanisée. Non, ils ne peuvent pas s’amuser à ça, manipulait encore et encore son esprit. Elle ne compte plus le nombre de fois où elle eut à faire à de telles illusions. Et si cette fois c’était différent  ? Mais comment pouvait-elle le savoir ?

Elle aime son frère de tout son coeur, pourtant instinctivement elle recule alors qu’il tente de la réconforter, de la convaincre que cette fois-ci, ce n’est pas un mirage, mais simplement lui. Son frère, qu’elle rêvait de revoir depuis un mois. L’attente insoutenable de le savoir dehors seul, en danger, mais elle hésite encore. Et si son esprit lui joué des tours ?  « chut, Marah, calmes-toi, je suis là. Tout va bien, tu es en sécurité à présent. » Il se met bien en évidence et fait signe à l’autre de se reculer. Son coeur s’accélère, un gémissement sort de ses lèvres. Comment savoir ? Il tente de répéter plusieurs sa phrase lorsqu’un bruit fracassant se fait entendre. Comme si quelqu’un venait de débouler les escaliers en vitesse. Marah sursaute, et s’affole encore une fois et se colle dos au mur à force de reculé.

Une troisième personne apparaît dans l’encadrement de la porte, le visage à la fois soulagé et inquiet. Son coeur rate un battement, Cami. Il s’avance doucement au niveau de Roman et tente à lui parler à son tour, de la calmer. Elle se sent une nouvelle fois pris au piège, trop de personnes sont là. Doit-elle  faire confiance à son instinct ? À ce qu’elle voit . Elle jette encore un regard à la blonde. Mais ne peux s’empêcher de déglutir. Son regard oscille entre les trois têtes. Elle ne sait plus ou elle en est. Elle essaye de parler, mais rien ne vient,seules ses lèvres bouges et les larmes coulent. Beth semble alors comprendre la détresse de la jeune femme et lui parle de nouveau  BETH - « Marah, tu es en sécurité ici, c’est fini ce cauchemar, je peux t’assurer tout va s’arranger »  CAMI - qu’est-ce qu’il lui ont fait… Murmure t-il plus pour lui que pour Roman alors qu’il croise le regard de son ex-fiancée. CAMI - « Marah, je t'assure que c'est nous, tu es à la maison (...) utilise ton pouvoir si ça peut te rassurer ! »

Ses pleurs redoublent alors qu'elle secoue la tête négativement. Si, seulement elle pouvait, mais elle n'en avait pas la force aussi bien mentalement que physiquement. Elle s'en sentait totalement incapable et tout aussi démunie. Toujours le scalpel à la main, elle ne semble pas vouloir lâcher son arme de fortune d’aussitôt, elle la cramponne comme si ça vie en dépendait. Elle avait beau vouloir y croire à toute cette histoire, au sauvetage mais la  peur de se retrouver une nouvelle fois à la merci de Klaminski et de Lucretia était encore bien plus forte. Les minutes passent alors qu’ils tentent de la convaincre mais rien, aucun déclic ne se fait chez la psionique. Son coeur s'emballe, elle panique, se plaque les mains sur le visage se coupant légèrement au passage le front. Les souvenirs lui reviennent petit à petit.

Anthelme, l’implant.  Alors instinctivement elle plaque l’autre main libre sur l’arrière de sa nuque et tâte du bout de ses doigts. Il n’y a rien, pas d’implant, tout semble lisse sous sa peau. Elle laisse tomber sa main et finalement, capitule. De toute façon ils étaient bien trop nombreux pour elle. Dans l’état où elle se trouvait elle n’aurait pas été en mesure de se défendre. Alors, encore hésitante elle s'avance tout doucement vers son "lit d'hôpital" et dépose le scalpel devant elle et reste tête blesser en pleurant. « BETH - Roman, il va falloir lui faire passer un scanner maintenant qu'elle est réveillée. » et doucement elle se tourne vers la jeune femme « BETH - Marah veux-tu t'allonger s'il te plaît ? L'appareil qui est juste là va faire le boulot, c'est juste une question de quelques secondes » scanner ? le déclic se fait, les souvenirs continuent d'affluer. Marah secoue une nouvelle fois la tête, le coeur serré. Les larmes roulent sur son visage. Elle se souvient.

Elle avait des choses à cacher, un regard timide vers Cami, qui réalise soudain que les choses allaient devenir encore bien plus compliqué. CAMI- Il était là c'est ça ? C'est lui qui t'a mis dans cet état ? Réponds !? Il tente de reprendre son calme et montre du doigts Roman « Je t’avais dit de le lui dire Marah... ça te ronges de l'intérieur depuis des années, à tout vouloir garder pour toi ! Elle se rend compte que tout s'effondre encore un peu plus autour d'elle alors elle finit de glisser le long du mur, recroquevillé sur elle-même et pleure, sans pouvoir s’arrêter…Elle avait tout perdu.

Spoiler:
 


Mots : 1015

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Sam 23 Jan - 19:53

Rien ne se passa comme prévu : Marah ne se calmait pas et n'avait pas l'air de comprendre ce que Roman lui disait, ce qui ne n'était pas bon signe. Le jeune homme ne savait pas s'il devait s'en inquiéter ou secouer Marah dans l'espoir complètement futile de la faire revenir à elle-même. Il pencha pour une troisième solution, l'agacement le plus profond, lorsqu'il entendit quelqu'un arriver par l'escalier. Quelqu'un qui s'avéra être Cami. Roman n'avait pas besoin de lui et avait bien envie de lui dire de se barrer vite fait, mais il ne pouvait pas crier cela devant tout le monde sans passer pour un égoïste. Il ne détestait pas Cami pourtant, mais il n'aimait pas vraiment le voir tourner autour de sa sœur, comme c'était le cas actuellement. Qui plus est, il était persuadé que Marah serait mieux avec lui uniquement, et Beth à portée de voix au cas où Marah avait besoin de soins médicaux particuliers. Rien de plus. Ce n'était cependant pas le moment d'exprimer sa désapprobation, qui n'aurait pas été bien reçue par les autres.
D'autant plus que ces autres se mirent à essayer de rassurer Marah à son tour, ce que Roman ne vit pas d'un bon œil. L'intention était louable, mais ils étaient trop nombreux dans la chambre, désormais : Marah se sentirait prise au piège ainsi. Elle pouvait faire une crise de claustrophobie si elle se sentait trop vulnérable – voire même une crise d'angoisse, si les dommages de la torture étaient sévères. Beth était gentille, mais elle n'était pas aussi proche de la jeune femme que Roman, quant à Cami... autant dire que Roman n'avait pas envie de le voir réconforter Marah. Pour qu'elle lui tombe encore dans les bras et que ça se finisse en drame, comme la dernière fois ? Non merci, il préférait éviter. Un peu agacé d'être mis de côté, il se dit qu'il ferait mieux de ne rien rajouter, pour ne pas perturber davantage sa sœur.
Et voici que celle-ci pleurait de plus belle. Roman faillit lever les yeux au ciel, mais puisqu'il regardait Marah, il savait que cette réaction n'était pas appropriée. Voilà, il le savait, cette rencontre tournait au drame, et bien sûr, personne n'avait songé à le consulter, alors qu'il était le plus proche parent de la victime. Marah semblait s'enfoncer de plus en plus dans sa douleur, et Roman était à deux doigts de tenir l'ex de sa sœur pour responsable du désastre. Il réussit d'une façon ou d'une autre à conserver son calme, et fit signe aux autres de ne plus rien dire, par peur de la perturber.
Marah finit par se calmer. La main qu'elle avait passée sur sa nuque l'y aida peut-être, car elle avait sans doute remarqué l'absence de l'implant. Cela l'aida à faire confiance aux personnes qui l'entourait. Lorsqu'elle abandonna son arme de fortune, Roman jeta un regard aux autres, signifiant sans doute vous voyez, je vous l'avais dit avant de s'approcher doucement. Beth proposa de faire passer un scanner à Marah et celui-ci approuva d'un hochement de tête. Beth faisait ce qu'elle pensait être nécessaire, cela lui convenait. En revanche, si ce cher Cami pouvait les laisser tranquilles, tous les deux, il lui en serait reconnaissant.
Sans qu'il sut pourquoi, le scanner incita Marah à se recroqueviller davantage, comme s'il évoquait un mauvais souvenir. Lui avaient-ils fait quelque chose avec un scanner ? Avait-elle développé une peur des appareils médicaux lors de son incarcération ? Roman s'apprêtait à s'avancer vers elle lorsque Cami, toujours aussi agaçant, prit la parole. Énervé, celui-ci accusa un homme que Roman ne connaissait pas et dont apparemment il n'avait jamais été informé de l'existence. Le coup était dur à avaler, car Roman pouvait imaginer le pire. Savoir qu'un homme s'en était pris à sa sœur alors qu'il ne le savait pas remettait en cause l'image de frère protecteur qu'il se faisait de lui. Surtout si Marah avait mis au courant Cami.
Chassant l'angoisse qui lui tordait le cœur, Roman préféra ne pas faire de reproches à Marah – il avait déjà du mal à en faire lorsque sa sœur était en pleine forme, alors lorsqu'elle était au plus bas, ce n'était pas la peine d'y penser. En revanche, il avait une cible toute trouvée pour recevoir sa frustration. Se tournant vers Cami, qui semblait près de partir réduire en miettes le « il » en question, il prononça des paroles qu'il ne pensait pas exactement mais qui lui faisait du bien.

« Non mais arrête de l'agresser comme ça, tu as vu ce que ça lui fait ? dit-il en essayant de rester le plus calme possible. Si c'est pour la traumatiser, tu peux partir, sinon, fais un effort pour garder pour toi ce que tu penses, compris ? »

Et il espérait sincèrement que Cami allait choisir de se calmer ailleurs, mais Roman se doutait qu'il y avait peu de chances que ça arrive. Ignorant ensuite royalement l'ex de sa sœur, le jeune homme s'accroupit face à Marah, dont il caressa tout doucement les cheveux.

« Allez, Marah, lui souffla-t-il. Le pire est passé. Laisse Beth te faire passer un scanner, c'est pour ton bien. Et on discutera après, d'accord ? » ajouta-t-il en insistant bien sur le dernier mot, à l'intention d'une personne en particulier.
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Dim 24 Jan - 21:43


Open your eyes, you are free

Assise à même le sol, les genoux ramenés vers son buste. Recroquevillé sur elle-même, la jeune femme pleurée toujours. Les souvenirs qui remonte peu à peu à la surface, lui font encore plus mal. ROMAN - « non mais arrête de l'agresser comme ça, tu as vu ce que ça lui fait ? dit-il en essayant de rester le plus calme possible.  « si c'est pour la traumatiser, tu peux partir, sinon, fais un effort pour garder pour toi ce que tu penses, compris ? » Les paroles des deux hommes étaient comparables à un bruit sourd, comme des paroles en échos.  Se déconnectant de la réalité une nouvelle fois, Marah laisse son esprit partir ailleurs, l'espace de quelques secondes, les souvenirs lui reviennent violemment et elle ne peut s’empêcher de prendre son visage entre ses mains. Son coeur bat la chamade, sentiment de vide, un trou béant dans sa poitrine. Elle est dévastée, ne sait plus quoi faire. Si seulement elle arrivait à parler, à prononcer ne serait-ce que quelques mots, mais elle en était incapable, quelque chose en elle était bloqué, aucun son n’ose sortir d’entre ses lèvres « Anthelme Essaye t-elle de dire alors que le souvenir de Lucrétia tuant Anthelme sous ses yeux revient et elle pleure encore un peu plus, mais ce sont uniquement ses lèvres qui bouge et elle se met à paniquer. Comme lorsqu’ils avaient essayé de la questionner sur cette clé USB et qu’elle avait été incapable de répondre tant elle était épuisé. CAMI « Passe tes nerfs sur quelqu’un d’autre Ro'. Ta soeur est traumatisée depuis l’âge de seize ans, tu n’as même pas idée de ce qu’elle garde au fond d’elle depuis tout ce temps et moi je le sais. Cami venait de marquer un point, mais ça, Roman l’ignorer. À l'époque, la jeune femme avait préféré ne pas partager ses tourments avec son frère, elle avait estimé qu’il avait assez de mal a géré sa propre douleur. Elle l'avait vu, elle l'avait ressentie. C'était même dur pour elle, de gérer sa douleur à lui, en plus de la sienne. Elle avait dû faire un effort considérable pour ne pas devenir folle. CAMI - alors navré que ça te dérange Roman mais je reste. Je tiens à elle, tout comme toi ! » Il venait de lui dire ça d’une traite et le plus sérieusement du monde. Il voulait rester près d’elle, et n’avait qu’une envie la prendre dans ses bras, mais pour l’heure, ce n’était peut-être pas la meilleure des solutions vues dans l’état que la jeune femme se trouvait.

Roman s’avance doucement, s’accroupit à son niveau, laissant un Cami perplexe devant le tableau. « Allez, Marah lui souffle-t-il passant une main dans les cheveux de la jeune femme, alors qu'instinctivement, la brune se recroqueville encore un peu plus, serrant ses genoux contre elle. Elle tourne la tête esquivant tant bien que mal ce contact. Contact qui lui rappelle tant de mauvais souvenir de Kanatrix. Klaminksi qui pause ses mains sur elle et lucrétia qui s'acharne sur son esprit. Marah frissonne. Elle ne supporte plus qu’on la touche, qu’on l’effleure ne serait-ce qu’un instant. La peur s’empare d’elle. La brune se recule pour s’éloigner ne serait-ce que de quelques centimètres. Elle ferme les yeux et se met à trembler de la tête aux pieds. Elle est consciente que c’est ridicule. Que Roman ne lui ferait aucun mal, mais c’est plus fort qu’elle. Les larmes coulent de nouveau alors qu’il tente de la rassurée du mieux qu’il peut. le pire est passé. Laisse Beth te faire passer un scanner, c'est pour ton bien. Et on discutera après, d'accord ? » Elle tourne la tête lentement vers lui, faisant un effort surhumain, alors qu’elle n’a qu’une chose en tête : s’éloigner de tout ce monde. Elle croise les yeux de son frère, voilà quelque chose qui éveille en elle un sentiment de sécurité. Elle tente de prendre sur elle, laissant échapper de petit souffle saccadé. Elle se mord la lèvre. Il faut qu’elle se concentre sur sa voie à lui. Elle doit ce calmé, elle en est consciente, elle tente de se raisonner, de se persuader que tout était fini, qu’elle est saine et sauve mais il lui faudra bien plus que quelques secondes pour arriver à surmonter cette épreuve. Elle allait devoir tout recommencer, depuis le début. Un retour a la case départ dont elle se serait bien passé.

Elle tente une nouvelle fois de parler, ouvre la bouche et se replie de nouveau sur elle-même voyante bien que ses efforts ne servent à rien. Beth se met à parler, alors Marah lève les yeux vers elle encore brouillé par ses larmes.  « BETH - Marah, c’est provisoire, ne t’inquiète pas, tu vas retrouver la parole, tout va bien, il te faut juste du temps, vient maintenant, il faut que je t’examine, on ne sait pas ce qu’ils t’ont injecté. » Lui dit-elle alors que Marah hésite et regarde son frère quelques secondes avant de fondre en larmes dans les bras de son frère. Elle devait se faire à l’idée qu’il allait finalement savoir ce qu’on lui avait fait, il y a de cela plus de dix ans.

Elle se leva tant bien que mal, se laissant guider par Beth qui resta aux côtés d’elle, évitant soigneusement de la toucher mais l’aidant du mieux qu’elle pouvait. La jeune femme avait du mal à tenir debout, si bien qu’elle s’était agrippé au bras de son frère et s’installa finalement sur le lit. Beth s’éloigna et enclencha le scanner, une légère lumière parcourue le long du corps de la jeune femme qui continuer de pleurer silencieusement. Les nerf lâchées, elle devait évacuer tout le stress qu’elle avait accumulé le temps de sa captivité. BETH- ce n'est pas vrai… ils ont osé Laissa t-elle échapper alors que la généticienne avait le nez plongé sur son écran. - Cami… Roman… pouvez-vous venir s’il vous plaît ? finit-elle par dire, alors que petit à petit son visage se décomposa au fur et à mesure qu’elle regardait l’écran.Marah, tourne la tête. Des milliers de questions lui traversent l’esprit, alors qu’elle rencontre le regard de son ex-fiancé qui venait de rejoindre Beth. Ils étaient inquiets, ça se voyait. Mais que se passait-il ? Le coeur qui s’emballe, la panique qui l’envahie. Que se passait-il ? CAMI - Roman… vient voir s’il te plaît…



Mots : 1090

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Mar 26 Jan - 22:00

Roman ne comprenait pas vraiment ce que Cami essayait de lui dire, et la vexation d'avoir été apparemment tenu à l'écart d'une information importante y était sans doute pour quelque chose. C'était évident que Marah avait été traumatisée quand elle avait seize ans, tout le monde aurait pu le dire, et Roman se doutait bien qu'elle ne pouvait mettre de mots ou exprimer par le regard, des choses qu'elle hésitait peut-être à lui dire. Mais ce ne pouvait être rien d'important. Et bien sûr, il n'appréciait pas non plus Cami lui mettre en face l'égoïsme et la jalousie dont il faisait preuve en passant ses nerfs sur lui. À croire que Cami ne pouvait pas réellement comprendre qu'il s'inquiétait surtout pour Marah, pensait Roman.
Pourtant, toute cette rage et cette haine s'évanouirent lorsque Marah sembla se dérober à son contact – non, elle se dérobait vraiment. Roman sentit son cœur faire une chute vertigineuse dans son torse alors qu'il se demandait encore s'il devait réessayer ou abandonner. La première solution reviendrait à torturer Marah d'une façon ou d'une autre, ce qu'il ne désirait pas, quant à la deuxième, ce serait avouer son échec, son incapacité à être proche d'elle. À cet instant précis, Roman avait l'impression d'être dépossédé de son statut de frère jumeau, rejeté par celle dont il était le plus proche. Leur relation ne serait sans doute plus jamais pareille : il continuerait bien sûr toujours à la protéger et à veiller sur elle, mais Marah lui donnait l'impression de ne pas avoir besoin de lui, à cet instant précis. De vouloir rester seule, à broyer du noir, plutôt que de partager son tourment avec quiconque. C'était le côté négatif de leur réaction, cette volonté de vouloir préserver l'autre à tout prix.
Mais également le point positif, car Roman crut discerner une lueur de confiance au fond de ses yeux lorsqu'elle se força à le regarder. Par ce geste, elle lui prouvait que tout n'était pas perdu, qu'ils pouvaient, si ce n'est retrouver leur situation antérieure, du moins recoller certains morceaux. Désirant briser le silence intenable entre eux, Marah tenta de prendre la parole, mais pas un mot ne réussit à franchir ses lèvres. Dans le dos de Roman, Beth expliqua qu'il était normal qu'elle ne puisse pas parler tout de suite à cause du traumatisme, qu'elle y arriverait à nouveau bientôt. Roman ne pensait pas du tout que c'était normal, mais il n'allait pas forcer sa sœur à parler pour prouver qu'il avait raison.
Brusquement, sans raison apparente, Marah lui tomba dans les bras, toujours en pleurs, et Roman ne sut pas s'il pouvait se perdre de la serrer à son tour, malgré la confiance qu'elle lui faisait ainsi. Il se fit le plus discret possible, mais présent, pour bien montrer qu'il ne l'abandonnait pas. Il ne voulait pas parler alors qu'elle en était incapable, et décida donc de garder le silence, afin de partager avec elle un peu de la douleur qu'elle ressentait. Et puis, ils n'avaient pas toujours eu besoin de mots pour se parler.
La crise passée, Roman dut aider Marah à se lever et à se diriger vers le scanner. Il la sentait si fragile à ses côtés que ça lui brisait le cœur. Il ne voulut pas s'éloigner, car elle passait son temps à bouger, mais évita de rester trop près d'elle. Il se sentait à nouveau inutile et pensait que seule sa présence pouvait la rassurer, même si cela ne semblait pas être le cas. Il attendait les résultats avec anxiété, et ne fut pas heureux d'entendre l'air paniqué de Beth les appelant à venir voir, ni celui de Cami qui faisait de même. Comment pouvaient-ils imaginer un seul instant qu'il avait envie de voir ? Prenant son courage à deux mains, Roman commença par adresser un long regard à sa sœur destiné à la rassurer, avant de se diriger presque les yeux fermés vers l'écran où ses deux comparses se tenaient debout, à l'attendre pour partager leur triste sort.
Pour ne pas affoler Marah, Roman fit semblant de ne pas comprendre ce que l'image renvoyait, mais c'en serait une autre qu'il aurait du mal à effacer de son cerveau. Non, il ne voulait pas voir. Pas cela. Alors, plutôt que d'accepter la triste et pourtant incontestable réalité, il sortit la première excuse qui lui vint à l'esprit :

« Le scanner est faux, elle n'a pas arrêté de bouger, on peut pas faire confiance à l'image. »

Mais il savait très bien que, mouvements ou pas, on ne pouvait faire mentir en rendant flou des images d'une telle horreur. Roman était seulement trop choqué pour accepter le fait que l'état de santé de sa sœur était bien plus catastrophique que ce qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Jeu 28 Jan - 17:10


Open your eyes, you are free

Allongée dans son lit, elle avait cessé de bouger, fixant le plafond de ses yeux humides. Le coeur encore battant, elle essaye de ce calmé, de se rendre à l’évidence qu’elle était sortie enfin de ce cauchemar, mais il était certains qu’il était encore trop tôt pour ça, elle venait à peine d’émerger. Il allait falloir qu’elle reprenne ses repères, qu’elle retrouve son pouvoir. Et qu’elle trouve sans doute le courage de pardonner à Charlie pour ce qu’elle lui avait subi. Mais en serait-elle capable ? Arrivera-t-elle à faire de nouveau confiance à ses amis ? À affronter la « perte » d’Anthelme ? Elle avait peur, peur de l’avenir, de la suite des évènements.

« le scanner est faux, elle n'a pas arrêté de bouger, on ne peut pas faire confiance à l'image. » Beth le regarde d’un air triste, alors que Cami fait de même. Silencieux face à la détresse du jeune homme, les deux jeunes gens essayent de réconforter le jumeau comme ils peuvent. Voir un de ses proches demeuré dans une détresse émotionnel et physique en était bouleversant, alors plutôt que d’affronter la situation, il était dans le déni. N’importe qui aurait adopté ce comportement en voyant ce qu’avait traversé Marah, c’était indescriptible, aucun mot ne pouvait décrire tant la souffrance de la jeune femme était grand. Le déni dans ce cas-là,  était alors la chose la plus facile, mais peut-être pas la meilleure solution pensa la généticienne. Beth n’avait pas connaissance de ce qu’avait vécu la jeune femme, mais il était certains que Marah allait avoir besoin de temps pour pouvoir espérait reprendre le dessus sur ses peurs, reprendre une vie normale. Même s'il est fort probable qu’elle ne pourra jamais oublier.

BETH : Roman, il faut se rendre à l’évidence. Regarde… Les images ne mentent pas. Je suis désolé sincèrement. On fera tout pour qu’elle aille mieux rapidement. Elle le regardait droit dans les yeux, confiante, elle espérait lui avoir remonté le moral. Ou du moins, le soulagé quelque peu.  « pour l'instant, elle a juste besoin de toi, de vous deux alors ce n’est pas le moment de vous chamailler. Marah doit passer en priorité » Dit-elle en fixant à tour de rôle les deux garçons.  « Marah peut très bien vivre avec un seul rein, il faudra juste être un peu plus vigilant avec sa santé »

Cami quant à lui  était resté silencieux, les yeux rivés inlassablement sur l’écran, la pilule avait du mal à passer. À la sortie de Kanatrix, il avait rapidement examiné Marah dans le camion, il avait reconnu de suite le style de cicatrice qu’elle arborait. Mais il n’avait rien dit à Roman, préférant éviter d’aborder ce sujet. Et Beth venait finalement de confirmer ce qu’il pensait. Mais si seulement il n’y avait eu que ça… Il ferme les yeux l’espace d’un instant. Dure réalité. Les souvenirs remontent peu à peu à la surface. Le jour où Marah s’était pointé à son appart en pleurant à chaudes larmes et qu’elle lui apprenait ce qu’Allen lui avait fait. Qu’elle ne pourrait jamais lui « donner » un enfant. Qu’elle était désolée. Puis la dépression de la jeune femme. Se pleure, ses cauchemars. Comment il avait dû prendre sur lui et gérer cette situation. Il baisse à son tour les yeux de l’écran. Il voulait tout dire à Roman. Ce n’est que lorsqu’il croise de nouveau le regard de son ex-fiancée qu’il eut un pincement au coeur, se rappelant de la promesse qu’il lui avait faite. Alors il se ravise. Mais comme dans toute histoire les secrets ont tendance à faire surface lorsqu’on s’y attend le moins et Beth mis le grappin sur un des petits secrets de Marah, au grand désespoir du garçon.

BETH - Il y autre chose, une cicatrice là, regardait dit-elle en pointant du doigt l’image du scanner de la brune  « - mais elle m'a l'air ancienne, attendez, seigneur Marah ils t'ont... » La phrase de Beth en suspend, qui regarde la patiente pendant un instant alors que Cami tourne subitement la tête vers Beth, la suppliant de ne pas continuer sa phrase, pourtant c’était probablement déjà trop tard. Marah c’était redresser, bouleversé et secoué la tête. Cami s’en rendit rapidement compte et vint la rejoindre, la prenant dans ses bras.

CAMI «  ça va aller je suis là, on va surmonter ça ensemble Marah » Lui souffla-t-il à l’oreille, alors que les pleure de la jeune femme redoublèrent.  « Il faut lui dire… tout lui dire, tu m’entends ? tout ce qu’ils t’ont fait Roman doit le savoir ! » Elle continuait de secouer la tête inlassablement, le suppliant à son tour de ne rien dire, mais il ne l'écoutait pas, tourné à présent vers Roman il s'apprêtait à tout lui dire.  « Marah te la cacher parce qu'elle te savait encore "bouleverser" par l'ASG, Kanatrix. En fait, elle a toujours su que tu lui mentais sur les séquelles laisser par les tortures. Alors elle n'a rien dit, elle a préféré garder ses problèmes pour elle pour te préserver. » Il marque une pause, alors que la jeune femme avait la tête baisser, regarder le sol. Le coeur meurtri, abimé, vide. Épuisé. Il prit une grande inspiration et fit face au frère de la jeune femme « Roman…quand Toi et Marah étaient retenu captif la première fois. Il s’est passé des choses, dont elle ne t’a pas parlé. Allen à… Il baisse subitement la tête, se mordant l’intérieur de la joue. Comment pouvait-il espérait que Roman le prenne bien ?  «  … a fait en sorte qu’elle ne puisse pas avoir d’enfant. Mais… » Il prit une nouvelle inspiration, relevant la tête  « ce n’est pas tout …»




Mots : 984 - tu me dis si ça te vas :p

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Lun 1 Fév - 21:44

Ce sentiment d'être égoïste ne quittait plus Roman et lui faisait ressentir une culpabilité pourtant injuste. Il n'y était pour rien dans ce qui était arrivé à sa sœur, n'y pouvait rien si elle avait fini dans un état lamentable, n'avait rien à se reprocher. Plus facile à dire qu'à faire lorsqu'il avait le sentiment de l'avoir abandonnée ce jour-là - même si Roman savait qu'il y serait passé s'il était resté - et qu'il n'avait pas été là quand elle avait eu besoin de lui. C'est pourquoi cette façon que les autres avaient de vouloir le responsabiliser, de légitimement faire passer la souffrance avant la sienne, ne faisait qu'accroître le point de cette culpabilité. Il allait étouffer à cause d'elle.
Non, les images ne mentaient pas, comme pour une nouvelle fois accabler Roman et lui reprocher de ne pas vouloir voir la réalité en face. Est-ce que tout serait aurait pu être évité ? En évitant d'impliquer Marah dans l'aventure, en venant à sa rescousse plus tôt, ou n'importe comment. En se comportant comme le frère qu'il devait être, plutôt que l'abominable petit toutou qui aboie lorsqu'on touche à ses précieux jouets. L'image était dure, mais Roman pensait la méritait parfaitement, et mille autres pires encore. Avait-il vraiment le droit d'accabler à ce point Kanatrix alors qu'il les avait laissés faire ? Ne pas agir, d'une certaine manière, n'était-ce pas cautionner leurs actions ?
Égoïste.
Il ne s'était même pas excusé lorsqu'elle avait repris conscience. Roman aurait dû le faire, trouver un moyen de se racheter aux yeux de sa sœur, mais allez savoir pourquoi, ce n'était pas ce qui lui était passé par la tête. Le désir égoïste - encore ce mot, décidément - de la retrouver et d'expulser les autres de la chambre avait joué et dominé toutes ses émotions. La détresse de sa sœur lorsqu'elle s'était réveillée et n'avait osé croire qu'elle était en sécurité, l'avait poussé à vouloir jouer les héros en la réconfortant. Le héros qu'il n'était pas vraiment, dont il n'avait que brièvement endossé le rôle lors du sauvetage pour mieux se rendre compte ensuite du dépouillement dans lequel il se trouvait sans Marah.
Égoïste, toujours.
Cami semblait vouloir communiquer avec Marah, échangeant entre eux un secret d'ancien couple que Roman ne voulait pas voir, tandis que Beth tentait d'attirer son attention sur une blessure plus ancienne, que Roman ne voulait pas voir non plus. Il ne désirait pas contempler l'étendue des blessures de sa sœur, et à ce stade, cela ne le dérangeait plus d'être traité d'égoïste, il se l'était approprié. Beth et Cami étaient si gentils, si prévenants, alors qu'eux aussi devaient être morts d'inquiétude, alors pourquoi lui n'était pas capable de se calmer comme eux ? Pourquoi prendre le rôle du méchant frère plutôt que d'essayer d'arranger la situation ? Roman était embêté par le mutisme de Marah, qui ne lui permettait pas de lui pardonner. Il est vrai que Marah était encore trop choquée pour y penser, et c'est sans doute ce choc qui expliquait que Roman était incapable de lire ses intentions et pensées.
Tiré de ses pensées par Cami, qui lui révélait un secret, Roman ne trouva guère de réconfort dans les minutes qui suivaient. En soi, le fait que Marah ne puisse pas avoir d'enfants ne paraissait pas aussi monstrueux que la façon dont son bourreau avait dû s'y prendre pour y arriver. Mais Roman comprenait que parler du résultat était bien plus acceptable que de décrire le processus, aussi verrouilla-t-il soigneusement son imagination. Le coup, une nouvelle fois, était dur, et il se demandait bien pourquoi Marah lui avait caché une information pareille. Est-ce qu'elle se sentait atteinte dans sa féminité et n'osait pas affronter son regard s'il savait ? Ce ne pouvait être pour le protéger d'un danger qui ne le concernait pas. C'était quelque chose qui ne concernait qu'elle.
Mais d'après Cami, ce n'était que le début des informations qu'il retenait, et Roman pensa que ce garçon était tout sauf délicat avec lui. Pourquoi attendre exactement ce moment critique pour lui faire toutes ces révélations alors qu'il était évident qu'il ne les supportait pas ? Pourquoi ne pas attendre un moment où il irait mieux, où Marah surtout irait mieux, et où il pourrait entendre la vérité de la bouche de la principale concernée ? Roman ne pensait pas Cami mesquin au point de vouloir le mettre dos au mur dans une situation pareille, mais il était évident que celui-ci manquait de tact. Roman n'avait rien demandé, et s'il avait été ignorant d'une vérité pendant des années, il pouvait bien le supporter quelques jours encore.

« Attends un petite minute, répondit Roman. Je sais pas si tu te rends compte que je suis très en colère et que je risque bien d'exploser le scanner pour pouvoir passer mes nerfs, mais si c'est pas le cas, il va falloir te rendre à l'évidence : je suis pas prêt pour cela. Tu peux pas tout me révéler de but en blanc alors que la seule chose que je désire au monde, c'est reprendre contact avec une sœur que j'ai perdue pendant un bon mois. Je peux supporter les révélations plus tard. Pas devant Marah, en tout cas. »

Roman s'efforça de retrouver son calme. À présent qu'il disait haut et fort ce qu'il avait sur le cœur, il se sentait déjà un petit mieux, mais pas assez pour être le Roman habituel, détendu et souriant. L'envie d'écrabouiller le scanner ne lui était pas passée, mais il se retenait encore très bien de le faire, dans la mesure où Marah s'en trouvait bien trop proche. Et qu'il n'était pas certain de ce qui lui arriverait s'il le faisait. Caesar n'aurait peut-être pas la cruauté de l'expulser, mais s'il estimait que le jeune homme avait besoin d'être recadré, il ferait le nécessaire, car il ne pouvait se permettre de laisser une bombe à retardement ruiner l'ambiance dans son camp.

« Je suis à deux doigts de me barrer et d'abandonner Marah à son sort, avoua-t-il enfin à contrecœur. Et pas parce que je ne l'aime pas, mais parce que je ne supporte pas cette situation. Alors s'il te plaît, ne m'oblige pas à la trahir en me mettant hors de moi, d'accord ? »

Mais Roman parlait d'un ton agressif, comme s'il reprochait à Cami d'être responsable de son mauvais comportement depuis le réveil de Marah. Pas sûr que son intervention allait être bien accueillie par les autres.
Revenir en haut Aller en bas

SOS : 3029
ÂGE : vingt-cinq ans
CÉLÉBRITÉ : Elizabeth Olsen
NATURE : Pass-mental/psionique
EMPLOI : étudiante, fugitive de Kanatrix Corporation
LOCALISATION : Washington D.C avec Roman
POUVOIR(S) : Nouvelle mutation : EN COURS
Marah possède le pouvoir d'altérer la perception visuelle (manipulation mentale) en exerçant un contrôle mental sur une/des personnes visées.
Elle peut entrer également une fois dans la tête de la personne :
- modifier leurs émotions : les amplifier comme les « calmés » le contact physique l'aide, mais n'est pas nécessaire.
- Elle peut se "connecter" à la personne, ne faire plus qu'un et lui faire ressentir ce qu'elle ressent, jouer avec les émotions. ( Une bulle protectrice d'une couleur rouge écarlate entourent généralement les deux individus.
- avoir accès aux souvenirs, aux peurs, aux émotions
- avoir accès aux intentions du moment.
LES EFFETS SECONDAIRES : Elle a malheureusement des effets secondaires assez violent lorsque son champs d'action se voit augmenté. En effet lorsqu'elle use de son pouvoir à un haut degrés la jeune femme se voit affublé de crise apparenté à de l'épilepsie, avec des tremblements violents. ou encore se projette elle-même dans une "illusion" qu'elle crée ( en général ce n'est pas très agréable - elle projette souvent ses plus grande peurs). Seul, des médocs peuvent la calmé. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Son organisme à de plus en plus de mal à gérer les crises, et elle aussi.
- Récemment elle s'est vu avoir des saignements de nez.


CARNET
RÉPERTOIRE DE CONTACTS & LIENS:
DISPONIBILITÉ RP: overbooké ✗
avatar
Marah Darshkov
Listen my Voice in your Head

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent. Mar 2 Fév - 20:18


Open your eyes, you are free


« attends une petite minute répondit Roman sur la défensive.Je sais pas si tu te rends compte que je suis très en colère et que je risque bien d'exploser le scanner pour pouvoir passer mes nerfs, mais si ce n'est pas le cas, il va falloir te rendre à l'évidence : ne suis pas prêt pour cela. Tu peux pas tout me révéler de but en blanc alors que la seule chose que je désire au monde, c'est reprendre contact avec une sœur que j'ai perdue pendant un bon mois. Je peux supporter les révélations plus tard. Pas devant Marah, en tout cas. » Cami le regarde, silencieux, alors que Marah lui fait signe d’abandonner, qu’il n’est pas encore prêt et qu’elle non plus. L’état de fatigue dans lequel elle est, aussi bien physiquement que psychologiquement lui demandée beaucoup trop d’efforts pour pouvoir affronter tant de chose. Savoir qu’on lui avait prélevé un organe combiné à tout le reste était difficilement supportable. Il était clair qu’il leur fallait du temps à tous les deux pour pouvoir encaisser le choc. Il fallait l’avouer, se rendre à l’évidence. Le destin nous rattrape tôt ou tard et personne ne peut y échapper, pas même Roman ni même sa soeur. Ils avaient bien cru que tout cela était derrière eux, ou du moins qu’ils auraient eu un temps de répit suffisant. Mais non, tout était parti à vau-l'eau en l’espace de quelques instants.

« Je suis à deux doigts de me barrer et d'abandonner Marah à son sort avoua Roman à contrecœur. et pas parce que je ne l'aime pas, mais parce que je ne supporte pas cette situation. Alors s'il te plaît, ne m'oblige pas à la trahir en me mettant hors de moi, d'accord ? » en colère, meurtrie, blessé. Ils l’étaient tous d’une façon ou d’une autre. L’ASG à leur trousse, ils avaient tenté de tout recommencer à zéro en se créant une toute nouvelle identité. Oubliant presque que l’organisation était à leur trousse. S’installant dans une routine qu’ils n’auraient pas dû laisser s’installer aussi facilement. Ils avaient baissé leur garde. Ils avaient été négligents sur leur sécurité. Marah en était désormais consciente. Elle s’était laissé submerger par ses sentiments envers Anthelme et son frère. Avant tout ça, elle ne se serait pas laissé avoir aussi facilement. Son pouvoir, ses émotions, elle avait perdu le contrôle et c’était comme ça qu’ils avaient réussi à leur mettre le grappin dessus aussi facilement.

À cet instant comment le blâme ? Voir dans l’état où se trouvait Marah avait dû faire ressurgir en lui des choses qu’il n’avait surement plus ressenties depuis de nombreuses années. Ils avaient pu affronter leur souffrance ensemble. Mais aujourd’hui, c’était différent. Marah avait dû affronter seule ce cauchemar, elle était paumée, blessé. Elle n’était plus la jeune femme forte et téméraire qu’elle était avant son entrée à Kanatrix. Marah en était consciente. La preuve, elle n’était même pas foutue d’exprimer clairement qu’elle était heureuse de revoir son frère. Elle avait simplement envie de pleurer, de s’apitoyer sur son sort. Les doutes l’envahissent alors qu’elle risque un regard vers son frère, elle n’avait pas besoin de ça en ce moment. Elle avait besoin de lui, de Cami, de ses proches à ses côtés, même si pour l’instant elle n’en avait pas l’air. Une chose est sûre, il ne survivrait pas sans eux. Tout ce qu’elle avait subi en un mois l’avait profondément marqué, comme tout son entourage.

CAMI - « Tu te fou de moi ? Demande-t-il offusqué par les paroles du jeune homme en face de lui.  « ce n'est pas le moment de jouer la victime Roman. Je croyais que c’était moi le con de service, mais surement pas toi merde !? (…) Tu sais parfaitement que si tu lui tournes le dos elle ne s’en remettra pas. Il n’y a pas que toi qui as du mal à gérer la situation je te signale ! Tu crois que ça me fais plaisir de la voir dans cet état ? Je m’en veux tellement de ne pas être venu ce soir-là avec vous. J’aurais dû vous suivre et emmerder Marah plutôt que d’aller faire le con tout seul dehors et vous laissez dans la merde ! »

Elle se tourne vers Cami, puis vers Roman. Elle a peur de les perdre tous les deux. Elle ne le supporterait pas, les larmes recommencent à couler, mais silencieusement maintenant. Comment faire pour aller mieux, pour oublier tout ce qui s’était passé ? Recommencer une nouvelle fois. Réapprendre à vivre normalement, sans avoir la crainte de tomber sur un agent de l’ASG . Seul l’avenir nous le dira, mais pour l’heure, elle était complètement incapable de réfléchir et de donner une réponse, même écrite aux personnes qu’elle aimait.

BETH - « Et si vous arrêtiez deux secondes de vous jeter la pierre l’un, comme l’autre ? Vous ne voyez pas qu’elle est perdue ? Elle vient juste de se réveiller bon sang ! (…) Roman à raison sur une chose, vous avez le temps de parler de ça. De digérer ce qui vient d’arriver. C'était dur pour tout le monde. Cami, toi tu manques de sommeil. Roman… tu ne sais plus ce que tu dis tellement que tu es sur les nerfs. Alors, je vous en prie ARRETEZ de penser qu'à vous pour une fois ! finit-elle par leur dire.

Finalement, c’était Beth qui avait eu le dernier mot à tout ça. Quelques jours plus tard Marah avait fini par quittait son lit de fortune pour celui de sa chambre. Elle avait finalement su ce qu’il en était pour les autres. Qu’Anthelme était vivant. Que tous étaient dans un piteux état, tout comme elle. Mais qu’ils étaient vivants. Soulagée, désormais elle allait devoir reprendre sa vie en mains et réparer le lien avec son frère qui lui était si indispensable.


Mots : 997, j'espère que ça te vas comme conclusion :p

___________________________________



Darshkov family
La vie sans toi ne vaut la peine d'être vécu, tu es mon confident, ma moitié, mon âme soeur. Tu es le seul qui a su me percer à jour. Le seul en qui j'aurais toujours confiance. Tu es mon frère, mon jumeau, mon tout. Tu es tout simplement irremplaçable. Toi Roman.▵ Fausse identité : Irina Ieltsine (c) hawking
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksnation.bbfr.net/t396-marah-darshkov-pretend-to-be-someone-else-to-save-your-life
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent.

Revenir en haut Aller en bas

Open your eyes, you are free Feat Roman - et tout ceux qui veulent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 06.Open your eyes (accouchement de Chris)
» Amanda E. Nolan || Ready ? Open your eyes ...
» MAHJA ∂ open your eyes, you never know where the illusion lies
» Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé]
» I open my eyes and I see that it's you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives Saison 1 et Saison 2 :: Archives :: Archives Rpgique :: Saison 2 :: Saison 2. Rp fini-